Partagez
 

 Lyz Orlando - You better Run

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyz Orlando
Excelsien(ne)

Lyz Orlando

Messages : 32
Fiche : Lyz
Vice : Cruauté
Faction : Académie
District : Cénacle
Influence : 502
Occupation : Ingénieur/Magister
Disponibilité : Rapide ?

Lyz Orlando - You better Run Empty
MessageSujet: Lyz Orlando - You better Run   Lyz Orlando - You better Run EmptyMar 7 Aoû - 18:27


   
Run faster than my bullet

   

   Je suis issu d’une petite famille marchande, peu de personne en sont au courant car je n’en parle tout simplement jamais. Je n’en vois pas l’utilité et j’ai quelque peu pris du recul envers les membres divers qui la compose. Soit mes deux frères ainsi que mes géniteurs. Oh oui, sans doute auraient-ils préférer que je sois comme eux, que je choisisse le chemin du Ducat. Vous m’auriez vu vous, tenir une boutique sagement dans mon coin ? Je crois préférer mourir que de m’imaginer à confectionner et vendre des vêtements. Je préfère de loin les porter que les faires moi-même. J’achète chez eux pour ma garde-robe et c’est probablement le contact le plus proche que j’ai d’eux actuellement malgré les invitations incessantes de ma mère qui rêve toujours de me ramener après tout ce que j’ai parcouru. Je crois bien qu’il n’y a qu’elle que j’apprécie, sans doute est-ce parce qu’elle ne m’a jamais autant tourmenté que mon père et frères.

Ce fut grâce aux moyens de ma mère que je pus entrer dans l’Académie. Mon père s’y opposant, souhaitant que je devienne comme lui sans doute. Et dans un sens, je dois avouer que j’y ressemble plus que ce que je veux bien l’admettre. Mon parcours scolaire ne fut pas sans tâche et sans embuches. Je me pris de passion pour les attraits mécaniques, les fonctions des rouages mais plus précisément dans les explosifs, dans l’armement. Le simple fait que de penser qu’un tout petit clic peux avoir le pouvoir de décision sur la vie ou la mort ma toujours fais frissonner. J’ai donc cultivé ce frisson. Attentif, curieux et méticuleux de nature je voulais être de ceux qui font avancer les choses comme beaucoup d’autres Académiciens a vrai dire. Cependant, ils ne sont pas moi.

Afin de me renseigner davantage sur le sujet, je me faufilais -et le fait encore- dans les salles d’opérations de l’Apothicariat. Les nerfs du corps humains, sa résistance, ses composantes chimiques. Car oui, nous ne sommes que des machines après tout, à la seule différence que nous ressentons la douleur comme aucunes autres créatures terrestres.

Mon chemin croisa celui de Hanae Ibihn et je dois avouer apprécier son esprit mais aussi m’en méfier car un accident arrive si vite et facilement dans ce domaine et je en veux pas me trouver dans sa disgrâce. À l’époque, je suivais de près les avancements de la grenade a fragmentation. Plutôt bas de gamme et peu efficace si vous voulez mon avis, jusqu’à ce que la dame reprenne le flambeau. Je n’ai pas hésiter à poser ma contribution plusieurs années après afin de rendre cette grenade encore plus dévastatrice qu’à l’origine. Finalement, il s’avère que ma collaboration fut un grand succès. Je me suis rapproché de la dame au point d’en être un fidèle associé et possiblement un ami. C’est cool. On fait des trucs qui explose et inflige la douleur comme si on parlait du beau temps qu’il fait dehors. De plus j’ai pu rencontrer ses enfants… qui s’avèrent à être pas mal dans ma tranche d’âge à dire vrai. J’ai entretenu une relation de courte duré avec l’un d’eux avant d’en arriver à la conclusion qu’il n’était qu’un idiot. Bah oui, ce n’est pas parce que la génitrice est une femme super brillante que c’est la même chose pour les gosses.

Quoi qu’il en soit, après ça, je me suis promis de ne pas perdre de temps avec ce genre de sentiments superflu et déstabilisant. Je préfère de loin me concentrer sur mes machines, sur mes armes.
Je suis devenu l’un des plus remarquable Magister de l’Académie, il y a de quoi être fier ! Hanae s’amuse souvent à me surnommer « La Poule aux œufs d’or » étant donné l’argent que je peux ramener avec mes brevets. Ce que je prends manifestement comme un compliment. Elle ne fait pas non plus d’histoire quand elle me voit arriver avec mes talons et ma garde-robe moins masculine. Ce qui me change beaucoup en repensant aux commentaires de mon père et de mes frères. Ils ne comprennent pas et ne veulent pas comprendre.
Je ne suis qu’un excentrique, alors pourquoi faire attention a ce que je porte ?
Nom :Orlando  
   Prénom : Lyz  
   Âge :26 ans, né(e) le 7e jour de la Saison du Glaive 1100.
   Genre :Fluide
   Titre(s)/Métier :Ingénieur et Magister, spécialisé dans l'armement.
   Faction :Académie
   District :Cénacle
   Vertu : Méticuleux
   Vice : Cruauté
   Etranger : Non.
   Pouvoirs :
Arme (pistolets)
Richesse (Mobilier)
Mécanique [+]
Magister [+] (Sciences exactes - ingénierie)
   

   
opinions

   
Je dois avouer que je trouverais grandement ma place dans l’Expansion d’Excelsa. Car après tout, n’est-ce pas la guerre qui nourris les gens de mon espèce ? Je veux dire qu’il serait très profitable pour moi que mes inventions servent à autre chose que faire jolis ! Non ? Pas que je souhaite forcément me retrouver entre deux feux et mettre ma vie en péril mais ça serait franchement beau à voir.

Autrement, je me contente de l’état actuel des choses, jusqu’au moment où je pourrais voir une porte de sortie intéressante, un chemin encore inexploré. Je n’ai pas forcément d’opinion quant à la récente élection du Prince Compositeur. Les arts de la scène ne m’attirant pas plus que ça. Tant que Hanae reste là où elle est le mieux placé, ça me va ! Peut-être qu’un jour j’y serait aussi ? Mais ce n’est certainement pas dans mes ambitions actuelles, j’ai autre chose à accomplir avant d’espérer un tel fardeau. Parce que ce ne doit franchement pas être une tâche très agréable à gérer. Je préfère être libre de mes mouvements sans être surveiller pour mes actions et sans cette épée qui trône au-dessus de la tête de chaque prince ou princesses.
   
   

   

   
Descriptions

   
Une peau foncée, des cheveux brun court, une taille très moyenne pour un homme. On peut dire que je ressemble parfois à une fille avec mes traits encore trop peu marqués ainsi qu’une silhouette particulièrement découper, démarquant un léger élargissement au niveau des hanches et des cuisses. Un physique androgyne qui me convient parfaitement. Vous pourrez aussi aisément constater la cicatrice qui orne mon visage au niveau de l’œil gauche, j’ai bien failli le perdre ! Je dois celle-ci comme d’autres à la grenade à fragmentation. Mes mains ne sont pas épargnées non plus. Les crevasses et marques sont la preuve de mon dur labeur et de mon obstination, les choses doivent être bien faites et ce n’est pas quelques entailles et blessures qui m’en dissuaderas.

Je porte une fine attention a mon style vestimentaire. J’aime que ce soit soigné et irréprochable. Que ce soit dans un style plus féminin ou plus masculin. Je mise souvent sur un mixte des deux. Je sens que j’ai mis un doute dans votre tête. Souvent considérer garçon par défaut, je me vois davantage sur la frontière entre les deux.
Sur moi, j’ai constamment une arme afin de me défendre, un pistolet de mon cru. Facile à recharger et manier avec un barillet de six cartouches. Léger et mortel bien évidemment. M’en suis-je déjà servi ? Ça ne vous regarde pas ! Mais il est clair que à bout portant, je ne vous manquerais pas, soyez-en rassuré -ou pas-.

Au sujet de mon comportement, on dit de moi que je parais souvent distant et ennuyé. Un tempérament naturellement calme, un sang-froid quasi-irréprochable. J’adore observer, regarder et étudier. Il m’amuserait fort bien d’être le déclencheur d’une guerre ou d’une simple bataille entre camarade. J’armerais les deux cotés pour que la partie soit plus intéressante. Oui, j’œuvre dans la douleur et la souffrance. Les choses que je créée ne vont pas te guérir mais plutôt participer à ton malheur et ta peine. Tu vas surement hurler et te tordre jusqu’à ce qu’il ne te reste plus aucune force pour gigoter et te tortiller dans tous les sens, grâce à mes inventions. Et devine ! Plus tu hurle, plus ça me fait marrer, plus je me dis que ma mécanique est parfaite et plus je me dis que je peux faire encore mieux pour te faire souffrir. Oui, je suis un « brin » sadique.

Malgré tout, je peux aussi me montrer immature par moment. M’emballer pour une nouvelle invention, pour la dissection d’un cadavre ou encore pour un dessert très sucré. Je ne suis pas non plus indifférent à la mode et aux objets de qualités. Et si vous m’embêter, sachez que je suis venimeux. Attention, je mords !

   

   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
http://yorizura.deviantart.com
Otton Egidio
Prince Prieur

Otton Egidio

Messages : 656
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1632
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

Lyz Orlando - You better Run Empty
MessageSujet: Re: Lyz Orlando - You better Run   Lyz Orlando - You better Run EmptyMar 7 Aoû - 19:50

Lyz Orlando - You better Run Tenor

Salut à toi et (re)bienvenue o/

Je valide tout et m'empresse de te donner tes accès o/

Bon Jeu avec ce nouveau personnage <3

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
 
Lyz Orlando - You better Run
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orlando - mon premier nu feminin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Registre de la Population :: Validées-
Sauter vers: