Partagez | 
 

 1126 Saison des vents 3éme jour// Demandez le programme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salwa Hawabazzi
Excelsien(ne)

Salwa Hawabazzi

Messages : 156
Fiche : Salwa
Vice : Cynisme
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 997
Occupation : Journaliste
Disponibilité : Elevée

MessageSujet: 1126 Saison des vents 3éme jour// Demandez le programme   Lun 10 Déc - 19:21

Article paru quelques jours après le placardage des affiches annonçant les festivités.


1126 Saison des vents 3éme jour




DEMANDEZ LE PROGRAMME!


Cela fait maintenant trois saisons que le peuple d’Excelsa attend avec une impatience de moins en moins dissimulée les fêtes d’investitures du nouveau Prince Compositeur, Elikia Lutyens, élu au septième jour de la dernière saison du Repos pour succéder à Denvis Shah.

Annoncées avec sa verve habituelle par le Directeur du Conservatoire lors des fêtes de la saison de la Forge, voici que leur programme est sur toute les lèvres et que les esprits s’échauffent à tenter d’imaginer ce qu’elles nous réservent, car comme à son habitude, gageons que son organisateur n’aura de cesse de nous réserver bien des surprises. Voici ce que nous en savons et ce que nous pouvons imaginer grâce au peu de connaissance que nous avons du dernier venu au sein du conseil que l’on dit travailleur infatigable. N’a-t-il pas boudé la réception donnée de l’amirale de notre flotte ? Toujours est-il que les détails sont un secret bien gardé et qu’il faudra être des festivités pour avoir le fin mot de ce qui attends le peuple d’Excelsa. Les seules sources dont nous disposons pour le moment sont les affiches placardées un peu partout en ville et qui n’ont pu échapper à votre attention.  A cette occasion, les sympathies affichées de notre nouveau prince pour les plus modestes, s’expriment par la possibilité promulguée pour tous de demander une journée de congé à leur employeur

La journée débutera par un grand charivari en plusieurs étapes qui aura pour vocation en plus de donner le coup d’envoi des festivités de mettre à l’honneur les différents quartiers et le peuple de notre cité. Il est à peu près certain que personne, pas même les esprits chagrins, ne pourra être tenu à l’écart de son parcours et de son sillage de joyeux spectacles. Le Prince Compositeur marque, là déjà, sa volonté de remettre à l’honneur les arts et la pensée dans une ville dominée jusque-là par les sciences et l’industrie.

On imagine assez bien la démesure de cette parade et la débauche de mise en scène, de costumes d’accessoires et d’ingéniosité théâtrale pour attirer et tenir en haleine ceux qui auront el courage de la suivre. On sait simplement que tout le Conservatoire, professeurs et élèves compris, est mobilisé depuis l’annonce de l’investiture d’Elikia Lutyens et travaille jours et nuits à la réalisation non seulement de chars que l’on annonce comme particulièrement ingénieux et originaux, mais aussi de leur mise en scène à travers les huit districts qu’elle traversera à partir de 10h du matin et jusqu’à 18h. A ce propos, le singulier n’est peut-être pas approprié. En effet, on parle de pas moins vingt chars partant de deux points de la ville et supposés se rejoindre après le Pont Maha (cf le plan des festivités joint) aux alentours de 14h pour rallier la place Gabriel et le palais des Princes. Gageons qu’il y en aura pour tous les goûts des musiques traditionnelles, patrimoine révéré de notre peuple jusqu’aux opéras les plus avant-gardistes chers à l’auteur de « l’Importance d’être Constant ».

On ne sait que peu de chose sur les thèmes abordés par les chars mais ce n’est certainement pas trop s’avancer que de s’attendre à ce que le nouveau Prince ait réussi un subtil équilibre entre les thèmes qui lui sont chers tels que les arts et son amour du peuple et d’autre part les valeurs et les classiques Excelsiens.

Le charivari, mis en exergue pour l’occasion est une très ancienne tradition qui remonterait aux lointaines époques ou notre glorieuse cité était encore sous la domination de Myre. En ces temps anciens, et pour fêter les changements du climat et les désordres que cela implique étaient organisées de grands cortèges aussi bruyant que musicaux durant lesquels les chars et les festivaliers grimés, masqués et déguisés n’avaient de cesse que de bousculer la société établie. Toutes les classes de la population étaient prises à parties, moquées et brocardées à travers des figures géantes dressées sur les chars et les mise en scènes qui les accompagnaient. En même temps, et cette tradition semble se retrouver dans d’autres sociétés comme celle de Lentia, les rôles s’inversaient partout dans la cité et sans tabou, le temps de cette journée débridée. Les maîtres devenaient esclaves et les esclaves se faisaient servir par eux, les prêtres blasphémaient et les fous prenaient le pouvoir tandis que les sages étaient camisolés. Le peuple élisait son roi d’un jour parmi les plus inaptes à gouverner, les plus déments ou les plus simplets.
Or, seuls les naïfs croient encore que notre nouveau prince fait les choses au hasard et il se pourrait bien que ce Charivari tant attendu nous réserve un rappel de ces traditions. L’occasion est trop belle pour que les institutions de la cité ne soient pas remises en question au travers de farces et de mises en scènes choisies par un maître en la matière. Attendons-nous donc à voir les bourgeois et les prieurs ridiculisés tandis que les petites gens pourraient aussi voir leur héros en la personne du Directeur du Conservatoire, se soumettre à la même dérision. Après tout, la tradition veut que personne ne soit épargné et souhaitons que le nouveau membre du conseil ait autant d’humour que de finesse.

L’intérêt sera surtout de voir jusqu’où il se permettra d’aller maintenant qu’il occupe les plus hautes fonctions. Plaire au peuple est une chose, se mettre à dos les tenants du pouvoir financier en est une autre, d’autant que cette fête ne sera pas gratuite et que les fonds viennent bien de quelque part…

Mais revenons au pont Maha que nous avons délaissé car s’y tiendront des concours artistiques. Un prix inédit y est promis aux lauréats : récital et exposition pour mettre en valeur le grand gagnant et une invitation à la soirée d’investiture pour les dauphins qui n’auront on s’en doute, pas démérité. Tous ces artistes auront plié tréteaux avant l’arrivé de la parade à 16h. De même place des explorateurs, Mme Cooper procédera à quinze heures, à un tirage au sort permettant à des anonymes de toutes conditions de se voir invités à la soirée et au bal donnés en l’honneur du Prince. Tout sera en outre fait pour qu’ils y soient considérés comme il se doit sans discrimination d’apparence. Gageons que les collectons de costume du Conservatoire seront mis à contribution de même que cette initiative sera diversement appréciée à Excelsa. Il est facile d’imaginer les réserves déjà présentes pour l’organisation d’une parade mélangeant les diverses catégories sociales, mais appuyer le trait jusqu’à inviter des personnes de basse condition à une soirée où on n’attend d’ordinaire que la fine fleur de la bourgeoisie ne peut manquer de prêter le flanc à la critique sous couvert entre autres de sécurité. Il est à espérer que le prieuré sera à la hauteur de l’événement et qu’il n’y aura pas d’incidents majeurs à déplorer qui entacherait cette investiture tant attendue.

Mais revenons à nos deux cortèges de chars fusionnés à la sortie du Pont Maha. Ils remonteront jusqu'à la place Saint-Gabriel, où la fête se poursuivra en mêlant tous les citoyens de tous horizon et de toute catégories. La présence d’orchestres assurera les réjouissances jusqu'au cœur de la nuit, qui sera couronné par un feu d'artifice que chacun attend comme une merveille de pyrotechnie. Non loin de là, au palais princier, les invités du prince Elikia Lutyens assisteront à des réjouissances plus privilégiées.

Il n’est pas si fréquent d’assister à ce genre d’événement aussi il y a fort à parier qu’il restera dans les mémoires et que votre journal fera ce qui est en son pouvoir pour vous aider à le graver dans les annales.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
1126 Saison des vents 3éme jour// Demandez le programme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un jour en Normandie.
» Masque de saison à la fraise : effet coup de fouet pour peau terne
» Jour de la terre - 10 gestes simples à faire au travail
» Jour de l'an 2008/2009
» Dictionnaire des faits historiques - Mise à jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Communications :: La Presse :: La Ligne de Myre-
Sauter vers: