Partagez
 

 Comment ça marche ? [PW Dizzy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phineas Gold
Excelsien(ne)

Phineas Gold

Messages : 71
Fiche : Vox Populi
Vice : Franc-parler
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 422
Occupation : Journaliste
Disponibilité : Vous en faites pas pour moi

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyMar 5 Fév - 22:32

Bonjour, j'ai rendez-vous pour un entretien avec Dizzy Ibihn. Je suis Phineas Gold, du Vox.

Il a eu du mal à l'avoir, cette interview, alors il prononce ces quelques mots avec un sourire à la fois assuré et satisfait. Il est rarement facile de s'approcher de l'Académie et de ses précieuses inventions. Lorsqu'on se penche sur le cas d'une inventrice liée par le sang à la Princesse Rectrice, tout se complique davantage. Mais l'actualité exige quelques nouvelles scientifiques, et le journaliste compte bien donner à ses lecteurs ce qu'ils demandent.

Une nouvelle invention tout droit sortie des esprits brillants de l'Académie, ça n'a rien d'un scoop. Mais il faut en parler, c'est le rôle du Vox, de la Ligne de Myre et de tous les autres papiers Excelsiens. La vie n'est pas toujours faite de reportage fascinants et d'entretiens en tête à tête avec des gens haut placés. Il y avait les nouvelles plus classiques. Un nouveau spectacle au Conservatoire, une avancée médicale à l'Apothicariat, une intervention du Prieuré, un accord commercial avec un pays étranger... Et donc une invention de l'Académie.

Celle-ci ne changerait pas l'histoire de la Ville, mais sur le papier, elle semblait très utile aux citoyens. Un "Grille-Pain". Phineas n'en sait pas beaucoup plus, mais le nom laisse peu de place au doute concernant l'utilité de cette trouvaille. Son but aujourd'hui, c'est de faire un article de consommateur assez classique, et d'ajouter une partie interview si jamais Dizzy s'avère être une bonne cliente. En gros, comment ça marche, combien ça coûte, où on peut se le procurer. Puis il demandera comment elle a eu l'idée. Si l'anecdote est rigolote, ça fera un bon encadré.

Professionnel, comme à son habitude, Phineas arrive pour son entretien avec un bon quart d'heure d'avance. Comme à chaque fois qu'il interviewe quelqu'un, il a fait un petit effort sur la tenue. Chemise blanche surmontée d'une veste légère marron, elle-même assortie à un pantalon de toile. Chaussures propres pour compléter le tout. Seule la barbe, son péché mignon, reste faussement négligée. Dans la poche intérieure de sa veste, les deux objets dont il ne se sépare jamais : son carnet de notes et son stylo.

Alors qu'il déambule, un poil perdu, sur l'immense campus de l'Académie, le jeune homme reprend ses notes sur son sujet du jour. Succinctes, c'est le moins qu'on puisse dire. Le nom de l'inventeuse et de l'invention. Quelques questions. Il a préparé son entretien avec ce qu'il a pu. Comme c'est d'usage, il ne s'est pas encore entretenu directement avec Dizzy Ibihn. Pour toute demande d'interview, il faut contacter le service communications de l'Académie. Depuis le temps qu'il a fondé le Vox, Phineas connaît bien l'homme qui s'occupe de ça. Un petit gars dégarni, pas bien grand, avec des lunettes rondes sur le bout du nez, du nom de Mayer. Toujours en costume, quelle que soit la saison. Toujours très bien organisé, et très, très poli. Phineas l'aime bien, même s'il avait souvent dû essuyer des refus de sa part. Il le retrouve dans son bureau. Depuis l'entrée de l'Académie, c'est le seul endroit où il sait se rendre les yeux fermés. Sinon il est perdu.

Monsieur Mayer. Salue-t-il avec un sourire en tendant la main. Ravi de vous voir. Comment va votre femme ?

Ah, Phineas ! Toujours en avance à ce que je vois. Elle va très bien, merci de demander. Vous venez pour la petite Dizzy, c'est bien ça ? Suivez-moi.

De son petit pas pressé, Mayer entraîne le journaliste à sa suite dans une série de cours et de couloirs. Le trajet dure quelques minutes, suffisamment pour que Phineas apprenne que la petite fille de son interlocuteur a eu un petit rhume, mais qu'elle va mieux. De la petite conversation banale, pas forcément intéressante, mais c'est important de rester en termes cordiaux avec les gens qui peuvent vous ouvrir les portes des différentes institutions.

... Dizzy traine souvent dans la bibliothèque, ou dans son atelier, qui n'est pas bien loin d'ailleurs. Je vous ai prévu une petite salle de travail privée pour faire votre interview. Je vous préviens, la demoiselle est un spéciale.

C'est-à-dire ?

Oh vous allez le découvrir par vous-même. Un petit air amusé se peint sur son visage alors qu'il prononce ces mots. Il ouvre une porte et s'efface pour laisser le journaliste entrer. C'est ici. Installez-vous, je vais chercher la demoiselle.

Phineas remercie Mayer d'un signe de tête, et ferme la porte derrière lui. La pièce est assez exiguë. Visiblement, elle est prévue pour des travaux de groupes à 3 ou 4. Murs blancs immaculés, une table et des chaises au milieu. C'est tout. Ils ne devraient pas être dérangés. Profitant de ces dernières minutes de préparation, le journaliste reprend une dernière fois ses notes. Il ouvre son carnet à une nouvelle page, vérifie que son stylo n'est pas à cours d'encre. Et il attend.

Quelques minutes plus tard, la porte s'ouvre à nouveau. Mayer se tient derrière une jeune femme aux longs cheveux noirs. Elle à l'air d'avoir à peine vingt ans. Le jeune homme se lève et s'avance, sourire aux lèvres et mains tendues.

Vous devez être Dizzy Ibihn. Enchanté de vous rencontrer, je suis Phineas Gold, du Vox.
Revenir en haut Aller en bas
Dizzy Ibihn
Excelsien(ne)

Dizzy Ibihn

Messages : 14
Fiche : C'est rangé
Vice : Égocentrique
Faction : Académie
District : Cénacle
Influence : 406
Occupation : Lire, fabriquer

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyMer 6 Fév - 11:24

Aujourd’hui, je porte une robe toute simple. Elle grise, elle n’a pas de manches, pas de décolleté, elle frotte mes chevilles nues à chaque fois que je me déplace, et elle n’a ni froufrous, ni stupidités inconfortables du même genre. Je suis pieds nus, comme d’habitude, et mes cheveux trainent sur mes épaules, dans mon dos, devant moi et devant mon visage. C’est parce que je suis en train de lire un traité sur l’électricité, assise en tailleur sur le sol chirurgicalement propre de la bibliothèque. Je peux, parce que c’est moi qui ai fait le ménage tout à l’heure, après avoir fini de ranger les livres pour la troisième fois.

Du coup je suis franchement de mauvais poil quand on vient me déranger. Monsieur Mayer m’inonde d’un blabla ininterrompu pour m’expliquer que je dois aller parler avec un homme qui veut me voir. Quelle corvée ! Moi au voulais aller travailler un peu après avoir fini mon livre, histoire de mettre en pratique ce que j’aurais appris… stupides obligations sociales…

Père et mes frères m’ont longuement entrainée à avoir une conversation socialement acceptable, donc normalement je sais me tenir. Mais me retrouver toute seule dans une pièce avec un homme après ce qui m’est arrivé avec le Cousin Izei me met mal à l’aise… peut-être même que je suis complètement terrifiée, je ne sais pas encore.

Quand on arrive, Monsieur Mayer ouvre la porte, et on entre dans la petite salle de travail réservée aux binômes qui travaillent sur un projet d’étude. Le type s’avance, bras écartés, au moment où Monsieur Mayer repart en refermant la porte. Je recule brutalement, me cognant un peu contre la porte, et je lève mes mains gantées jusqu’aux coudes devant moi pour me défendre.


- Pas… pas de contact physique ! Jamais ! Vous n’avez pas la permission de me toucher !


J’ai peut-être une pointe d’hystérie dans la voix, mais c’est encore supportable s’il ne s’approche pas trop. Je lui désigne le tabouret le plus éloigné de moi de la pièce.

- Là… oui, là ça sera bien. C’est loin mais pas trop loin non plus alors ça sera bien. Il a dit que vous vouliez me parler. De là vous pourrez le faire, et moi je ferai mon travail en vous écoutant et en vous répondant. Mais sans contact physique. Oui, c’est bien. Jamais de contacts physiques.


Je suis satisfaite de mon explication, alors je vais m’installer en tailleur sur un bureau, à demi cachée derrière mes cheveux. J’oublie un instant mon interlocuteur parce que mon regard est attiré par le désordre qui règne dans la pièce. C’est quand même pas compliqué de trier les outils par ordre de taille, d’utilité et de première lettre du nom !

- Et puis je ne sais pas ce que c’est qu’un Golduvox, mais quoi que ce soit, Tante Hanae ne va pas être contente quand elle saura que vous m’avez vue, surtout toute seule. Monsieur Mayer va se faire disputer.

Revenir en haut Aller en bas
Phineas Gold
Excelsien(ne)

Phineas Gold

Messages : 71
Fiche : Vox Populi
Vice : Franc-parler
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 422
Occupation : Journaliste
Disponibilité : Vous en faites pas pour moi

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyMer 6 Fév - 23:17

Phineas s'arrête net, son sourire à demi-effacé figé sur le visage, alors que Dizzy lève les bras devant elle comme pour le repousser. Il n'a pas la sensation de s'être montré incorrect. La jeune femme devant lui arbore une expression incertaine, due au fait que ses cheveux lui cachent une partie du visage. Dans sa longue robe grise, avec ces mèches indisciplinées, elle donne l'impression de ne pas avoir vu la lumière du jour depuis des mois. La pâleur de sa peau ajoute un peu plus de poids à cette hypothèse.

Très bien. Aucun contact physique, c'est promis. Désolé de vous avoir brusqué.

Le journaliste n'est pas trop sûr de pourquoi il s'excuse, mais pour le bien de l'entretien qui va suivre, mieux valait ne pas froisser son interlocuteur. Si la jeune femme se braquait et refusait subitement de lui répondre, son article ne vaudrait plus rien. Alors il obtempère docilement lorsqu'elle lui indique le tabouret le plus éloigné de la porte d'entrée. Sur son petit carnet, il griffonne rapidement quelques mots.

"Peur du contact physique".

"Aucune proximité tolérée".

"Habituée bibliothèque (Mayer le dit)".


Le petit homme l'avait prévenu qu'elle était spéciale, voilà un premier élément de réponse. Pourquoi était-elle effrayée par le contact ? Phineas traça une flèche partant de sa première note, et ajouta deux points d'interrogation. S'il avait l'occasion de poser la question... Les gens aiment bien les reportages avec de l'humain. Donc décrire l'ambiance dans laquelle s'est déroulée l'interview, et le comportement de la jeune femme ne pouvait être que positif pour son papier.

Il s'esclaffe rapidement en l'entendant dire "Golduvox". Il note également le "Tante Hanae", information cruciale pour présenter Dizzy Ibihn. Mais... pourquoi Mayer serait-il dans le collimateur de la Princesse Rectrice ?

Non, vous avez mal compris. Mon nom est Phineas Gold, je suis journaliste. Et je travaille pour le Vox. Je suis ici pour une interview. Monsieur Mayer a dû vous prévenir.

Il doit l'avouer, la jeune femme lui semble un peu perchée. C'était le cas de beaucoup d'inventeurs, du moins le supposait-il. Le fait de ne pas être à l'aise au contact de personnes incapables de comprendre leur mode de fonctionnement.

"Peu à l'aise en société ?"

Il s'efforce de garder l'air le plus détendu et naturel possible. Même si son cerveau tourne à plein régime pour tenter de cerner rapidement Dizzy, et ainsi lui poser les bonnes questions au bon moment. C'est important d'avoir l'air frais dans ce genre de situations, d'autant plus qu'ils sont en tête à tête. On peut rapidement vous prendre pour un amateur si vous n'avez pas l'air sûr de vous, il en a fait l'expérience à ses débuts.

Monsieur Mayer travaillant au service communications, je pensais qu'il aurait l'aval de son Altesse pour organiser des interviews. Pourquoi la Princesse serait-elle en colère, contre Monsieur Mayer ou moi ?

C'est étrange. Vaguement inquiétant quand on connaît la réputation d'Hanae Ibihn. On dit la doyenne des Quatre capables de beaucoup de choses pour se débarrasser des gêneurs. Malgré tout, c'est hors de l'angle d'attaque de Phineas, qui se ressaisit rapidement.

Passons. Nous sommes là pour parler de vous, après tout. Enfin, surtout de votre invention. Le Grille-Pain, c'est bien ça ? Une idée lumineuse, à n'en pas douter. Comment vous est-elle venue ?

Ça, c'est la base du journalisme : poser une question extrêmement simple pour mettre son interlocuteur à l'aise. L'installer dans une zone de confort, et aller progressivement chercher la petite bête, l'information croustillante, sans avoir l'air d'y toucher. Prêt à noter, Phineas adressa un sourire amical à Dizzy.
Revenir en haut Aller en bas
Dizzy Ibihn
Excelsien(ne)

Dizzy Ibihn

Messages : 14
Fiche : C'est rangé
Vice : Égocentrique
Faction : Académie
District : Cénacle
Influence : 406
Occupation : Lire, fabriquer

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyDim 10 Fév - 14:43

Je le laisse parler, l’écoutant tout en faisant la liste des choses présentes dans la pièce, de leurs places d’origine, de leurs places actuelles et du temps que ça prendra pour tout ranger. Je l’écoute vraiment en même temps hein… bon, l’explication sur son nom, j’avoue, j’écoute qu’à demi parce que je m’en fiche complètement. Comme si j’allais subitement m’intéresser à un homme que je ne connais pas et qui n’a rien fait d’intéressant dans sa petite vie de fourmis. Ridicule. Une perte de temps non négligeable…

- Eh ben Monsieur Mayer aurait dû s’abstenir. Je raconterai tout à Tante Hanae de toute façon.

Un petit sourire amusé étire mes lèvres alors que j’ai le regard perdu quelque part entre une pile de livres et des ustensiles de recherche.

- Elle va le faire renvoyer. Il n’avait pas le droit de m’obliger à venir vous parler. C’est tante Hanae qui décide si je peux ou pas. Et puis d’abord, comment vous avez fait pour avoir mon nom, hein ? C’est celui de tante Hanae qui est marqué sur tous les papiers ! Je le sais, j’étais avec elle quand elle a tout signé. Vous ne devriez pas avoir mon nom. Non…

Je sais que j’ai été citée dans pas mal d’articles scientifiques, le Grille-pain-sans-les-mains n’est pas ma première trouvaille, mais tante Hanae m’a bien dit qu’on écrirait son nom partout à la place du mien pour qu’on ne vienne pas m’embêter. Elle a dit que sinon, j’aurais des trucs très très pénibles à faire, comme parler à des gens et être gentille par exemple… exactement ce qui est en train de se passer. Je soupire. Si même les choix de tante Hanae se font ignorer par des Monsieur Mayer et autres Phinéas, où va le monde ?

- Normalement vous étiez supposé me laisser tranquille… elle a même dit "Si les perdreaux fouinent dans nos affaires, brûle tout !"

Je croise les bras sur ma poitrine et plante mon regard dans son front, sourcils froncés.


- Mais puisque vous n'êtes pas un "perdreau" et que vous voulez savoir des choses sur le Grille-Pain-Sans-Les-Mains, je suppose que je devrais vous répondre. J’aime parler des choses créées.

Je réfléchis un moment. C’est difficile avec toutes ces choses qui ne demandent qu’à être rangées tout autour de moi. C’est comme si elles me hurlaient « JE NE SUIS PAS A LA BONNE PLACE, DECALLE MOI DE QUELQUES CENTIMETRES SUR LA GAUCHE Ô GRANDE DIZZY JE T’EN SUPPLIE ! ». Difficile de résister à un appel pareil… je culpabilise et tout.

- Vous savez, avant, on grillait le pain dans la cheminée. C’était surtout pour masquer le goût de moisi qu’il pouvait prendre quand ça faisait longtemps qu’on l’avait acheté. Mais maintenant, on a plus besoin de le faire pour ça, on le fait pour le plaisir ! Et moi, ça ne me fait pas plaisir d’attendre longtemps et de faire perdre son temps au cuisinier quand je veux mes toasts. Il pourrait faire de la confiture de fraise pendant ce temps… c’est gâché… alors j’ai eu l’idée de fabriquer quelque chose qui puisse s’en occuper à la place du cuisinier, ou de celui qui veut des toasts grillés.

Je crispe mes doigts sur mes épaules de manière convulsive… j’vais craquer…
Revenir en haut Aller en bas
Phineas Gold
Excelsien(ne)

Phineas Gold

Messages : 71
Fiche : Vox Populi
Vice : Franc-parler
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 422
Occupation : Journaliste
Disponibilité : Vous en faites pas pour moi

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyDim 10 Fév - 17:25

Est-ce que... c'est mauvais pour lui ? Visiblement, Dizzy Ibihn ne doit pas être dérangée, sous aucun prétexte. C'est ce qu'elle dit, en tout cas, ordre de la Princesse Rectrice. Mais Mayer est un employé dévoué, droit dans ses bottes, il ne fait pas de vagues, aussi Phineas peine à croire qu'il aurait outrepassé une interdiction directe venant d'Hanae. Mais... s'il l'avait fait ? Est-ce que l'Académie viendrait au Vox pour récupérer toutes ses notes ? Le journaliste sait qu'il ne fait rien de mal, mais l'idée de subir une descente dans les locaux de la rédaction ne l'enchante pas vraiment.

Pauvre Mayer s'il venait à perdre son emploi pour ça. Et pour Phineas, il faudrait repartir de zéro avec un nouveau responsable des communications. Qui serait sans doute briefé à son sujet, et qui, de ce fait, pourrait lui compliquer la vie pour obtenir des interviews.

C'est... Monsieur Mayer qui m'a donné votre nom. Il y a sans doute une explication parfaitement logique à tout cela, ce n'est sûrement pas la peine d'aller jusqu'à un licenciement...

Cette interview débute très mal, en tout cas. En faisant ses recherches, Phineas avait déjà croisé le nom de Dizzy Ibihn. Mayer n'avait fait que lui confirmer, par le biais de ses lettres, qu'elle était bien l'inventeuse du Grille-Pain. Mais... "si les perdreaux fouinent dans nos affaires, brûle tout" ? Qu'est-ce que ça signifiait ? En tout cas, le journaliste note soigneusement cette citation. Dans l'immédiat, mieux vaut rester concentrer sur l'objectif premier, et tenter de décrisper Dizzy. Mais si l'Académie est prête à brûler quoi que ce soit, c'est forcément un dossier sensible. Affaire à suivre.

Le "Grille-Pain-sans-les-mains" ? De ce que j'ai cru comprendre, le nom officiel est juste "Grille-Pain", c'est ça ?

Dans l'idée, ce n'était pas très important de rajouter trois mots, mais s'il devait écrire un article sur un produit donné, autant avoir le bon nom. C'est quand même la base de son métier.

L'anecdote qui mène à l'invention est intéressante. Pas de grande illumination, d'inspiration divine ou quoi que ce soit. Juste une volonté de gagner du temps. Bon, dans le cas de Dizzy, l'histoire suinte la gosse de riche qui peut simplement se permettre de mettre les pieds sous la table et d'attendre que la nourriture tombe toute cuite, mais est-ce que c'est vraiment ça qu'il faut retenir ? L'invention - si elle n'est pas trop chère - bénéficiera à tout le monde, même ceux qui ne peuvent pas se permettre d'avoir un cuisinier personnel, ou même d'avoir de la confiture de fraise.

Intéressant. Et donc, pour nos lecteurs, est-ce que vous pouvez expliquer, en quelques mots, comment ce Grille-Pain-sans-les-mains fonctionne exactement ?

Si elle partait dans des détails scientifiques un peu trop pointu, il lui incomberait de simplifier. Mais surtout... elle semble totalement crispée. Ses bras croisés sur ses épaules sont sous tension, elle regarde fixement un point au-dessus des yeux du journaliste...

Tout va bien ? S'enquit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Dizzy Ibihn
Excelsien(ne)

Dizzy Ibihn

Messages : 14
Fiche : C'est rangé
Vice : Égocentrique
Faction : Académie
District : Cénacle
Influence : 406
Occupation : Lire, fabriquer

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyDim 10 Fév - 20:40

- Non ! Tout ne va pas bien ! Pas du tout !

Je saute au bas de mon siège-bureau et je commence à tourner en rond en faisant les cent pas.


- D’abord on me dérange pour venir à cet entretien ridicule alors que je suis occupée, ensuite on me laisse seule avec vous alors que c’est interdit, très très interdit, et qu’en plus je déteste ça, et pour couronner le tout, on m’oblige à rester dans une salle d’étude que ses utilisateurs traitent sans la moindre trace de respect. En plus vous essayez de supporter Monsieur Mayer alors que je m’en fiche de son sort moi. Il avait qu’à respecter les consignes, c’est son travail. Si il a été assez stupide pour désobéir, c’est de sa faute, pas de la mienne. C’est de sa faute à lui si il va se faire gronder. Et puis d’abord, laissez-moi tranquille avec cette histoire. Vous allez polluer ma mémoire avec des choses inutiles et sans importance. Qu’est-ce que j’en ai à faire, moi, du responsable des communications qui laisse entrer des Golduvox dans mon monde, hein ? Au contraire, tant mieux ! Qu’il s’en aille ! Il a désobéit à Tante Hanae.

Je m’arrête le temps de plonger mon regard dans le sien, les doigts toujours crispés autour de mes épaules. Mes cheveux balayent surtout mes épaules et mon dos parce que mes frères me taillent toujours une frange dedans, sinon je ne vois rien quand je travaille et je me coupe, je me brûle etc… tout le temps.

- Et désobéir à Tante Hanae, c’est une mauvaise idée. Je le sais, c’est elle qui me l’a dit !

Et puis, je craque. Je n’en peux plus, comment voulez-vous vous concentrer dans un espace où règnent le chaos et le désordre ? Moi je n’en suis pas capable. Par contre, je suis capable de rendre à cette pièce sa fraicheur de l’époque à laquelle elle a été rénovée la dernière fois. Je laisse échapper un soupire dans lequel résonnent aussi bien la frustration, l’exaspération et le bonheur ultime, je lâche mes épaules sur lesquelles mes ongles ont laissé des marques profondes et toutes rouges, et je commence à ranger.

Mes épaules se détendent dès le premier objet rangé. Ça va mieux… et comme ça va mieux, je peux lui répondre de nouveau.


- Le « Grippe-Pain-Sans-Les-Mains », c’est son vrai nom. Tant Hanae l’a changé quand elle a rédigé les brevets avec son nom dessus à la place du mien. Elle dit que ça sera plus vendeur comme ça… mais c’est idiot, un grille-pain ça peut très bien être cette espèce de grosse fourchette qu’on utilise pour le griller dans la cheminée. Avec ma création, on peut faire autre chose pendant que nos toasts grillent tranquillement. En plus, impossible de les laisser brûler, quand la cuisson est parfaite, les toasts sautent hors de l’objet. C’est très ludique ! Il faut les attraper, sinon ils risquent de tomber par terre.

Je range quelques livres, quelques ustensiles, et le premier plan de travail est ranger. Du coup je recommence, rangeant exactement à la place les objets que je viens de ranger.

- Mais sur la version qui sera commercialisée, le sauteur de toasts sera moins fort. Tante Hanae dit que la plupart des gens ne trouveront pas ça amusant de sauter après leurs toasts. Moi je trouve ça stupide, mais c’est elle qui décide de toute façon. Du moment que je n’ai pas besoin de m’en occuper…


Je continue de ranger avec une expression pensive.

- Le courant passe par des fils et va dans le grille-pain. Dedans, j’ai pris plusieurs matières pour fabriquer un fil qui résiste à de très fortes chaleurs. Je l’ai entortillé pour que la chaleur soit démultipliée, et ces fils sont disposés tout autour des toasts. C’est comme si le pain était en train de flotter entre deux couches de braises ardentes. Et quand c’est prêt, chtouing, ça saute en dehors et on peut les manger.


Je fronce les sourcils en agitant un doigt préventif dans sa direction.

- Mais attention, c’est chaud ! Et quand c’est chaud, ça brûle la langue. Et après, ça fait mal pendant longtemps, c’est pas agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Phineas Gold
Excelsien(ne)

Phineas Gold

Messages : 71
Fiche : Vox Populi
Vice : Franc-parler
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 422
Occupation : Journaliste
Disponibilité : Vous en faites pas pour moi

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyDim 10 Fév - 22:06

Phineas écarquille les yeux, complètement décontenancé par la scène que Dizzy est en train de lui jouer. Manifestement, les interviews, c'est pas trop son truc. Surtout parce que d'après elle, il est interdit de la laisser seule en compagnie de quelqu'un. Ça, il le note.

Interdit d'être seule avec moi. Avec n'importe qui ? Juste journaliste ?

Le sort de Mayer, quel qu'il soit, lui apprendra quelque chose. Si rien ne lui arrive, alors c'est qu'il avait l'aval de la Princesse Rectrice, quoi qu'en dise Dizzy. Si il venait à être renvoyé - ou pire -, alors... Phineas se sentira un peu coupable. Il avait dû insister un peu pour avoir cet entretien avec l'inventrice du Grille-Pain. Mais quand même, si c'était à ce point interdit de traiter directement avec la nièce royale, son refus aurait dû être plus ferme. Catégorique même. Le journaliste l'aurait compris. Les instances officielles sont parfois réticentes à s'exprimer, il se serait débrouillé autrement. Peut-être aurait-il tenté de se procurer l'une de ces fameuses machines. Les gens aiment bien les articles qui commencent par « On a testé pour vous ».

Polluer sa mémoire ?

Là encore, c'est peut-être une phrase anodine, une manière de dire qu'elle n'a pas besoin de se soucier du sort du responsable de la communication. Mais ça peut vouloir dire autre chose, donc c'est à creuser. Il y reviendrait sans doute plus tard. Mais là ou Dizzy enfonce une porte ouverte, c'est lorsqu'elle explique qu'il ne faut surtout pas désobéir à Hanae Ibihn. Phineas réprime un sourire amusé.

C'est vrai ça. Mieux vaut toujours rester dans les bonnes grâces d'une Princesse.

Surtout la Princesse Rectrice. Entre la réputation de cette dernière et le comportement de la nièce, Gold ne peut s'empêcher de penser que les repas de famille doivent être sacrément bizarre. Pour un reportage futur, ce serait sans doute vraiment intéressant. Mais vu ce qu'il se dit sur Hanae, il emporterait sans doute ses écrits dans la tombe.

Maniaque du rangement ?

Elle était vraiment crispée. De là où il se trouve, Phineas remarque clairement les marques d'ongles sur ses épaules. Et pourtant, alors qu'elle commence à débarrasser un plan de travail, à tout remettre en ordre... Dizzy semble revivre. Et avec ce changement d'attitude viennent les réponses. Le grand public connaîtra l'invention sous le nom de Grille-pain. Le fonctionnement est assez clair sur le principe.

Fils résistent chaleur. Diffusent chaleur. Pain grille. Objet ?

Il hausse un sourcil en même temps qu'un doigt s'agite dans sa direction. Oui... en effet, l'eau ça mouille, le feu ça brûle et les aliments chauds sont chauds. Mais il se reprend très vite. Après tout, c'est aussi son métier de faire dire aux gens des choses qui leur semble couler de source.

Vous dites que le pain saute hors de « l'objet ». De quoi s'agit-il exactement ? Les fils sont donc fixés à l'intérieur d'une sorte de récipient ?

Oui parce que le pain ne va pas flotter entre deux séries de fils entremêlés. La science permet de faire des choses incroyables... Mais de ce qu'il sait, on n'en est pas encore là.

Et vous parliez également de la version qui va être commercialisé. Avez-vous une idée de quand votre invention arrivera sur le marché ? Et à quel prix ?

Le genre d'infos importante à avoir quand on écrit un article pour un journal tout public. Si les fils sont capables de résister à la chaleur et d'en diffuser, alors ils doivent être conçus à partir de matériaux spécifiques. Possiblement onéreux. Si Dizzy était incapable de lui donner une estimation, il pourra toujours se renseigner sur les matériaux utilisés. Le prix de distribution étant généralement calculé pour générer un bénéfice par rapport au prix de fabrication, savoir de quoi sont faits les fils permettra à Phineas d'enquêter sur leurs prix, et donc de faire une première estimation lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Dizzy Ibihn
Excelsien(ne)

Dizzy Ibihn

Messages : 14
Fiche : C'est rangé
Vice : Égocentrique
Faction : Académie
District : Cénacle
Influence : 406
Occupation : Lire, fabriquer

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyLun 11 Fév - 16:27

Je risque un regard vers lui derrière mes cheveux et je hausse les épaules.

- Je n’en sais rien, je n’achète pas, alors je ne sais pas combien coûtent les choses. Il faudra demander à Tante Hanae. Ou à Père peut-être, il achète des choses, lui.

L’argent. Je sais ce que c’est, à quoi ça sert et d’où ça vient, mais ça s’arrête là. Je ne crois pas avoir jamais acheté quelque chose moi-même. Quand j’étais petite, Maman s’occupait de moi, ensuite c’est Père et sa femme qui m’ont élevée, et maintenant, ce sont mes frères et des employés de Tante Hanae qui m’apportent des vêtements propres, qui me donnent à manger et qui me ramènent les matériaux dont j’ai besoin.

Une fois, mon frère m’a emmenée dans une boutique de livres, pour m’offrir quelque chose pour mon anniversaire je crois. J’ai eu plein de livres, mais on n’a rien acheté. Le vendeur était si content que j’ai trié tous ses rayons, qu’il m’a laissée partir avec tout ce que je voulais. Heureusement pour lui, il n’avait pas grand-chose d’intéressant…


- Déplacez-vous en direction de la porte et asseyez-vous…

J’attends qu’il s’exécute et je passe derrière la chaise qu’il occupait avant pour fouiller dans un placard. Ah ! Je savais bien qu’on en avait laissé un là pour faire un exemple pour ceux qui voudraient étudier ma méthode… Je me coupe légèrement la joue sur quelque chose qui dépasse quand je me penche pour attraper mon invention, mais ça ne me fait pas réagir.

J’ai tellement l’habitude de me faire mal en travaillant que je ne fais plus attention à mes blessures. C’est pour ça que quand je travaille, il y a toujours quelqu’un qui rôde dans les parages pour panser mes petits bobos sans que je ne demande rien. Au début c’était chiant… mais il s’est habitué, et je ne me rends presque plus compte de sa présence. Des fois il apparait, me désinfecte un truc, met un pansement, puis il disparait. Il ne me gêne même plus dans mon travail.

Je pose le grille-pain au milieu de la pièce avant de retourner me réfugier au niveau du comptoir que je recommence à ranger.


- Vous pouvez regarder. Les fils sont spiralés de nichrome. C’est un alliage que j’ai inventé, à base de nickel, de zinc, de chrome et d’un peu de fer, ça isole mieux et ça permet de produire une chaleur intense. J’ai enroulé les fils comme des ressorts, ils sont soudés à des plaques de métal qui isolent tout en intensifiant et en gardant la chaleur. Le toast repose sur un socle qui monte et qui descend quand la cuisson est prête. Le tout est placé dans un récipient isolant pour qu’on ne se brûle pas en l’utilisant.

J’en parle presque comme s’il s’agissait d’un enfant : avec douceur et tendresse. Il n’y a rien au monde qui me calme plus que de fabriquer des choses, d’en inventer d’autre et d’étudier tout ça.

- Dites… vous avez encore beaucoup de questions ? Quand on arrache un génie de son travail, on lui fait perdre son temps vous savez…

Revenir en haut Aller en bas
Phineas Gold
Excelsien(ne)

Phineas Gold

Messages : 71
Fiche : Vox Populi
Vice : Franc-parler
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 422
Occupation : Journaliste
Disponibilité : Vous en faites pas pour moi

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyLun 11 Fév - 16:58

Prix = ???

Phineas n'est pas sûr qu'il obtiendra une interview avec Tante Hanae. Ni même avec le père de Dizzy d'ailleurs. Cela dit, c'est toujours intéressant de voir des gens qui sont complètement déconnecté de certaines réalités. Le journaliste s'amuse souvent à penser que ces gens-là vivent dans un monde différent du sien. Ça doit être plaisant quand même : ne jamais avoir à se déplacer pour acheter à manger, ne jamais avoir à ranger quoi que ce soit... bon elle, manifestement, ranger c'était son truc. Mais lui, vu le bordel qui règne dans son appartement, il ne cracherait pas sur ce genre de privilège.

Elle lui ordonne de se déplacer à l'opposé de la pièce. Toujours dans cette démarche d'éviter tout contact physique ? Il bredouille une vague onomatopée affirmative et s'exécute. Il prend place sur un autre tabouret, un peu curieux de ce qui va suivre. L'inventrice se coupe légèrement dans le processus, mais elle lui sort un grille-pain, pour sa plus grande satisfaction. Il regarde l'objet avec des yeux ronds, forcément, il n'a jamais rien vu de tel. On dirait une boîte. Pour lui qui n'a pas grandi dans le luxe (même s'il était loin d'avoir été à la rue), c'est comme de la magie.

Et donc ça, ça fait griller des trucs ?

Il sort son calepin, croque rapidement la forme de base de l'appareil. Puis les explications passionnées de Dizzy. Comment c'est fabriqué, comment ça fonctionne, pourquoi ça a cette forme. Tout un tas de choses que les lecteurs voudront savoir. Dans un coin de la feuille, il note également :

Nichrome = nickel, zinc, chrome, fer. Quantité ? Forgeron ?

Un nouvel alliage, pour former le tout, il devait être nécessaire de couler les différents ingrédients. Donc il fallait solliciter un tiers. Coût de production supplémentaire. Faute de source officielles, Phineas mènerait une enquête approfondie. Dans le doute, il enverrait tout de même un courrier à la Princesse Rectrice. On ne sait jamais.

Obnubilé plusieurs secondes par le grille-pain, il ne réalise qu'après coup que Dizzy est toujours blessée. Rien de bien important, une estafilade bénigne. Mais une petite larme de sang roule sur sa joue. Le journaliste va chercher à l'intérieur dans la poche intérieure de sa veste, et sort un petit mouchoir de poche qu'il tend à la jeune femme.

Vous saignez... Vous voulez peut-être essuyer ça ?

« Génie ». Pas motivée.

Est-ce qu'il allait l'indiquer dans son article ? Probablement pas. Même si ce genre d'arrogance lui faisait toujours grincer des dents, Dizzy prenait quand même la peine de lui répondre. Alors il ne critiquerait sans doute pas son attitude. Et puis ce n'était pas le propos de l'article.

On a presque fini, rassurez-vous. Je ne voudrais pas vous retarder dans votre prochaine découverte majeure !

Un sourire hypocrite. La meilleure façon d'en finir vite, c'était de répondre à ses questions sans faire d'histoire. Sinon il était obligé d'insister, les gens s'énervaient, ça emmerdait tout le monde. Ceux qui le peuvent le dégage à coup de pied au derrière, les autres ne peuvent que subir. Pas de bol pour Phineas, Dizzy fait sans doute partie de la première catégorie.

Étant donné que votre grille-pain-sans-les-mains est en phase de commercialisation, pouvez-vous dévoiler le sujet de vos recherches actuelles. Travaillez-vous sur une version améliorée de votre invention ou bien sur quelque chose de nouveau ?

Le journaliste avait en tête de s'éloigner un peu plus encore du sujet principal de cet entretien. Mais mieux valait procéder par étapes. D'abord le futur de Dizzy... ensuite les trucs que l'Académie est prête à brûler pour couvrir... quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Dizzy Ibihn
Excelsien(ne)

Dizzy Ibihn

Messages : 14
Fiche : C'est rangé
Vice : Égocentrique
Faction : Académie
District : Cénacle
Influence : 406
Occupation : Lire, fabriquer

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyVen 28 Juin - 23:10

Je me contente de hausser les épaules quand il me parle de ma « blessure ». D’un geste presque impatient, je m’essuie la joue du dos de la main, laissant le sang faire une petite tâche sur mon gant. Je m’en fiche, c’est rien. Pas important. Perte de temps. Quand il a fini de parler, je reste un moment silencieuse, à le fixer d’un regard étrangement pénétrant… puis je me détourne et reprends mon rangement.

- Je ne vais pas m’amuser à améliorer quelque chose qui est déjà au sommet de l’innovation avant d’avoir eu les retours des consommateurs… Tante Hanae dit que je dois d’abord attendre de voir ce que les gens qui vont s’en servir ont à dire.

Je secoue la tête, comme si j’avais besoin de l’avis de personnes qui n’y connaissent rien.

- Et puis mon invention, le nichrome, je devrais être capable de le dériver sous d’autres formes, d’autres objets, d’autres utilités… quand vous m’avez dérangée, j’étais en train d’étudier un passionnant traité sur l’électricité, justement pour creuser un peu de ce côté-là. J’aime bien creuser, on trouve toujours des trucs surprenants quand on apprend des choses nouvelles. Et moi, j’aime apprendre, et j’aime créer.

Je me fige un instant, perdue dans mes pensées.

- J’ai pensé à plusieurs choses déjà… un Enlève-Mouillé-Pour-Cheveux par exemple… Un four électrique… on pourrait aussi en faire des explosifs, probablement des allumettes électriques… en changeant un peu la composition, on peut sans doutes en faire encore plein d’autres choses, c’est un fil résistif.

Je souris, j’adore le nom générique que j’ai donné à mon invention. Le fil résistif… c’est trop classe.


- Quelque chose qui peut résister à de telles variations de température ouvre des portes infinies. Je vais probablement inventer plusieurs choses avant de me lasser et de partir sur un truc complètement différent. J’ai envie d’essayer d’utiliser d’autres choses, de trouver une nouvelle source d’énergie…

Je me fige brusquement. Tante Hanae ne serait sûrement pas contente que je raconte tout ça à quelqu’un, même si ce n’est pas un « perdreau »…


- Dites… je crois pas que je puisse vous parler de tout ça…

Je me tourne à nouveau vers lui et le regarde de haut en bas et de bas en haut avant de reprendre.

- Et puis j’ai une question aussi… pourquoi vos sourires sont faux ? Pourquoi vous mentez avec votre corps et avec votre bouche ? C’est plus facile que de dire la vérité ?

Je soupire.

- C’est pour ça que j’aime pas les gens… au moins avec les choses on sait à quoi s’attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Phineas Gold
Excelsien(ne)

Phineas Gold

Messages : 71
Fiche : Vox Populi
Vice : Franc-parler
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 422
Occupation : Journaliste
Disponibilité : Vous en faites pas pour moi

Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] EmptyDim 30 Juin - 14:46

Attendre les retours.

Il note. Il repartirait bien avec un prototype pour le bureau. Ça ferait plaisir à tout le monde, on gagnerait un temps fou en cas de petits creux. Mais bon, il ne s'attendait pas à ce que Dizzy lui propose de tester lui-même et de lui faire un retour. En l'état, elle lui fait surtout comprendre qu'il la fait principalement chier, et que sa présence est une plaie plus qu'autre chose.

Cela dit, il commence à gratter fort le papier lorsqu'elle mentionne ses futures idées. Un « Enlève-Mouillé-Pour-Cheveux », le concept est un peu flou, il met trois points d'interrogations à côté. Le reste, par contre, c'est vachement plus clair. Mais l'angle de son article est déjà tout trouvé. Plus que ce grille-pain, la véritable invention à retenir est celle du « fil résistif » et son alliage en nichrome. Elle parle surtout d'une nouvelle source d'énergie. Là, Phineas relève la tête. Il jette à la nièce de la Princesse Rectrice un regard intéressé et interrogateur. Mais cette dernière se reprend et explique ne pas être sûre qu'elle peut parler de ça. Le journaliste hausse les épaules.

Ah ? Je ne vois rien de compromettant dans ce que vous avez dit... et de toutes façons, l'Académie a un quasi-monopole sur toutes les innovations de la Ville. Je ne vois pas ce que vous auriez à craindre en révélant un futur projet aux contours encore flou. Surtout vous, qui avez du sang princier dans les veines.

Et sur son gant.

Jusqu'ici, malgré une interlocutrice relativement désagréable, l'interview se passait très bien. Phineas avait eu affaire à des gens bien plus détestable, il récupérait sans difficulté les informations qu'il cherchait pour son article, et avait même de quoi faire un petit encadré. Les gens aiment bien les petits encadrés, parce que ça fait que cinq lignes à lire.

Mais soudainement, c'est Dizzy qui pose une question. Elle a dû sentir l'hypocrisie de son sourire et l'ironie de ses mots. Pas bien difficile, il devait l'admettre. Il hausse les épaules et assène.

Je suis journaliste. Mon travail consiste à aller parler aux gens, noter ce qu'ils me racontent et ensuite le publier dans le journal. Donc j'ai besoin de rester en bons termes avec les gens, sinon ils ne veulent plus me parler, et c'est un problème. Donc je suis obligé d'être diplomate avec vous, parce que le jour où vous allez mettre au point votre fameuse nouvelle source d'énergie, je serais là pour essayer d'en parler avec vous. Mais si je vous dis que vous êtes une chieuse arrogante, vous allez vous vexer et ce sera beaucoup plus difficile d'avoir une interview dans le futur.

Il la regarde d'un air blasé.

Donc je m'efforce de rester diplomate.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty
MessageSujet: Re: Comment ça marche ? [PW Dizzy]   Comment ça marche ? [PW Dizzy] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment ça marche ? [PW Dizzy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fluorescéine, ou comment faire du radio-actif.
» Détachements et Formations, comment ça marche ?
» LA SPÉCIALITÉ DE CANONNIER
» [info] Comment à coup sûr lire l'échelle d'un plan ou d'une carte sans se tromper et bluffer ses proches ?
» probleme feux de marche arriere!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Extérieure :: District du Cénacle :: Académie-
Sauter vers: