Partagez | 
 

 Contexte - Economie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 365
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1130
Occupation : Premier Prieur

MessageSujet: Contexte - Economie   Dim 7 Jan - 0:34

Economie




Excelsa est, à plus d'un titre, un paradis capitaliste, impitoyable et plein d'inégalités. Presque tous les coups sont permis lorsqu'il s'agit de la réussite. Libérée de la féodalité, en avance sur beaucoup de ses voisins, elle s'est rapidement lancée dans une course effrénée vers la richesse et la propriété individuelles. Des fortunes colossales furent bâties et dilapidées en une génération à peine. Certaines maisons nobles se sont vues ruinées, d'autres ont su tirer leur épingle du jeu. Personne, même les plus fortunés des marchands ou industriels, ne peut se permettre de se reposer sur ses lauriers. L'argent va et vient et chaque transaction amène sont lot d'ennemis et de profiteurs.

La vie économique d'Excelsa est un combat de tous les instants, qu'on vive dans une maison en or massif ou qu'on ait rien à manger. Une lueur d'espoir à l'horizon, c'est la conviction quasi religieuse d'une vaste tranche de la population que le devoir de chaque citoyen est d’œuvrer pour le bien de la Ville. Entretenue par le Prieuré, cette idéologie a déjà prévenu plusieurs désastres et empêché certains d'aller trop loin dans l'exploitation meurtrière ou dans la grève destructrice...

Sinon, d'un point de vue pratique, que faut-il retenir ?


L'Argent
La monnaie en vigueur à Excelsa est le Ducat excelsien. Les pièces en circulation sont frappées dans un alliage comportant de l'argent et peuvent avoir une valeur de 1, 2, 5 ou 20 ducats.
Dans les petites transactions de la vie quotidienne, les citoyens se servent également des pièces de bronze, souvent lisses, voire uniquement frappées du symbole de l'engrenage. La valeur d'une telle pièce est de un dixième de Ducat excelsien. Certaines boutiques de la Borée acceptent également les monnaies étrangères.

Sur l'avers (face) des ducats vous trouverez systématiquement les armoiries de la ville et l'année de fabrication. La Maison des Navigateurs et certaines banques proposent d'échanger les monnaies étrangères en ducats et vice-versa.

A titre d'exemple, le loyer d'une petite maison ouvrière est généralement de 10 ducats pour 15 jours, soit 200 pour une année complète.

Ça, c'est pour ce qui est de l'usage courant pour la plus grande partie des habitants.


Système Bancaire
Plusieurs banques existent à Excelsa, toutes proposant des services différents adaptés tantôt aux besoins de la population, tantôt à ceux du commerce international ou de riches particuliers. Toutes cependant émettent des Lettres de Crédit. Ces dernières, dûment signées et cachetées peuvent être échangées contre les espèces sonnantes et trébuchantes dans la plupart des institutions financières du contient ou utilisées pour des transactions d'envergure et autres transferts de fonds.

Il est possible de contracter des emprunts auprès des banques mais il vaut mieux être sûr de sa capacité à rembourser.

Les banques bénéficient bien sûr des avancées technologiques en termes de sécurité. Certaines industries se spécialisent déjà dans la fabrication des coffres-forts pour leurs besoins. Sans parler de véritables milices privées affectées à la défense de ces mini-forteresses.


La Maison des Navigateurs d'Excelsa
Première puissance économique de la ville et une référence de prospérité sur le Continent tout entier, la Maison est très polyvalente et on retrouve ses représentants à chaque coin de rue. Bien sûr, ce sont ses membres les plus riches et plus influents qui la dirigent. Son président (ou son représentant de confiance) siège quasi systématiquement au conseil des Quatre Princes. Marins, marchands, explorateurs, petits vendeurs et artisans,... tous s'inscrivent à la Maison pour bénéficier de sa protection et pour ne pas se retrouver en marge du commerce florissant d'Excelsa.

Récemment, la Maison a même commencé à admettre des industriels dans ses rangs. Les maîtres des usines excelsiennes désirent ainsi combler le vide laissé par Denvis Shah, Prince Industriel, récemment décédé et remplacé par le Compositeur Elikia Lutyens.

Parmi ses prérogatives, il y a la gestion du Port, de la flotte militaire et le prélèvement des impôts approuvés par les Princes. Son interprétation de la loi s'accorde toujours avec ses intérêts, dans la mesure où la Maison part du principe que sa richesse profite à toute la ville. Cependant, il n'est pas rare qu'elle rende justice plus brutalement que les prieurs pourraient le faire si l'un de ses membres entache la réputation de l'organisation ou tente de nuire à un confrère. De toutes les factions, c'est celle qui entretiendra les meilleures relations avec tout le monde. Elle a quelque chose pour chacun et personne ne veut être en de mauvais termes avec elle.



Dernière édition par Otton Egidio le Dim 4 Fév - 12:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 365
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1130
Occupation : Premier Prieur

MessageSujet: Re: Contexte - Economie   Lun 8 Jan - 22:41


Les Contrats
Les Contrats... Ils sont sacrés pour beaucoup et constituent plus qu'un simple accord, plus qu'une action dans une quelconque société. Ce sont des droits au commerce et à l'exploitation, des preuves d'alliances plus puissantes qu'aucun traité militaire jamais signé sur le Continent. Souvent, plus un contrat est ancien, plus il a de l'importance et plus il a eu le temps de générer du bénéfice.  S'il est co-signé par des responsables de la Maison des Navigateurs ou par un ou plusieurs Princes, c'est tant mieux.

On tue et on donne sa vie pour en avoir dans le coffre-fort de son entreprise ou de sa guilde. On dépense sans compter. Enfin, un Contrat, toujours détenu à titre privé, est aussi un droit à une part du bénéfice de l'organisation qui l'exploite au nom du propriétaire.

Bien entendu, ce même terme, écrit sans majuscule, désigne un simple accord, passé entre deux parties. Une simple vente ou une commande de marchandises peut faire objet d'un contrat. Dans les deux cas, le contrat reste sacré. Depuis quelques siècles déjà, les Guildes sont là, bien présentes et dotées de moyens considérables pour les rendre inviolables.

Parmi les Contrats les plus anciens on peut citer ceux qui posent les fondations des factions de premier plan. Comme celui qui octroie à la Maison des Navigateurs le droit (et le devoir) de gérer le Port d'Excelsa pour le compte de la Ville et des Quatre Princes. Un autre lie à jamais ces mêmes Princes et le Prieuré qui s'engage.
Plus récemment, l'Académie s'est engagée auprès de l'Apothicariat à lui accorder plus de libertés et de moyens en échange d'une mise à disposition de ses connaissances pour le bien de la Ville.


Les Guildes
Nées d'un besoin impitoyable de l'économie, les Guildes sont nées pour offrir des services dont l'éthique est parfois douteuse. Elles s'occupent la plupart du temps de conseils et d'aide à la rédaction de contrats en tout genre. Ensuite, elles s'emploient à les faire respecter par tous les moyens légaux. Aussi impitoyables que les prieurs, les agents des Guildes ne sont liés que par une règle : ils n'ont pas le droit d'agir dans l'espace ni dans les lieux publiques. Hors de question de malmener un mauvais payeur dans la rue ou retourner un bar pour punir quelque parjure. Tout doit se passer dans la discrétion et la propreté apparente, sans quoi la Maison des Navigateurs, surnommée parfois la Guilde des guildes, a le droit de sévir. En cas de débordement, le Prieuré viendra apporter une justice expéditive à toute la Guilde, même si un seul de ses membres s'avère fautif.

Les Princes font ainsi comprendre qu'ils respectent le commerce et l'esprit d'entreprise, mais qu'Excelsa est leur fief et pas celui de juristes armés jusqu'aux dents.

Travailler dans une Guilde signifie "avoir un avenir intéressant". Une ascension sociale pour beaucoup et de l'argent plein les poches la plupart du temps. Les risques du métier sont nombreux, tout comme les avantages. On a rarement droit à l'erreur, surtout si le bon nom d'une grande maison marchande ou industrie est en jeu. Les puissances économiques sont majoritairement dirigées par des personnes riches, influentes et peu miséricordieuses. Il ne faut pas les contrarier.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contexte - Economie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Economie du livre et des autres formes d’édition
» economie d'eau, alimentation d'une habitation à partir d'un puits
» Il n'y a pas de petite economie !!!
» Contexte et Histoire.
» SOLUTIONS POUR ECONOMIE DE CARBURANT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Contexte & Règlement-
Sauter vers: