Partagez | 
 

 Les dragons de commando [PV Winifred]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 409
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 851
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Les dragons de commando [PV Winifred]   Dim 18 Mar - 21:51

La Saison du Glaive avait toujours été la préférée d'Otton, bien avant qu'il ne sente l'appel de la vocation et ne se présente comme novice au Prieuré. Là, où un bon nombre de machinistes se vantaient d'apprécier la chaleur de la Saison de la Forge, il préférait la fraîcheur de la période de l'année consacrée au saint patron du Prieuré et de la Ville. Enfant, il y trouvait du réconfort après le travail à l'usine. Adulte, il pouvait enfin se reposer de l'insupportable chaleur qui rendait l'uniforme presque trop lourd à porter. Physiquement, cela va sans dire. La volonté du Premier Prieur était assez forte pour qu'il donne sa vie avant qu'on le force à manquer de respect à sa tenue officielle et au symbole de son office.

Cette soirée était fraîche, Saint Gabriel de Myre soit remercié, si tant est qu'il ait quoi que ce soit avoir avec la météo du jour... Dans tous les cas, Otton Egidio avait fini sa journée. Les documents avaient été signés, les ordres donnés et jugements prononcés. Il était temps de se reposer. Et pour cela, il fallait changer d'uniforme. Comme souvent dans ces cas-là, il opta pour celui qui était le plus vieux, le plus usé, bien qu'entretenu avec une rigueur militaire. Propre, ses boutons en cuivre brillaient comme au premier jour. Le tissu était parfois un peu délavé, un peu usé à force de frottements et de lavages... Ce soir, le Premier Prieur pouvait passer pour n'importe lequel de ses frères affectés aux patrouilles nocturnes.

Sauf qu'il n'était plus en service.

Il poussa la porte principale de l'Octo comme le ferait n'importe lequel des clients. Bien sûr, il n'ignorait pas l'existence de la porte arrière, réservée au gratin de la clientèle. Mais il lui fallait un verre, en toute simplicité, avant de penser à quoi que ce soit d'autre.

Sa tenue attira quelques regards, mais son visage n'était pas celui d'un inspecteur ou d'un enquêteur, mais bien celui d'un soldat las de sa journée. Et pratiquement toutes les personnes présentes savaient ce que c'était. Marchands, marins, étrangers de passage,... tous venaient ici pour se reposer de leur journée et cela autour d'un des innombrables verres que l'établissement avait à proposer.

Otton s'installa au bar et fit signe à la patronne.

- Bonsoir. Un tabor. Il déposa le compte juste sur le comptoir et poussa les pièces argentées en direction de Winifred.

La propriétaire était une femme débrouillarde et travailleuse. Pas nécessairement toujours en règle avec la loi, mais elle s'arrangeait généralement pour enfreindre celle de la Maison des Navigateurs. A la connaissance d'Otton, son commerce tournait sans l'implication du crime. Et il était de qualité. Sans oublier à quel point l'Octo contribuait à la réputation de la Ville...

- Beaucoup de travail ce soir ?

L'endroit avait été déjà plus rempli, de mémoire du Premier Prieur, mais il l'avait aussi été moins. Une soirée banale, a priori. Avec Winifred, cependant, il était inutile de faire semblant. Elle savait qui il était. Et elle savait que s'il posait la question, c'est qu'il envisageait aussi de monter à l'étage. Sans doute pour retrouver Opthimus, son préféré parmi les employés de l'Octo. Ces détails de la vie du Prince n'étaient pas embarrassants à proprement parler... mais la discrétion de Winifred lui avait valu sa réputation et une longue liste de bienfaiteurs. S'il ne pouvait vraiment laisser de généreux pourboires, faute de moyens plus que faute de bonne volonté, Otton gardait un œil discret sur l'établissement. D'une part pour s'assurer que rien de trop illégal ne s'y tramait et d'autre part pour étouffer le peu qui pourrait s'y produire.

- Tout va pour le mieux, j'espère...

_________________
Madame Guillotine !


Dernière édition par Otton Egidio le Dim 18 Mar - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Winifred Cooper
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 209
Fiche : Octopus
Vice : L'argent
Faction : Marchands
District : Portuaire
Influence : 789
Occupation : Gérante de L'Octo

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Dim 18 Mar - 23:00

C'était pas une soirée de folie furieuse, mais le bar, comme à son habitude avait ses fidèles. Des têtes que Wini reconnaissait bien évidemment, d'autres qui lui parlaient moins, mais elle gardait un oeil sur ces derniers avec méfiance et bienveillance confondues. Fallait pas qu'ils fassent de la merde lors de leurs premiers temps ici. Seuls ceux qui avaient mis plus d'argent dans l'alcool que ce qu'ils causaient comme dégâts dans l'établissement si ils étaient chauds bouillants pour casser des tables étaient encore acceptés ici. Sinon, dehors.
Et puis v'là qu'une tête couronnée pointa le bout de son nez. C'était pas quelque chose de très extraordinaire, bien que la majeure partie d'entre eux avait sa petite habitude de passer par l'arrière. Otton était une personne qui faisait de bons échos à l'étage, c'était pas un emmerdeur capricieux et il savait se tenir, parfait pour la maison. Y'en avait un qui rabâchait les oreilles de la tenancière à son propos, le p'tit Opthimus se pomponnait pour se faire tout beau lorsqu'il savait qu'il allait avoir sa visite et se tripotait les cheveux avec le regard dans le vide quand il parlait de lui. Mais elle gardait tout ça en secret, ce qui était entre ses employés et elle restait entre ses employés et elle. Ah la gueule d'ange et l'âme de démon cachait bien son p'tit jeu.
Wini l'aimait bien ce gosse, elle aimait ceux qui avaient du caractère et qui aimaient foutre leur petite merde dans leur coin sans que ça n'impacte la vie des autres. Enfin... de certains autres. Tant que c'était pas la sienne, elle s'en foutait royalement.

En parlant de royal, on en avait un qui avait soif.

- Bonsoir jeune homme.

Elle ne faisait pas de chi-chis à la gueule du client, tout le monde avait un petit surnom à géométrie variable et devait s'en contenter sinon rebrousser chemin. Puis, donner de jolis petits noms bien classieux à certains et pas à d'autres, non, non, tout le monde à égalité à cet étage.

Alors qu'elle composait la petite mixture pour le Prince, il lui demanda ce qu'il en était des fréquentations journalières. Elle acquiesça tout en haussant les épaules avant de poser son verre tout prêt sur la table, récupérant au passage les pièces sans prendre soin de les compter.

- Ça va, ça vient, on avait un peu de monde il y a une heure, je crois que ça s'est calmé, j'suis pas mal restée en bas.

Les Princes, Wini ne pouvait pas s'empêcher de les bichonner malgré son refus de leur donner publiquement des titres bien classes, alors elle fit glisser un petit récipient avec quelques olives fraîchement réceptionnées.

- Moi j'en ai pas eu des olives, balança un p'tit gars tout courbé qui faisait à peine la taille du comptoir qui venait de débouler avec des pas de chats.

- Tiens mon chou, tu m'en donneras des nouvelles, lui dit-elle en lui faisant glisser un récipient à lui aussi. Tu diras bonjour à ta femme et à ton chien d'ma part hein. Décampe de là, j'parle de politique avec mon ami.

Le vieillard ne se fit pas prier, fit un geste de dégoût de la main et romégua "la politique mon cul" avant de retourner s'affaler sur sa chaise plus bruyamment qu'il ne s'en était levé avec l'odeur des olives.

- C'est une blague Nori, on parlait des pavés cassés dans la rue.

- Ils nous emmerdent ! Lâcha t-il avec conviction.

Wini approcha de l'escalier dérobé qui amenait au premier étage et sonna une petite clochette accrochée au niveau de la première marche. Ce son signifiait que quelqu'un devait prendre un peu le relais au service en bas puis elle retourna vers Otton en attendant que ça se bouge à descendre.

- Tu vas monter ce soir ou tu viens juste te rincer le gosier ?

_________________
When you're good to Wini
Wini's good to you ♫
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 409
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 851
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Dim 18 Mar - 23:46

La discrétion était toujours appréciée. Contrairement à un certain nombre de puissants de cette Ville, Otton Egidio avait un minimum de pudeur. Même si ces aventures nocturnes paraissaient bien fades à côté des exploits de certaines personnes à la bourse bien plus lourde que la sienne, il se sentait toujours mieux lorsqu'on ne parlait pas de ce qu'il faisait, à l'Octo ou ailleurs.

Il était rare aussi qu'on le tutoie. Ça n'arrivait pratiquement... jamais ? Les Princes et Princesses se vouvoyaient entre eux. Et tous les autres citoyens d'Excelsa devaient faire de même en temps normal que ce soit par respect du rang politique ou simplement de l'uniforme. Winifred Cooper s'adressait au Premier Prieur comme s'il venait patrouiller les rues autour de son établissement tous les jours et noyait son temps libre dans l'alcool le reste du temps. Si quelqu'un avait un doute, Otton pouvait maintenant passer pour un prieur de base.

Ils étaient loin d'être amis mais l'illusion était très correcte.

- Si tu es débordée, pas de soucis, je vais m'en sortir avec mon verr...

Un échange ridicule entre Winifred et un autre habitué suivit. Otton eut le temps de manger deux olives, le temps que le râleur ne s'éloigne. Le prieur le suivit du regard. Un coup d'oeil suffisait pour savoir que ce n'était pas le genre d'homme à créer de vrais problèmes alors il laissa un sourire se dessiner sur son visage.

- Tu devrais en proposer à tout le monde. Elles sont délicieuses.

Avait-il oublié de manger au soir, avant de quitter son bureau dans cette tenue ? Maintenant qu'il y repensait, le Prince se dit qu'il allait payer pour l'un des lits les plus chers du District Portuaire non pas pour y passer une nuit plaisante dans les bras d'un jeune homme des plus attirants mais bien pour dormir après avoir bu à ventre vide... Mauvaise idée.

- Il va me falloir plus que ça pour accompagner. Il hésita, mais très brièvement. Je devais être tellement pressé de te voir que j'ai oublié de manger ce soir. Je ne vais pas faire le difficile.

Cela faisait plus de trente ans qu'il ne faisait pas le difficile. Même maintenant, alors qu'il en avait les moyens. L'habitude. En plus, l'Octo était un lieu de qualité : quoi que ce soit, on n'allait pas lui servir quelque chose de déplaisant. Et il pourrait tenir le coup sur la longueur. Ce verre... puis peut-être un deuxième. Et une bouteille qu'il se ferait monter pour sa soirée avec Opthimus. Si le petit était présent, disponible et de bonne humeur... Enfin, probablement si.

- Tant que tu peux me tenir compagnie, je reste en bas. Je monterai bien plus tard, s'il y a une place.

On savait très bien quelle place. Il prenait toujours la même et dans les mêmes bras. Ou il finissait son verre (et un deuxième) et rentrait au Fort. Dans les deux cas, la soirée ne serait perdue pour personne. Même juste une boisson de qualité, c'était un luxe inhabituel pour le Premier Prieur.

- Tiens, je voulais te demander. On m'a dit qu'un ambassadeur Kemethi était en Ville.
Ils boivent quoi, chez eux ?


Après tout, ne s'adressait-il pas à la tenancière du bar qui prétendait avoir chaque alcool du Continent et de ses environs ? Si un rapport sur le Prince Khephren était déjà posé sur son bureau, il fallait quand même profiter de l'occasion pour en apprendre plus. L'accueil officiel du jeune prince étranger avait été laissé aux bons soins d'Elikia Lutyens. Mais il n'était pas à exclure qu'Otton ait à le rencontrer tôt ou tard...

_________________
Madame Guillotine !


Dernière édition par Otton Egidio le Lun 19 Mar - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Winifred Cooper
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 209
Fiche : Octopus
Vice : L'argent
Faction : Marchands
District : Portuaire
Influence : 789
Occupation : Gérante de L'Octo

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Lun 19 Mar - 21:28

Octopus regardait son petit pot d'olives qui trainait derrière son comptoir et se disait qu'il était peut être possible à présent d'en commander une plus grande quantité. Elle avait eu le produit comme "essai" car elle n'achetait rien sans avoir essayé elle même, ou en ayant fait essayé à quelques clients privilégiés. Nori en était, si, si, fallait pas croire. Ziato n'était pas de la partie aujourd'hui, il aurait été premier avant Nori pour pointer le bout de son nez, par l'odeur alléché. Il devait surement trinquer avec quelques gars du port dans un autre petit bar à l'ambiance tout aussi sympathique (mais une chose était sûre, l'offre de la boisson n'était pas aussi varié qu'ici, RIEN ne valait ici).

- Elles ont l'air.

Puis Winifred en attrapa une du bout des doigts dans la coupelle du Prince. Elle se surprenait à avoir ces manières en présence de gens de la haute. Déjà le vouvoiement c'était pas quelque chose de très commun dans ce cercle, mais la devise d'Octo était que le tutoiement n'empêchait guère le respect, et du respect, elle en avait pour les grands de ce monde. Tant qu'ils n'étaient pas trop cons. Fallait pas pousser le bouchon à dire qu'elle avait de l'estime pour tout le monde, quand même, mais les Princes n'étaient pas des bougres et elle n'en connaissait aucun personnellement qui aurait eu une quelconque attitude de con à son encontre. Mais du coup, tremper ses pattes dans le plat du Prince, même elle, elle jeta un oeil à Otton pour voir si il n'avait pas été froissé de l'acte. Acte qu'elle ne regrettait cela dit pas, mais par principe. Et en effet, les olives étaient délicieuses.

- Des lucques, dit-elle d'une voix moins portante que d'ordinaire, parce qu'elle n'estimait pas l'information comme étant primordiale.

Mais à travers les yeux du Prince, Wini descella de la faim, ce qui fut approuvé quelques secondes plus tard. Il avait faim. Il restait encore un peu de blanquette de veau, qui était au menu de ce soir. Il restait souvent, car les gens venaient bien plus fréquemment s'abreuver que s'alimenter en dur. D'ailleurs, Octopus n'avait pas pris la peine de mentionner le menu, seuls ceux qui désiraient réellement manger en faisaient la demande, et Kraken (qu'il était parfait...) s’attelait régulièrement à composer quelques mets délicieux, lorsque ce n'était pas elle même. La blanquette, c'était Wini.

Elle s'apprêtait à réclamer à nouveau la présence de quelqu'un venant de l'étage, mais elle fut interrompue dans ses pensées par la question d'Otton.

- Tiens, je voulais te demander. On m'a dit qu'un ambassadeur Kemethi était en Ville. Ils boivent quoi, chez eux ?

Maud, ou plutôt Rivière, fit son apparition par la porte dérobée et Wini l'attrapa pour lui dire quelques mots à l'oreille avant de revenir vers Otton.

- Tu cherches à vérifier que l'ambassadeur est vraiment là ? Ou leurs goûts en terme de boissons t'intéresse vraiment ?

Oui c'était très familier, non, elle n'avait pas à se mêler des histoires politiques et des liens entre les gars, mais elle ne demandait rien de bien méchant, elle tentait discretement de s'assurer que ledit ambassadeur et le Prince ici présent n'étaient pas en froid afin de ne pas se retrouver à avoir les deux dans l'établissement, c'était très important pour elle. Et pour ce lieu. Il faut imaginer la situation, des ennemis qui se disputent un sublime jeune homme à l'étage ou une pipe à Opium et ça finit en gorges tranchées et qui allait se coltiner le ménage ? Zacapa évidemment ! Ou Quorhum, ça dépendait de qui était là ce soir.

Rivière revint très rapidement de derrière la porte qui menait à la salle de la petite cuisine, avec un plat encore chaud et le déposa devant le Prince, qu'elle reconnu mais ne pipa mot, comme tous le personnel du lieu. Tout est une question de confiance, chez Octopus, et le choix de son personnel n'était pas le fruit du hasard, ils savaient qu'ils n'avaient intérêt à ne rien dire de ce qu'il se passait au premier étage. Elle lui lança juste un sourire en coin et lui fit une très discrète révérence, parce que la belle était polie.

- Tiens, reste là, minette, j'vais poser mon gros popotin un peu.

Elle fit le tour du comptoir pour aller s'assoir à côté d'Otton.

- Bon appétit.

Elle attrapa le bras de Rivière qui allait servir un client un peu plus loin et lui demanda de lui apporter un petit Diamant au passage.

- Ce sont des buveurs de bière. Dit-elle finalement pour répondre à la question. Parait-il. Rajouta t'elle pour amener un chouia de faux suspense à la conversation.

- Tiens Wini.

C'était la gamine qui lui ramenait la bouteille de Diamant, si précieuse.

- Dans un verre, range moi ça vite que ça traîne pas en bas s'il te plaît.

Rivière s'exécuta avec le sourire, elle aimait le franc parlé de Wini et connaissait très bien le personnage. Certains pouvaient se froisser à l'entendre parler, mais personne ne lui en tenait rigueur, elle était comme ça.

_________________
When you're good to Wini
Wini's good to you ♫
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 409
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 851
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Lun 19 Mar - 22:13

Le charme particulier des bars et restaurants d'Excelsa, surtout dans le District Portuaire, était de pouvoir y trouver de nouveaux mets et alcools pratiquement tous les jours, un peu au grès des cargaisons qui arrivaient tous les jours au Port. Ce soir, les olives étaient exquises. Elles devaient provenir de l'une des contrées les plus proches, à en juger par leur fraîcheur. Inutile de s'attarder sur les alcools. L'Octo en avait fait sa spécialité... Les énumérer ou leur rendre hommage prendrait sans doute plus d'une vie d'alcoolique.

Jouant le jeu, Otton poussa le petit bol d'olives en direction de la maîtresse des lieux, l'invitant à se servir à volonté. Si son repas allait bientôt être servi, il pouvait bien partager... La bonne blague. Elle devait en avoir autant qu'elle le voudrait, sans doute. Mais il n'en restait pas moins qu'il lui était reconnaissant de le traiter comme un client ordinaire... En publique, au moins.

La patronne répondit à sa question par deux questions. Un peu curieuse, elle faisait honneur à sa profession, après tout.

- Je sais qu'il est en Ville.

Khephren Amonkaht avait été vu au Conservatoire ainsi qu'à plusieurs d'autres endroits. Les prieurs ne se contentaient pas d'ouvrir les yeux et les oreilles. Les informations pertinentes suivaient avec fluidité les chemins de la hiérarchie et remontaient jusqu'au sommet de la pyramide lorsque cela était nécessaire. Et la présence d'un dignitaire étranger rendait cela nécessaire.

- Je suis vraiment curieux. Le Premier Prieur haussa les épaules.
Ce n'est pas moi qui vais m'occuper de prévoir les boissons s'il faut le recevoir, mais autant s'instruire quand on a une spécialiste en face de soi. Non ?

Otton sourit, sans lever les yeux de son verre. Il n'était venu que pour se distraire. Bénédikt était trop occupé ces derniers temps pour que les deux hommes puissent passer un peu de temps juste à deux, sans avoir à parler des affaires du Prieuré et la Cité. Bien sûr, cela n'avait rien d'inhabituel. Le devoir prenait le pas sur le plaisir. Parfois, il était possible de concilier les deux mais pas ce soir. Ce soir, après une longue journée consacrée au devoir, il allait s'accorder un peu de plaisir... Sauf que même là, face à Winifred Cooper, et un étage sous le délicieux Opthimus, il ne pouvait s'empêcher de penser à son travail...

Une assiette fut posée devant lui alors que la patronne s'installait à ses côtés, une bouteille... non, juste un verre à la main.

- L'Octo fait honneur à la Ville. La Persévérance et la Vigilance faisaient parti des vertus de Winifred. Voilà encore quelqu'un qui accomplissait son devoir. On pouvait toujours parier sur son professionnalisme et la qualité de son travail. En l'occurrence, de sa cuisine. Et elle connaissait son affaire. Bière ? J'ai entendu dire que la Saison de la Forge dure presque toute l'année chez eux. Pas étonnant qu'ils préfèrent des boissons plus légères.

Si Excelsa devait "jouir" du climat Kemethi, Otton abandonnerait sans doute la boisson de quoi que ce soit d'autre que l'eau.

- C'est excellent. Il avait déjà mangé près de la moitié et son estomac le remerciait par un apaisement chaleureux qui commençait à se répandre dans tout son corps. Finalement, il tiendrait le coup ce soir. Je ne voudrais pas te retenir, si tu as mieux à faire que tenir compagnie à un prieur fatigué...

Elle avait certainement mieux à faire. Mais si elle était là, c'est qu'elle le voulait. Même si cela faisait déjà cinq ans qu'il avait été choisi pour succéder à la Princesse Prieuse Aliénor, il se surprenait encore parfois à s'étonner de son statut et de l'attention que les gens pouvaient porter à sa personne. Il s'arrêta de manger avant d'en avoir trop... Il fallait préserver un peu d'appétit pour le dessert qui attendait à l'étage.

- Je veux bien un autre verre. Et tu peux faire monter une bouteille de... Un autre haussement d'épaules. Winifred choisirait mieux que lui. ... de ce que vous voulez. Mais juste une.

Il ne fallait pas abuser. Ni des bonnes choses, ni de l'argent qui ne venait jamais en grandes quantités dans les poches du Premier Prieur. Et par "vous" il entendait bien sûr elle et Opthimus. Surtout Opthimus, en fait... Oui. Mais d'abord, cet autre verre.

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
Winifred Cooper
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 209
Fiche : Octopus
Vice : L'argent
Faction : Marchands
District : Portuaire
Influence : 789
Occupation : Gérante de L'Octo

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Mar 20 Mar - 20:58

Wini était flattée des paroles d'Otton, "L'Octo fait honneur à la Ville", en même temps, son père avait durement travaillé pour amener ça et Wini en avait fait de même avec son ex compagnon de l'époque. Tout avait été aménagé et réaménagé depuis des décennies afin de rendre le lieu conviviale pour tous, rez de chaussée comme premier étage, et le professionnalisme de tout le personnel qui y travaillait avec son importance. Du coup elle acquiesça comme un remerciement. Mais des cons, il n'y en avait pas eu tant que ça, repensa Octopus. On avait eu une petite langue de vipère qui n'avait pas voulu tenir sa langue, elle n'avait pas fait long feu ici. Ni dehors d'ailleurs... Son bavardage lui avait coûté la vie, mais ça c'était l'histoire entre elle et le concerné, qui était un haut membre des oisillons. Wini n'avait pas du tout été inquiétée, mais la gamine si. Ici, tout le monde savait que ce qui était ici restait ici, leur vie privée était leur vie privée et que si ils merdaient, ils pouvaient payer le prix fort. Et aurait à tout jamais perdu Octopus comme alliée. Puis elle retourna à ses pensées immédiates en regardant Otton.

- Non mais y'a boissons légères et boissons légères, t'as pas le ventre qui triple de volume si tu t'enfiles du rhum, alors qu'avec la bière, bonjour la légèreté.

En parlant de ventre qui triplait de volume, la patronne constata avec plaisir que le gaillard avait mangé une bonne partie de son assiette en un temps record, c'est qu'il devait en avoir besoin. Elle avait envie de lui tapoter la tête avec douceur et lui reproposer un peu de popote comme une maman qui prendrait soin de son grand fiston en pleine croissance, mais elle savait se tenir et considérer le statut des personnes tel qu'il était réellement. Et là, fallait pas pousser. C'était un Prince, pas Ziato ni un quelconque habitué.

- Oh tu sais, Rivière est là, elle me file un coup de patte pour ce soir. J'me suis un peu bloquée le dos ce matin avec les caisses de whisky alors je me ménage. Puis on discute pas souvent non plus, ça me fait plaisir de te voir ici un petit peu, et dans un contexte plus détendu que si nous étions amenés à nous voir plus... officiellement. Mais en même temps, c'était pas le cas. Si Wini avait été amenée à voir Otton dans ledit cadre officiel, ce devait être une fois lorsqu'elle avait été amenée à faire venir quelques bonnes bouteilles de sa cuvée spéciale chez les joyeux lurons gradés, mais ça date, alors c'est flou. Et quand elle est là bas, la Wini ne tutoie pas, non, elle vouvoie ces messieurs et dames de la haute, et en plus elle aime ça, faire de jolis discours en sachant quels sont les vices secrets de chacun. Elle aime tout savoir sur tout le monde, et elle aime aussi garder ces secrets juste pour elle. Ils lui permettent parfois d'assurer ses arrières, non pas qu'elle utilise l'argument comme menace, mais il se fait naturellement, elle n'a jamais eu besoin de faire chier qui que ce soit avec ça, du genre "ah ouais, tu veux me faire fermer ? Mais que dirait la belle rouquine du premier étage ? Elle serait triste de plus de voir, toi et ton gros cul poilu et ta couille bien plus petite que l'autre !" parce que si les employés étaient discrets avec les clients, ils racontaient tout à Octopus. Et elle ne jugeait pas, qu'est-ce qu'elle en avait à foutre de la taille des couilles des uns et des autres d'ailleurs...

Elle interpella la belle Rivière qui passait là pour lui commander un autre verre au Prince, "le p'tit frère" dit-elle pour faire comprendre qu'il s'agissait de la même chose.

- Ce verre j'te l'offre, tu règleras là haut pour la bouteille. J'ai fait une nouvelle petite mixture maison, elle est pas encore sur la carte, tu m'en diras des nouvelles. J'espère qu'il sera aussi bon que ces olives.

Winifred parlait de ce nouveau rhum ambré qu'elle avait reçu en quantité il y a quelques mois et qu'elle avait mélangé avec de nombreux succulents ingrédients qu'étaient la banane, la fraise, la vanille, le citron vert et quelques épices dont elle préférait garder le secret.

- Il est arrivé ? Demanda Wini à Rivière en parlant du blondinet qui était parti se prendre une petite pause journalière. Surement parti boire un petit café dans un bar concurrent pour changer des têtes habituelles.

- Je ne crois pas encore, mais il devrait pas tarder.

- Tu veux bien y jeter un oeil ? J'garde le bar mais tu redescends direct s'il te plaît ma belle.

Rivière grimpa à l'étage.

_________________
When you're good to Wini
Wini's good to you ♫
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 409
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 851
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Mer 21 Mar - 10:02

Elle parlait encore en bonne connaisseuse de boissons alcoolisées. Si les prieurs n'étaient pas des ermites jeûnant toute l'année, une certaine modération s'imposait en général. Un prieur avec le ventre qui enfle, ça sortait de l'ordinaire. Et cela ne voulait certainement pas dire qu'il passait ses journées à boire de la bière. Probablement, la panse cacherait des muscles dignes d'un guerrier.

- Si tu veux, je te dirais si l'ambassadeur a du ventre ou pas.

Il sourit encore, attaquant son prochain verre. Winifred défendait certainement le rhum par intérêt professionnel. Même si l'Octo proposait un grand nombre d'alcools étrangers, le rhum avait une place privilégiée tant dans le cœur de la patronne que dans la carte. Et ce n'était pas plus mal... Le prieur but encore une gorgée et hocha légèrement la tête, pour lui-même, comme approuvant la qualité de sa boisson...

Le regard d'Otton s'attarda quelques instants sur la femme qui secondait Winifred ce soir. Elle pouvait avoir son âge, peut-être un peu moins. Le Prince l'avait peut-être déjà vue une fois ou deux mais c'était plutôt rare. Enfin, lui-même ne venait pas tous les soirs. Alors si elle-même n'était pas là à temps plein, ils auraient aussi bien pu ne pas se croiser du tout.

C'est vrai que s'ils devaient se croiser officiellement, Wini aurait sans doute plus vite à faire aux officiers qu'au Premier Prieur directement. Sauf bien sûr, si elle encourait la peine de mort ou une autre sanction pour des crimes graves... Beaucoup de citoyens rencontrant Otton "officiellement" le faisaient enchaînés au banc des accusés. Bien sûr, ses nombreux amis empêcheraient que cela arrive à la patronne de l'Octo, à moins qu'elle ait tué quelqu'un en pleine rue. Tant que ce genre de choses n'arrivaient pas, le Prieuré pouvait bien fermer les yeux et la laisser s'arranger avec les miliciens et les percepteurs d'impôts de la Maison des Navigateurs. Ils étaient bien plus conciliants que les représentants des forces armées d'Excelsa.

- Merci. Il leva son verre et trinqua avec elle, content de recevoir un verre gratuit. Pour quelqu'un qui n'avait pas pour habitude de jeter de l'argent par les fenêtres, c'était toujours ça de pris.  
Quelque chose de sucré, je suppose ?

Un autre sourire. Le petit penchant pour le sucre que pouvait avoir le Premier Prieur n'était pas exactement un secret, surtout ici. Ni au Palais Princier d'ailleurs. C'était aussi pour ça qu'il tentait de prendre ses repas le plus souvent possible au Fort. Il n'y avait pas de tentations. Ce soir, bien sûr, il était là pour les tentations. Et en parlant d'elles...

- C'est gentil, mais laissez-le prendre son temps. Tant la rigueur, la discipline et autres contraintes étaient le lot quotidien d'Otton comme de beaucoup de prieurs, tant Opthimus pouvait se permettre de trainer. Non content d'être adorable et compétent dans plus d'un domaine, il avait en lui un petit quelque chose qui poussait le Premier Prieur à vouloir le protéger. Une affection toute particulière qui différait de celle qu'il avait pour Bénédikt.  - La nuit ne fait que commencer... enfin, c'est toi la patronne.

Rivière avait déjà disparu à l'étage, sans doute pour revenir rapidement. En attendant, c'était à Winifred de décider comment elle souhaitait presser (ou non) son personnel. Dans tous les cas, pour Otton, il n'y avait aucune urgence, même s'il n'allait pas refuser de se laisser aller dans les bras accueillants du blondinet. La seconde partie de la soirée commencerait probablement par un massage... oui, ça c'était une excellente idée.

_________________
Madame Guillotine !


Dernière édition par Otton Egidio le Jeu 22 Mar - 15:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Winifred Cooper
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 209
Fiche : Octopus
Vice : L'argent
Faction : Marchands
District : Portuaire
Influence : 789
Occupation : Gérante de L'Octo

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Mer 21 Mar - 20:26

Winifred attendit le retour de sa petite protégée Rivière, partie prendre des nouvelles du blondinet. "Blondinet", c'était facile à donner comme surnom ça, mais c'est ce qui était venu à l'esprit de la patronne lorsqu'elle l'avait vu pour la première fois, lui et son petit regard de peste angélique. Il était tout blond, c'était pas une perche ni une armoire à glace, c'était un p'tit gars, blond, alors voilà, blondinet. Et il n'y rechignait pas, et heureusement pour lui d'ailleurs, parce que lorsque quelqu'un osait dire à la maquerelle que les surnoms qu'elles donnaient étaient un peu nazes, elle en trouvait des bien pires, ça faisait en général son effet et on retournait à la normale. Il y en a un, dont on ne citera pas le nom pour le protéger, avait un jour râlé de son petit nom et s'était retrouvé à s'appeler "Bulot hydrocéphale" et ça l'avait bien calmé... après avoir passé presque 1 mois à se faire appeler comme ça (bon, pas devant tout le monde, Wini ne voulait pas traumatiser son personnel).

- Pour ce qui est de l'ambassadeur, crois-moi, si il est dans les parages, je vais vite connaître les dimensions de son joli petit corps. J'ai un sacré nombre de paires d'yeux avec moi, dit-elle avec un large sourire. Et oui, t'auras ta dose de sucre t'en fais pas, je sais m'occuper de mes clients, va.

Rivière revint de l'étage et fit un léger signe de tête à Octopus pour signifier la présence du petit blond.

- Bah tu vois, je ne presse personne, ils ont le nez pour savoir quand ils vont avoir du monde.

Winifred prenait le soin d'être audible seulement par Otton et non pas par ses autres clients. Ils étaient peu nombreux, une tablée dans le coin se faisait une petite partie de cartes pendant que quelques clients solitaires étaient certainement entrain de ressasser leur histoire en regardant le fond de leurs verres.

- Si tu veux continuer à l'étage, je vais t'inviter comme d'habitude à faire le tour de la maison, quand t'auras fini ton verre. Je vais monter également par mon petit passage à moi et on s'y retrouve dans quelques instants ? Je veux voir un peu qui il y a là haut et m'assurer que tout se passe pour le mieux. Et j'ai quelques nouvelles bouteilles à monter, mais je vais demander à Kraken de m'aider.

Elle fit craquer son dos à l'aide de ses deux mains et retourna derrière son comptoir pour trouver les caisses en question. Elle se rendit à l'escalier pour appeler Kraken et invita Rivière à remonter. C'était bientôt l'heure de pointe pour les clients du soir.
Il lui fallait aussi à l'étage pour voir où en était le stock de coquelicots, ça faisait un moment que ça n'avait pas été vérifié et pour le coup, seule Wini avait l'oeil sur ledit stock.
Pile au même moment, Warwick fit son entrée par la porte principale du bar, il avait enfin terminé sa journée et avait l'opportunité de passer la soirée à "la maison", au chaud dans un lit confortable et un bon repas avant.

- Ah bah tu tombes à pic toi, je vous abandonne, j'ai deux trois trucs à faire, tu m'gardes le bar mon chou ?

Warwick voyant Otton lui fit un sourire, le salua de la main par pudeur et glissa ses affaires derrière le comptoir pour prendre place. Il était bien plus gêné que sa mère lorsqu'il voyait une Tête comme le Prince, il n'allait que très très rarement à l'étage et ne les voyait pas souvent et les quelques fois où l'un d'eux s'aventurait en bas, il n'était pas spécialement là mais au port ou en mer. C'était peut être la deuxième fois qu'il rencontrait Otton. Wini, elle, avait disparu à l'étage.

_________________
When you're good to Wini
Wini's good to you ♫
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 409
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 851
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Jeu 22 Mar - 19:17

Otton hocha la tête avec le sourire. Si on laissait Winifred Cooper gérer la diplomatie internationale, tous les dignitaires se retrouveraient à moitié nus et avec une bouteille dans chaque main. Ceci étant dit, l'entente générale serait sans doute cordiale. Jusqu'ici les Kemethis n'avaient été que de lointains partenaires commerciaux, très importants pour certains secteurs économiques de la Ville mais peu présents culturellement. C'est-à-dire exactement comme on aimait les étrangers à Excelsa.

La présence d'un ambassadeur augmentait les enjeux politiques, mais n'avait rien de mal venu non plus. Puis ce genre d'activités étaient généralement laissées à Thalia Morlone. Même si, surtout dans ce cas précis, Otton sentait que le nouveau Prince serait tout à fait désigné pour créer des liens avec Kemeth.

La collègue de Winifred revint et le sourire du Prince Prieur s'élargit. Il serait bientôt temps de finir son verre et de se retirer poliment pour revenir par l'arrière... La patronne avait pensé à tout, bien sûr.

- On fait ça.

Otton suivit Winifred du regard, alors qu'elle faisait le tour du comptoir pour revenir à ses devoirs. Il salua son fils qui arriva juste au bon moment pour donner un petit coup de main à sa mère. Ca faisait plaisir de voir les commerces excelsiens prospérer. Ici, tout était bien pensé, bien organisé. Jamais à l'abri d'un imprévu, mais l'atmosphère demeurait chaleureuse et permettait de se mettre à l'aise en oubliant les tracas quotidiens.

Après avoir vidé son verre, l'homme en uniforme rouge remercia encore celui derrière le comptoir et quitta l'Octo pour retrouver la fraîcheur de la nuit. Il inspira profondément et prit son temps pour contourner le bâtiment. Il était bon de se dégourdir les jambes et sortir un peu de la douce torpeur post repas, avant d'entamer la partie la plus... vigoureuse de la soirée.

Otton finit par pousser la porte noire, et saluer Quorhum qui la gardait, avant de retrouver son chemin à travers les rideaux et les volées d'escaliers pour atteindre enfin la pièce principale. Rires et conversations discrètes y allaient bon train, entre les premiers invités et les employés les plus demandés de l'établissement. Celui qui était probablement le seul à ne jamais intéresser Otton en ces lieux, était assis dans l'un des fauteuil. La tête en arrière, Opthimus riait à gorge déployée, probablement d'une blague de sa patronne. Une bouteille reposait sur ses genoux.

Le Premier Prieur leur fit signe de la main et vint s'installer à côté d'eux.

- Salut, toi. Ça faisait longtemps. Il fallut un long moment pour que l'attention du Prince ne revienne sur Winifred. Encore merci pour le verre.

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
Winifred Cooper
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 209
Fiche : Octopus
Vice : L'argent
Faction : Marchands
District : Portuaire
Influence : 789
Occupation : Gérante de L'Octo

MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   Dim 25 Mar - 16:53

Au premier étage, c'était bien calme. Il n'y avait qu'une ou deux personnes dans le "salon" en train de se faire bichonner et distraire par le couple qui travaillait ici, un gaillard qui se faisait masser les épaules tout en fumant quelques graines de coquelicot dans le fumoir et pour l'instant les 4 chambres semblaient vides. Quorhum était à l'entrée, bienveillant, surveillant la porte tout en nettoyant un peu le sol. En effet, il y avait eu quelques gouttes de pluie un peu plus tôt dans la soirée et un peu de bout s'était déposé par terre près du pas de la porte. Il fallait installer un nouveau paillasson, le précédent avait très mystérieusement disparu.
Opthimus arriva au même moment que Wini, il devait être dans la pièce réservée aux employés et s'installa confortablement dans un fauteuil après que la patronne lui ait annoncé la venue imminente d'Otton. Le môme était ravi, encore plus lorsqu'on lui déposa sur les genoux une délicieuse bouteille sans étiquette, ce qui était très bon signe.
Wini prit place à ses côtés, ils discutèrent très brièvement de la journée passée et Otton arriva.

- Avec plaisir, messire, dit-elle d'un ton amusé.

Au même moment, Spiritueux et Absinthe, accompagnés des deux hommes qui se trouvaient là, disparurent dans la chambre beige. Winifred se mit à réfléchir sur l'aménagement de la pièce et se dit qu'avec ce couple il était peut être temps de faire quelques travaux pour faciliter les amusements à plusieurs. En effet, elle n'avait que des chambres avec des lits doubles, un lit par chambre.
Mais jusqu'ici, le couple ne s'était pas plaint de la composition des meubles.

La patronne se leva, alla fermer la porte de la chambre qui venait d'être occupée (un classique pour eux de laisser les portes ouvertes, au cas où d'autres voudraient se joindre à eux) et elle alla chercher deux verres pour Otton et Opthimus.

- Voilà pour vous. Je vous laisse profiter, j'ai à faire.

Winifred fila rejoindre Quorhum pour lui donner quelques instructions sur la soirée, faire un point sur ce qu'il restait comme coquelicots et voir ce qu'il en était des finances de l'étage.

_________________
When you're good to Wini
Wini's good to you ♫
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les dragons de commando [PV Winifred]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les dragons de commando [PV Winifred]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMMANDO reportage du 28 janvier 2009- en six parties-
» Royal Marines Commando (United Kingdom)
» partie commando 15 janvier 15 fevrier
» Le commando Kieffer embarque sur la frégate HMS Montrose
» Denis ALLEX - L'otage français en Somalie tué lors d'une opération commando

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Extérieure :: District Portuaire :: L'Octo-
Sauter vers: