Partagez | 
 

 Xin - Le Petit Oiseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xin
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 34
Fiche : La Fille
Vice : Opium
Faction : Oisillons
District : Domus
Influence : 144
Occupation : Informatrice

MessageSujet: Xin - Le Petit Oiseau   Sam 3 Fév - 18:01




physique

Nonchalante et malicieuse, Xin passe bien souvent pour une paumée et une pauvre fille au premier abord. Avec ses cheveux teints en Rose pâle, comme le trahissent ses sourcils bruns, et ses yeux couleur carmin, elle peut surprendre. « Tu sais celle avec les cheveux roses... ? » « Ah oui La Fille... » Son teint blafard et les cernes typique qui trahissent sa consommation d’Opium, laissent clairement entendre qu’elle ne voit que trop rarement la lumière du jour malgré le climat plutôt clément d’Excelsa.

Cependant, une observation plus attentive vous fera remarquer quelques détails qui clochent avec cette première impression de simple camée en train de recracher une bouffée de fumée de son porte-cigarette. Tout d’abord son regard, bien que passant tour à tour de la langueur à la malice taquine, il demeure en tout temps perçant, observateur, analytique. Sa musculature ensuite, oui car elle n’est pas maigre mais athlétique.  

Loin donc de la demoiselle qui offre ses charmes pour ensuite acheter sa dose d’opium avec ses trois ducats gagnés à moitié consciente contre un mur ou morceau de matelas. Sa grande souplesse et ses réflexes surprennent bien souvent aussi. Véritable acrobate, les courses de rues et balades sur les toits au clair de lune n’ont en réalité aucun secret pour elle. Mais cela seuls certains de ses contacts vous l’avoueront.

Cette aisance par rapport à l’escalade des bâtiments, ou cette non-peur du vide lui, ont, entre autres, valu son titre de Petit Oiseau. Elle vient picorer à la fenêtre et apporter sa bonne humeur à ceux qui la nourrisse pour le plaisir de sa compagnie, et prend son envol effarouchée ou lassée, sans jamais promettre de revenir. C’est aussi ce qui fait son charme au fond.

En parlant de charme, il faut dire qu’elle a de jolis atours. Des lèvres framboise bien dessinées, de grands cils noirs, des mains douces et une poitrine au volume prononcé, font que, parfois, elle s’amuse plus du regard de son interlocuteur, qui navigue avec une discrétion relative sur sa personne, qu’elle ne prête attention aux badinages qu’on lui raconte.

Ses vêtements, enfin, sont surtout portés pour leur aspect pratique. Bien qu’elle peut affectionner les chemisiers colorés, un brin tape à l’oeil et si possible en soie, elle portera toujours un pantalon ajusté, une paire de bottes cuissardes et une veste comportant une capuche. L’ensemble sera autant que possible en cuir, avec quelques renforcements au niveau des genoux, coudes, dos etc. Une sorte d’armure de cuir légère en somme.  
Nom :  Va savoir...
Prénom :  Xin
Âge :26 ans, née le 8e jour de la Saison de la Forge 1100.
Genre : Femme
Titre(s)/Métier :"Le Petit Oiseau", "La Fille" ou encore "La personne de contact"
Faction :Oisillons
District : District Domus.
Etranger : Va savoir...
Pouvoirs : Discrétion [+]
Contrebandier
Informateur
Actobatie


opinions


« Va savoir… C’est vos histoire pas les miennes. Mais je suis curieuse de savoir ce qu’en t’en penses...» Cela résume assez cette demoiselle. Elle ne donne que trop rarement son point de vue sur les choses. Elle ne juge pas le comportement d’autrui et se fiche qu’on juge le sien. Cette neutralité presque bienveillante est un peu son laissez-passer de privilégiée auprès de ses différents contacts. Elle écoute, elle apprend, elle taquine , mais allez savoir ce qu’elle pense réellement !

Ce n’est pas que ce monde l’indiffère, c’est juste qu’elle pense n’avoir aucune réelle emprise sur celui-ci. Elle se laisse porter et saisit les opportunités qui l’amuse. Elle respecte ces grand Messieurs et Dames qui les dirigent au fond, ils sont juste des figures trop éloignées de la réalité de la rue à son sens.

L’économie ? Ça va, ça vient. Ce n’est pas forcément une question d’argent. Au fond, ce n’est qu’un flux, la richesse, il faut juste savoir surfer dans le sens du courant. Un flux qui dans son cas se dilapide très vite avec cette vieille amie de longue date... Un peu comme la politique au final, du moment qu’on lui paie la somme qu’elle demande, elle laisse le reste à ceux qui savent faire.

Une chose est certaine, elle tient à sa ville, Excelsa, sa mère d’adoption. Il arrive de rares fois qu’elle s’implique sur certains points qui peuvent menacer la ville ou mettre trop à mal ses habitants. Y’en a d’autres des paumés dans son genre et ils méritent pas tous qu’on les traite comme des chiens.

Les nobles sont dans leur bulle dorée et les ingénieurs sur leurs nuages mécaniques, et au milieu y’a les petits qui font se qu’ils peuvent pour s’en tirer quand ils laissent pas un bras entre deux engrenages.

Les étrangers ? Elle les met dans le même sac que les autres. A son échelle, ils trinquent autant que les autres si ce n’est plus pour certains. Alors bon, Va savoir pourquoi ils se ramènent…


faits marquants
Un commerçant un peu sarcastique pourrait vous dire que cette fille est un pur produit Domusiens. Mais encore faut-il que se commerçant connaissent toute l’histoire cette personne de contact. En réalité, elle est plus un fantôme qui erre dans la cité et emmagasine connaissances et informations au grès des rencontres. C’est fou ce que fumer de l’Opium ou boire un verre en compagnie d’une demoiselle douce et bienveillante peut délier les langues… Et pourtant Xin, c’est ainsi qu’elle se présente, n’a pas toujours porté ce nom.

Son nom de naissance et Leara Uccello. Un nom de famille des plus ironique et prédestiné, il est vrai. Sa mère morte en couche, elle fut élevée par un père accro aux jeux d’argent clandestins jusqu’à ses huit ans. En l’an 1108, Lucio n’est jamais rentré. Elle apprit plus tard que son père devait des sommes colossales à l’hôte des tables de jeu. Une dette qui s’est soldée par un allé simple pour les docks, avec deux gardiens : Granit et Corde. Le fait est que ce cher paternel avait perdu tout contact avec son entourage, à force de devoir de l’argent à tous, plus personne ne voulait entendre parlé de lui.  

Audric, petit baron du crime venu chercher de quoi rembourser sa dette au domicile n’y trouva qu’une fillette. Un petit poussin qui alla grossir ses rangs d’enfants des rues. Petits informateurs en culotte courte et précieux outils pour les larcins. Elle fut ainsi formée au vol à la tire et au cambriolage. Il garda Leara sous sa coupe ainsi pendant dix longues années, allant jusqu’à la convaincre qu’elle volait pour rembourser la dette de son père. À cette époque, elle était un de ses « livreurs ». Le temps aidant, Audric rassembla ses livreurs en une guilde « spécialisée ». Autrement dit ils livraient biens et personnes à qui le souhaitait pour peu qu’on y mettait le prix.

Jusqu’au jour où, le petit poussin voulu quitter le nid. Saisissant une opportunité, le futur Petit Oiseau fit tombé toute la guilde. Les bons noms chuchotés dans le creux de l’oreille des bonnes personnes amenèrent un raid sanglant de Prieurs au cœur du quartier général. La rumeur veut que quelques livreurs ont livré les mauvais documents aux mauvaises personnes, causant le trépas des généraux de Audric ainsi que lui même. La rares survivants de la guilde des livreurs furent quelques  individus partis en mission et revenus pour constater le massacre, et constater leur nouvelle liberté tombée du ciel. C’est ce jour là que La Fille décida de changer de nom, plus personne ne connaissait l’ancien après cette livraison spéciale… Elle n’était que la fille qui arriva en même temps que les autres petits livreurs sans importance pour découvrir des cadavres puants. N’est-ce-pas ?

Quand on lui demande si elle sait quelque chose à propos de cette histoire, la réponse est toujours la même, provocante, accompagnée d’un clin d’œill malicieux, à la fois plein de sous-entendu et vide de sens : « Va savoir…. »  

Les heureux élus qui ont fait appel à elle ce jour là se gardent bien de la nommer officiellement, la vendre serait se mettre à dos un informateur de qualité et avouer une bassesse qui ferait une tâche bien trop noire dans quelques réputations. La liberté de la désormais nommée Xin, a fait tomber quelques têtes et semé le chaos chez les oisillons, conséquence directe des luttes de pouvoirs caractéristiques qui suivent la chute d’un baron.

Cela a également permis quelques manipulations politiques pour gagner plus de pouvoir du côté de ceux qui se veulent dans le camp de la Loi. On n'arrête pas une guilde entière au grand jour sans en tirer quelques trop précieux lauriers. Sans placer ses hommes à des places clefs sur l’échiquier politique. Alors quand on leur demande comment ont-il pu obtenir de telles informations, on préfère dire : Un Petit Oiseau me l’a dit...

Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 619
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1286
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Xin - Le Petit Oiseau   Sam 3 Fév - 18:32

Comme dit sur Discord :

1) C'est trop cool de te revoir parmi nous.

2) Ben... C'est validé !


Bon jeu ! On va alimenter tes secrets en privé, au fur et à mesure du jeu ^^

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
 
Xin - Le Petit Oiseau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» première visite chez le toubib
» Podarge gris d'Australie
» Un petit oiseau perdu dans la froideur..
» petit craquage mais bien ciblé !
» L'histoire de petit Louis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Registre de la Population :: Validées-
Sauter vers: