Partagez | 
 

 Juste luxe et volupté [Salwa Hawabazzi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salwa Hawabazzi
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 40
Fiche : Salwa
Vice : Cynisme
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 271
Occupation : Journaliste

MessageSujet: Juste luxe et volupté [Salwa Hawabazzi]   Ven 3 Aoû - 7:59


           
      
Prénom: Salwa
Nom: Hawabazzi
Dare de naissance: 57ème jour de la saison du renouveau 1099
Adresse: 47 rue des Palétuviers - District  Ste Héléna - EXCELSA

Profession: journaliste à la Ligne de Myre

Signe particulier: gauchère

Eléments biographiques

Naissance les 57ème jour de la saison du Renouveau de 1099
Parents:
père, Abdellatif Hawabazzi, négociant en minerais
mère, Lindsay Hawabazzi, banquière
Scolarité dans les meilleures école
Grandit comme une petite fille gâtée et devient très vite une petite peste.

1110, 11 ans se retrouve dans les main d'un précepteur humaniste qui va lui donner l'angoisse de la pauvreté et le goût de l'écriture journalistique.
Début des difficultés économiques de la famille.
1113, décès "accidentel" du père de Salwa.
1114, décès de sa mère. Tutorat de son précepteur. Entrée au Conservatoire pour y faire des études de journalisme.
1117, Entrée à la Ligne de Myre.
1121, rencontres avec successivement "le Masque" et Roy
Aptitudes
Sciences humaines [+]
Informatrice
Charme[+]
Signature:

_________________


Dernière édition par Salwa Hawabazzi le Mar 14 Aoû - 11:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Hawabazzi
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 40
Fiche : Salwa
Vice : Cynisme
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 271
Occupation : Journaliste

MessageSujet: Re: Juste luxe et volupté [Salwa Hawabazzi]   Ven 3 Aoû - 7:59

]
A
comme



B comme



C comme



Dcomme



E comme



[/color]



F comme

Feriel Kiana


La prieuse m'a fait forte impression lors de notre rencontre et je ne dsoute pas que notre collaboration sera fructueuse et qu'elle nous permettra de réaliser ce qui en ce moment, est mon voeu les plus cher.
Feriel Kiana Prieuse enquêtrice
[/color]


G comme








H comme

Humphey Octaviani


La cinquantaine bien tasseé, c'est lui qui est venu me recruter lorsque je suis sortie du Conservatoire. Il dirige d'une main d'acier le journal, mais il est toujours juste. Il supporte mes petits caprises alors que demlander de plus si ce n'est une meilleure paye?
Humphey Octaviani: directeur de la Ligne de Myre
Huoyao Hei


Jeune étranger après lequel j'ai du courir dans le rue pour ratraper une bourde d'Humphrey
Huoyao Hei artisan inventeur



I comme



J comme



K comme



L comme






M comme

MASQUE

Meurtrier des rues d'Excelsa. Il n'a pas apprécié que j'écrive un article sur lui et m'a rendu une visite nocturne et violente. Je ne sais pas s'il appréciera le suivant. Je fais une affaire personnelle qu'il soit mis hors d'état de nuire
Masque: Meurtrier



N comme



O comme



P comme



Q comme






R comme

Roy

Par hasard j'ai découvert une planque où se passent des choses mystérieuses et qui dit mystére dit que je doive le résoudre. Mais l'occupant de cette planque est des plus prudents et j'ai besoin de toute ma patience etr de toute mon habileté pour tenter de le percer à jour.
Roy: mystérieux autodidacte


S comme



T comme



U comme



V comme



W comme



X comme



Y comme



Z comme


_________________


Dernière édition par Salwa Hawabazzi le Mar 14 Aoû - 9:35, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Hawabazzi
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 40
Fiche : Salwa
Vice : Cynisme
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 271
Occupation : Journaliste

MessageSujet: Re: Juste luxe et volupté [Salwa Hawabazzi]   Ven 3 Aoû - 8:01


1121

Saison du renouveau

Réception sur le bateau amiral de la flotte d'Excelsa
Fête de la vie:
Attentat contre l'Amirale Maeve ô Fell, assassinat des prieurs présents

The Wasp and the Hornet Sombre nuit de la visite brutale du "masque". Depuis je n'ai plus en tête que de le mettre hors d'état de nuire. C'est devenu une affaire personnelle.

Sous les plis épais de la pourpre onctueuse La lumière descend molle et voluptueuse Entrevue que j'espère fructueuse avec une prieuse austère, Feriel Kiana

La journaliste Au hasard de mes recherches, je suis tombée sur une mystérieuse planque occupée par un non moins mystérieux personnage.

Saison des forges


Myre WattonsVous avez dit inventions? Ou quand un journal généraliste manque de passer à côté d'un scoop scientifique...

_________________


Dernière édition par Salwa Hawabazzi le Mar 14 Aoû - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Hawabazzi
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 40
Fiche : Salwa
Vice : Cynisme
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 271
Occupation : Journaliste

MessageSujet: Re: Juste luxe et volupté [Salwa Hawabazzi]   Ven 3 Aoû - 8:01

Tant de choses que vous devez savoir!






1126 Fin de le saison du renouveau


Sauvagerie dans la cité.

Nul ne peut ignorer que la criminalité existe dans notre belle cité et il serait vain de penser qu’elle pourrait disparaître un jour malgré le travail du Saint Prieuré et des milices qui quadrillent les différents district d’Excelsa. Il parait établi que les pègres de toute envergure doivent ponctionner notre communauté et que chacun se félicite s’il ne leur paie le tribut qui leur est dû.

Mais aujourd’hui la sauvagerie à l’état pur est apparue dans nos rues. Il semblerait qu’un assassin sanguinaire exerce sa malédiction sur la cité.

En effet, il y a peu un prieur a été sauvagement agressé par un homme d’une rare violence. Si le malheureux ne peut témoigner, on l’imagine à cause de sa fonction, l’incident a eu des témoins. Ils décrivent un homme masqué de métal arborant les traits de la mort. Son intention n’était pas seulement de tuer le malheureux vicaire, mais en sus, de le faire souffrir et d’infliger à son corps les pires mutilations. Nos témoins, assurent avoir cru voir l’incarnation du mal s’acharner sur sa victime.

Les choses ressemblent à un attentat de plus contre les protecteurs de la cité tel qu’il en existe sporadiquement avec un peu plus de mise en scène. Cependant, les choses n’en restent pas là car un tel massacre s’est reproduit quelques jours plus tard. Un pauvre homme a été retrouvé sur le port arborant le même genre de blessures que le meurtrier avait infligées au représentant du
Prieuré. Des sources proches de l’enquête témoignent du caractère barbare des blessures infligées avant qu’elles ne donnent la mort.

Que savons-nous?
Nous savons qu’un individu avec un certain goût de la mise en scène et de la cruauté hante notre belle cité. Il ne semble pas avoir de cible privilégiée. Son goût pour le masque révèle qu’il est précautionneux et que, comme le prouve ses deux premières victimes recensées, il est à même de récidiver.Le soin qu’il porte à choisir son travestissement prouve qu’il a compris l’intérêt de provoquer la terreur et peut être aussi un côté narcissique. C’est sans doute aussi un riche excentrique pour pouvoir s’offrir de tels accessoires et s’exhiber ainsi. Il fait preuve d’une grande assurance car comment expliquer sinon qu’il ne cherche pas à mettre à mort immédiatement sa victime ?

Tout semble réuni pour en faire un prédateur terrifiant, mais ce que l’on ne connait pas ce sont ses motivations. L’argent ? La politique ? Le plaisir ? La politique serait à écarter car aucune revendication n’est à ce jour connue, sauf si les enquêteurs ont fait le choix de les taire.

Souhaitons-leur en tout cas de progresser rapidement car si nous admettons que ce monstre sera amené à reproduire ses noires besognes, nul doute que d’autres victimes périront sous les coups de sa sauvagerie.


Salwa Hawabazzi


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Salwa Hawabazzi
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 40
Fiche : Salwa
Vice : Cynisme
Faction : Citoyens
District : Sainte Hélèna
Influence : 271
Occupation : Journaliste

MessageSujet: Re: Juste luxe et volupté [Salwa Hawabazzi]   Dim 12 Aoû - 8:35



1126 Fin de le saison du renouveau




Le masque tombe, l'homme reste, la peur s'évanouit.


Le monstre au masque a encore frappé. Frappé, c’est le cas de le dire puisque votre servante a fait les frais de sa rencontre avec lui. Mais de qui s’agit-il ? Il vous souvient sans doute qu’il y a quelques jours de cela, nous vous relations les agissements d’un individu aussi violent que mystérieux. A la suite de l’article qui est paru à son sujet, il a tenu à venir rectifier sa version des faits. C’est donc bien volontiers que nous vous faisons part ce cette entrevue.

C’est de nuit, et sans invitation, que cet individu a imposé sa présence à l’auteur de l’article le concernant. J’en profite pour vous signaler qu’à aucun moment, il ne s’est présenté ni évidemment sous sa véritable identité ni en faisant usage d’un pseudonyme. Alors que nous signons nos articles pour assumer nos erreurs si besoin, lui ne semble pas assumer grand-chose. La suite le confirmera. C’est donc à chacun de lui trouver son identité pour ma part j’ai choisi de le nommer Itsybitsy. C’est plutôt mignon non ? Mais revenons à cette visite qu’il a choisi de nous rendre précédé de son fleuret. Non, non, mesdames n’allez pas voir dans cette phrase une quelconque allusion érotique car vous le verrez, notre visiteur n’a aucun potentiel aphrodisiaque. Je dis bien précédé de son fleuret car manifestement Itsybitsy fait tout en se protégeant derrière cette lame. De son entrée en scène jusqu’à son départ, il a braqué vers moi sa lame comme si je représentais un quelconque danger pour sa sécurité alors que j’étais complètement désarmée, mais vous me direz, on n’est jamais assez prudent, j’aurais pu le griffer… Comme un soupirant craignant de réveiller un père possessif et, désireux de retrouver sa dulcinée, il s’est introduit souplement et silencieusement par la fenêtre. Voilà pour la minute romantique, il n’y en aura pas d’autre.

Comme l’entrevue n’a eu lieu que dans la pénombre il n’est pas certain que ma description soit la plus précise surtout en ce qui concerne les couleurs. J’avais en face de moi un homme plutôt grand sans être gigantesque, aux alentours du mètre quatre-vingt, mince et plutôt athlétique. Entièrement vêtu de noir, jusqu’à ses gants de cuir. Ce qui retient le plus l’attention hormis son fleuret est le masque qu’il porte. A l’effigie d’un grotesque crâne squelettique, le haut est blanc alors que le bas se perd dans le noir. L’ensemble est constellé de traces de coups et d’impacts. Nul doute qu’il soit là non seulement pour le dissimuler mais aussi pour effrayer ses victimes. Je peux témoigner que cela fonctionne en tout cas dans un premier temps car l’esprit humain semble capable de s’adapter à tout, aidé parfois par notre visiteur dont les autres qualités ne permettent pas de maintenir le « charme » bien longtemps. En effet, bien des choses interrogent chez cette personne à commencer par des choix pratiques.

Son masque par exemple a le mérite de lui cacher presque entièrement la tête, mais que son champ de vision doit être réduit ! Rien que l’épaisseur du matériau et les sculptures du regard doivent le handicaper, mais je ne suis pas une spécialiste en agression…

De même le choix du fleuret. Tous les maîtres d’arme vous diront qu’il s’agit là d’une arme d’entraînement qui ne sort pas des salles d’escrime. D’ailleurs, son nom même vient de la fleurette qui rend sa pointe inoffensive. Sa lame se courbe à la moindre pression afin d’épargner l’adversaire. Or on se souvient de la sauvagerie de ses attaques. Je peux effectivement vous affirmer que son arme a été quelque peu modifiée. Sa pointe est des plus acérée et sa coquille pourrait servir à défoncer un crâne. Cependant la moindre protection un peu sérieuse rendrait le coup d’estoc inoffensif, plierait la lame voire la briserait suivant la qualité du métal. Voici un meurtrier qui rend ses forfaits le plus violent et macabre possible et qui semble s’excuser d’être armé. Qu’il n’assume donc une vraie arme plus propre à atteindre les effets souhaités, comme une hache ou une masse par exemple. Mais Itsybitsy pourrait désirer se montrer original quitte à manquer d’efficacité, ce qui ne serait pas surprenant… La dernière hypothèse et sans doute la moins plausible étant donné le profil du personnage, c’est qu’il soit sentimental et accorde à cette arme une valeur que seule sa subjectivité peut comprendre.

Mais revenons aux faits. Voilà donc la pointe de son fleuret menaçant la journaliste et de lui reprocher d’avoir confondu ses propres crimes avec ceux d’un autre. Donc pour l’information du public, celui qui s’est acharné sur notre malheureux concitoyen n’est pas celui qui s’en est pris à un valeureux vicaire du Prieuré. Valeureux vicaire qui a réussi à blesser Itsybitsy à l’épaule gauche et à la jambe. La vérité est donc rétablie. C’est ce qu’on attend d’une journaliste lorsqu’on lui apporte des éléments nouveaux. Dommage qu’il ait fallu qu’elle supporte de se faire tripoter et qu’elle ait été obligée de le repousser, alors qu’elle l’avait invité à prendre place confortablement en face d’elle. Car, ce qu’on attend d’elle, en plus d’être courtoise _ ce qui est somme toute superflue en la circonstance _ c’est également qu’elle cherche à en savoir plus sur son hôte même s’il lui a imposé sa présence.

Votre servante lui a donc proposé de parler de lui, de saisir l’occasion pour s’expliquer sur ses agissements. Avoir l’impression de lui avoir laissé l’initiative l’a semble-t-il mis hors de lui et il a refusé de façon grossière, coup et insulte à l’appui, de se prêter à l’exercice. Et comme s’il n’était pas certain que le message soit bien passé, il s’est répandu en menaces. Quelle douloureuse surprise pour la journaliste, car enfin lorsque l’on est blessé et qu’il n’y a aucune menace, pourquoi refuser de s’installer ? D’autant que s’il s’était éclipsé une fois son message passé, on eût pu comprendre cette attitude mais ensuite de sa visite s’éternise et se résume à son attitude menaçante et son désir de prendre l’ascendant sur son interlocutrice à qui il ne laissait d’autre choix que d’acquiescer malgré des appels à l’échange qu’il n’était pas prêt à mener. Deux incohérences parmi d’autres sur lesquelles nous pourrions nous étendre également.

Heureusement dans ce monologue et l’observation de sa visite on peut tenter d’en apprendre sur Itsybitsy. C’est un peu comme s’il attendait qu’on lise entre ses mots et ses attitudes ce qu’il y a à savoir sur lui.

En premier lieu, de son propre aveu, il devait faire passer un message au vicaire et à travers lui au prieuré dans son ensemble. On peut donc en déduire sans beaucoup s’avancer qu’il n’était pas l’instigateur de sa propre action. Conclusion, il est soit un vulgaire homme de main dont les services ont été achetés pour l’occasion, mais au cours de son délire verbal il a expliqué avoir un idéal : « j’œuvre à la poursuite d'un but, d'un idéal ». On serait donc plus tenté de penser qu’il le partage avec quelqu’un d’autre qui lui aurait désigné sa cible… Il y aurait donc quelqu’un dans l’ombre sans doute bien plus dangereux qui tirerait les ficelles. Quelqu’un qui ne semble pas porter la presse et le prieuré dans son cœur…

Il faut par contre accorder à notre marionnette idéologisée un certain sens de la mise en scène sur lequel il peut être instructif de se pencher. Sa façon de tirer parti de l’obscurité pour ne pas être identifié donnait à la scène un caractère fantastique. Le masque remplit parfaitement son objectif de terrifier et de modifier sa voix. Bien habile serait celui capable de l’identifier ! Et puis lorsqu’on parvient à reprendre ses esprits on se demande pourquoi tous ces impacts sur le masque. Décoratifs ? Je peux témoigner que cela n’a aucun caractère esthétique. Résultats de ses combats ? Notre monstre de terreur n’est donc pas inaccessible aux coups, mais nous l’avons vu tout à l’heure, loué soit le valeureux vicaire et béni soit le choix incompréhensible du fleuret ! A côté de cela on lui pardonnera de s’être invité sans s’assurer au préalable qu’il serait seul avec la journaliste, on ne peut pas tout maîtriser et faire une victime supplémentaire, imprévue et innocente confirme à quel point on a des idéaux et que la vie humaine n’est rien à côté. Mais gageons que cela n’a pas effleuré son esprit et qu’il n’y a aucune malice derrière ce choix comme il n’y en avait aucune à se présenter devant la journaliste incompétente toutes affaires cessantes malgré les blessures qui le handicapaient et ne le présentaient pas sous son meilleur jour celui d’un guerrier terrible et invincible.
Mais alors ce goût de se produire devant un public comme un acteur des vieilles pantalonnades ? Désir d’être de manipulation de ses adversaires en présentant comme à une audition tous les visages si je puis dire de l’âme humaine ? Le malheur c’est que ses prestations sont peu crédibles, sonnent faux seules ses pulsions violente semblent crédibles. Le calme et la bienveillance sont des façades auxquelles on ne croit pas une seconde.

Par contre toute cette mise en scène, ce jeu d’acteur nous confirme que nous avons affaire là à un personnage au plus haut point narcissique, mais au narcissisme suffisamment dégradé pour se lancer une croisade idéologique sans en comprendre les idéaux et surtout dans la négation de l’être humain. Si votre servante devait établir un profil de ce personnage, elle émettrait l’hypothèse que ce personnage a vécu une histoire dans laquelle il n’a jamais été reconnu et que son activité violente servirait à réparer une image de faiblesse et d’incompétence. En outre, s’il faisait partie des classes laborieuses comme il est d’usage de dire, il n’aurait pas le temps de ses forfaits, ni les moyens de son équipement. Un fils au minimum de la bourgeoisie donc ?

Nous avons parlé à plusieurs reprises des soi-disant idéaux de notre bretteur sans nous pencher réellement dessus. Il serait intéressant de voir comment ils se traduisent au niveau de l’individu et du genre humain mais aussi de la société dans son ensemble.

L’individu n’a que peu de valeur en dehors de sa force qui lui donnera le dernier mot et donc la vérité. « Celui qui a le pouvoir décide de tout. Et en ce moment, mon fleuret a le pouvoir absolu. » Le pouvoir de faire endurer toutes les avanies à autrui. D’ailleurs autrui existe-t-il lorsqu’on est capable de dire : « tu n'es pas une personne, tu n'es qu'un objet, un outil pour permettre au peuple d'avoir accès à l'information. » ?
Evidemment il est aisé d’affirmer que « Le mal, ça n'existe pas, le bien non plus » si l’on nie tout désir toute volonté à l’autre. On ne fait ainsi jamais rien qui puisse être mal ressenti comme des coups, des attouchements, des menaces. Seule la soumission est attendue.

La presse semble pour Itsybitsy incapable de faire son travail correctement et à plusieurs reprises il s’est mis en devoir d’en faire le procès tout en assurant apprécier la plume de la journaliste (n’en jetez plus). « Ma présence ici a pour seul but de rétablir ma vérité auprès de toi. Au fond, je m'en fiche que tu fasses un long article, que tu publies un communiqué. Je n'ai pas besoin du soutien de l'opinion publique. » Comprenez la presse n’a aucune utilité et si elle en a une elle est d’être un organe de propagande auprès des lecteurs dont je peux impunément insulter l’intelligence.
En outre, si on se fie à sa dernière cible, les symboles de l’ordre ne sont pas plus respectables. Au final tout ce qui fait l’équilibre d’une société est remis en question et foulé au pied par notre fleurettiste masqué.

Pour finir, ce qui interroge c’est la conjonction des incohérences de raisonnement et les sautes de comportement, passant du calme à la tempête de la flatterie à la menace, de la caresse aux coups, en plus de l’absence apparente de valeurs qui nous laissent penser que se promène dans les rues de notre belle cité un déséquilibré qui veut lui imposer sa loi, celle du plus fort et nous faire plonger dans la barbarie et la soumission.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juste luxe et volupté [Salwa Hawabazzi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Juste luxe et volupté [Salwa Hawabazzi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luxe et volupté (Luxury Lush Pud)
» Swatches Pigments Pure Luxe
» Dépotage de la palette de luxe séphora.
» All Cosmetics Wholesale: le luxe à prix réduit.
» Cherry Culture et Pure Luxe Cosmetics

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Gestion des Personnages :: Dossiers personnels-
Sauter vers: