Partagez | 
 

 Quelques mots derrière un rideau carmin. [Pv Otton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xin
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 34
Fiche : La Fille
Vice : Opium
Faction : Oisillons
District : Domus
Influence : 144
Occupation : Informatrice

MessageSujet: Quelques mots derrière un rideau carmin. [Pv Otton]   Ven 14 Sep - 20:33

L’Octo, un établissement que Xin a très longtemps observé de loin avec curiosité et admiration. La fille est fascinée par l’énergie qui régit le personnel et semble les liés les uns aux autres, une sorte de tolérance bienveillante et discrète. Elle est passé parfois au rez-de chaussée badiner avec le personnel et assister à quelques festivités mémorables ou nouer quelques contacts. Elle eu du mal à réprimer un sourire joyeux lorsque ses graines lui ont permises une entente avec un de ses clients. : l’accès au premier étage contre un petit peu d’espionnage industriel. Un échange de bons procédés qui fait que ce cher entrepreneur se porte garant de l’oisillon comme d’une amie proche en échange de son silence et d’éventuelle collaborations futures.

L’établissement est devenu pour elle un petit écrin où il fait bon s’y détendre et s’y dépayser de temps à autres. La décoration établie avec un goût raffiné et luxueux change énormément de la décoration de Domus ! Se prélasser dans ce genre d’environnement faste, sans s’y être infiltrée pendant l’absence des propriétaires, donne une saveur toute particulière à chacune des soirées passées ici. Cela a le don d’ourler ses fines lèvres d’un fin sourire mutin, presque enfantin, alors qu’elle erre dans l’établissement.

Ce soir, le petit oiseau est venu dans l’idée d’échanger avec Zacapa avant de se laisser noyer dans un nuage d’Opium. Elle apprécie le verbe de la poétesse et l’écoute volontiers comme on s’allonge sous un arbre au soleil pour se laisser bercer par la mélodie des oiseaux. Elle aime aussi le piquant et la volupté de la dame alors que le ton s’échauffe. Peut être un jour se laissera-t-elle tenter par les fameux massages d’Eximoa ? Encore faut-il qu’elle puisse passer quand cet oiseau rare est présent à l’Octo.

C’est tout à ses pensées qu’elle monte monte l’escalier en pierre, après être brièvement passée commander un jus de myrtille au rez de chaussée afin qu’on lui apporte à l’étage. Elle salue l’employé gardien du lieu secret et le gratifie d’un baiser sur la joue à son passage. Une attention pour une pauvre âme destinée à faire le pied de grue toute la nuit quand d’autres s’amusent. Dans le sas, elle se défait de sa veste à capuche en cuir épais et de ses gants.

Pour l’Octo, Xin s’est permise la coquetterie d’une d’un gilet ample à manche longue, disposant également d’une capuche, mais composé de dentelle noire. Un vêtement  précieux qu’elle réserve à ses séjours en présence de personne aisées. Le reste de sa tenue est constituée d’un chemisier de soie crème ajouré dans son dos à la peau rose, d’un pantalon serré de velours noir et de bottes discrètes d’un brun sombre.

Elle s’assoit avec souplesse dans un fauteuil et en savoure le moelleux. Accoudée sur le rebord, elle observe l’extérieur à travers le voile rouge et trouve un nouveau charme à Cité dans ces variation sanglantes. Xin se surprend à philosopher sur la jolie symbolique qu’un fin connaisseur d’Excelsa peut y voir quand on vient lui apporter sa boisson. En tournant la tête ses yeux de framboise s’arrêtent sur une autre personne présente. Elle prend le verre avec un hochement de tête et un bref regard pour l’employé avant de revenir sur l’objet de son attention. D’un pas souple, elle se dirige vers lui avec un sourire malicieux.

« Bonsoir Altesse, » lance-t-elle en s’inclinant brièvement, « Puis-je vous offrir un verre ? Ce n’est pas tout les soirs que l’on peut remercier en personne le Protecteur de la Cité.»

Un peu de flatterie peut être, mais chaque mot est sincère. Bien qu’elle soit un oisillon, elle est plutôt partisane d’une notion d’équilibre que d’un monde en blanc ou en noir.Et... Il est vrai qu’elle a un peu sauter sur l’occasion d’un tel accès à ce lieux entre autre à cause du fait que Otton est un habitué. Une telle chance de s’approcher d’un Prince pour un informateur ne se présente que trop rarement.

_________________
"Le chant d'un oiseau n'a de la valeur que pour celui qui prend le temps de l'écouter."
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 619
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1286
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Quelques mots derrière un rideau carmin. [Pv Otton]   Dim 16 Sep - 11:12

La Saison de la Forge était sans doute la plus difficile à supporter pour le Prince Prieur. A la chaleur étouffante venait s'ajouter l'absence des vents frais qui soufflaient généralement sur Excelsa. Même lorsque l'air se déplaçait, cela s'apparentait davantage une exhalaison de fournaise, plutôt qu'un rafraîchissement...

Le luxe principal d'être le Premier Prieur en cette Saison pénible était de pouvoir gérer soi-même son agenda. Personne ne pouvait dire à Otton ce qu'il devait faire et à quelle heure. Il se retirait dans sa cellule aux alentours de midi et n'en sortait qu'en début de soirée, accomplissant le gros de ses devoirs du crépuscule à la matinée. Après tout, les documents se lisaient et signaient aussi bien sous la lumière des ampoules que celles du Soleil.

En plus, personne ne lui posait de questions lorsqu'il sortait du Fort pour se dégourdir les jambes sous la fraîcheur, relative mais bien réelle, de la nuit. Ainsi ses petites escapades étaient une autre façon de se récompenser des épreuves que la nature elle-même imposait à son quotidien. Lorsqu'il devait faire attention à ses maigres finances, il préférait Domus et la Maison des Sélénites... Mais aujourd'hui, la bourse était d'un poids respectable et il fallait bien rendre visite à Opthimus de temps à autre.

Ainsi, après avoir enfilé son uniforme usé de prieur ordinaire, Otton Egidio traversa le District Domina à en direction du Port et de l'Octo. Comme son rituel l'exigeait, il but un verre au bar, mêlé à la foule des clients et échangea quelques mots avec la patronne. Winifred Cooper était une femme remarquable et charmante qui savait soigner ses clients. Otton ne demandait qu'un peu de calme et un sourire pour être satisfait du service. La dernière chose à faire était de dérouler le tapis rouge.

Enfin, il quitta le bar et rejoignit la porte arrière, celle qui menait aux vrais trésors de l'Octo. Le petit blondinet, son favori, l'attendait, souriant et tiré à quatre épingles. Les deux hommes avaient pris du plaisir ensemble de nombreuses fois et cette soirée ne fut pas désagréable, elle non plus. Passons les détails sous silence.

Otton se posa dans la partie commune, réservée aux invités de marque de cette partie cachée de l'Octo pendant que son amant se recoiffait et changeait de vêtements. Il prit plusieurs profondes inspirations et pencha la tête en arrière, détendu, un léger sourire aux lèvres. Encore un petit verre et il allait pouvoir rentrer au Fort pour continuer son travail.

- Euh... bonsoir ?

La jeune femme qui l'approcha devait le connaître... Du moins assez bien pour savoir qui il était. Mais pas assez pour savoir que ce genre de politesses était parfaitement superflu, voire agaçant lorsqu'il tentait de se livrer à ses vices en toute tranquillité. Otton redressa la tête et plissa les yeux, détaillant les traits de l'intruse. Elle était charmante, à ne pas en douter. Avaient-ils déjà couché ensemble ? Il ne s'en souvenait pas, mais ce n'était pas impossible.

Ses propres appétits le poussèrent à sourire.

- C'est frère Otton, ce soir. Il était inévitable que certaines personnes le reconnaissent. Certains de ses propres officiers venaient à l'Octo, eux aussi. Mais il valait mieux réduire le nombre de confidents de ce genre de secrets, par simple précaution. Et je ne refuserai pas un verre, tant qu'il est fort et sucré, mademoiselle ?

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques mots derrière un rideau carmin. [Pv Otton]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques mots sur le BTS ESF
» Quelques mots à mon sujet...
» Quelques bons mots choisis de nos sportifs, les footballeurs sont très présents.
» similitude entre mots normands et mots amérindiens
» Mots de 5 lettres - 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Extérieure :: District Portuaire :: L'Octo-
Sauter vers: