Partagez | 
 

 Malone DuMaurier sous lumière épistolaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malone DuMaurier
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 7
Fiche : Un brin de lecture ?
Vice : Ambitieux
Faction : Conservatoire
District : Virtua
Influence : 120
Occupation : Adoption de chats errants.
Disponibilité : Variable

MessageSujet: Malone DuMaurier sous lumière épistolaire   Mer 20 Juin - 14:30


"Chacun est acteur, certains ont le talent, tous sont riches d'enseignements"

   

   "Mon Bienfaiteur,

Pour vous répondre, et en toute honnêteté, même si l'inspiration peut venir à manquer il est aisé de raviver les flammes -tout du moins personnellement- en observant le monde et ses événements. Pour simuler la conscience, narrer une trame, investir un homoncule d'intentions et en faire une part de la diégèse, un long travail s'amorce.  

Créer un personnage de fiction, crédible, d'un point de vue du lecteur ancré dans le réel... voilà une promesse bien difficile que fait l'écrivain à son lecteur. Comment être certain d'insuffler assez de réalisme en une, par définition même, chimère ? Prêtez attention aux détails physiques, gestes que reproduit tout un chacun, relevez les manies, et approchez le plus clairement possible la silhouette. Aidez-vous de vos lectures pour des comparaisons exemplifiées, des descriptifs, et laissez émerger le squelette de chaire qu'est un personnage à ses débuts. Avant la parole et la profondeur inhérente, apparaît toujours l'image. N'en déplaise à certains.

Je ne conseillerais pas de retranscrire des excès, soient-ils de quelque nature, dans la description physique. Une laideur (subjective) interne si bien amenée, est suffisante pour suinter d'elle-même au travers d'une identité. Le personnage est complexe,  et la création étrangement juste ; du riche au pauvre, de l'honnête au renard, on prendra soin de porter un travail égal à chaque nouveau visage d'une intrigue. D'ailleurs, sans trop divaguer, je vous invite à votre tour à cogiter sur le caractère primordial d'un personnage dans son intrigue, ou a contrario, comment celui-ci cède sa place aux événements.

Replaçant pieds sur terre, je me préoccupe de votre état depuis la dernière festivité du bon Ludwig, ce boursier dont j'ignore si vous en avez encore le souvenir. Répondez-moi vite, puissions-nous remettre à bientôt nos échanges si conviviaux, j'aurais des nouvelles concernant le contact que vous m'avez fourni, mon bienheureux, je file le rencontrer. Pour la Ville que je suis excité !

Mes plus tendres sentiments et en espérant que vous apprécierez la copie du prochain roman qui devrait se trouver dans les mains du secrétaire. Veillez à ce qu'il ne divulgue pas l'intrigue cette fois, je vous serai gré.

Sympathiquement vôtre, "


"Bel Ami,

Vos réponses sont délicieuses, et je crois que si la géométrie variable d'un personnage peut être une expérience laborieuse elle n'en résulte pas moins en un exercice de tout instant. Chaque phrase doit servir l'intérêt de la réalité du récit, et le lecteur doit pouvoir s'inscrire dans l'univers du texte... les moyens sont infinis, mais les mains capables viennent souvent à manquer. J'espère que mon contact de la Cabale vous aura ouvert à de plus vastes horizons, ceci étant dit !

Je crois que je peux également vous tacler sur votre prestation au dîner d'hier, vous étiez, et comme vous l'avez-vous même dit (hurlé) "bien pompette".  Je note néanmoins votre rapprochement avec la ravissante Cécile... que présage donc tout cela ?

En ce qui concerne le roman "Les Nuits de Prédation".. il faudrait en reformuler plusieurs pages, mais l'ensemble est très satisfaisant, je n'ose imaginer l'effet de l'Empathie dans une de vos fameuses pièces de fantasmagories, ou mieux, un roman baroque ! La quintessence de l'art, le retour aux expérimentations dramatiques ! Décrivez-moi vos entreprises, car je connais votre esprit toujours à l'affut, et sais que quelque idée est déjà en train de germer.

Trépignant d'impatience,
"

"Cher confident,

Vous me faites l'honneur de poser le doigt sur l'exacte nature de mes projets ! Si vous saviez comme "Les Nuits de Prédation" ont terrorisé un salon d'opium entier l'autre jour, lorsqu'un collègue de la Cabale -plus expérimenté que ma personne- en a lu des extraits ! Les spectateurs étaient totalement défaits de leurs attaches physiques, transcendés, par la seule force d'une lecture passionnée... je dois avouer avoir versé une larme face à la magnificence de cet instant.

Il me tarde de continuer mes leçons au sein du groupe, dompter cette forme de magie primordiale, qui n'est pas sans rappeler celle des légendaires compteurs ! L'Humanité pourrait-elle voir de nouveau des figures danser dans les braises rien qu'à leur évocation ? Ou à défaut de narration autour d'un feu tribal, usons des lanternes magiques et des simulacres pour stimuler les empirismes ! L'aide de la Cabale est un don si précieux... je ne vous remercierais jamais assez.

Nous pourrons en discuter plus longuement demain soir, mon ami, j'ai hâte de vous retrouver. Quant à Cécile, vous n'êtes pas sans connaître les conflits qui agitent son union -de nature frivole- avec un certain Anthon DePiscus, rustre personnage dont les étoffes qui ornent son cou seraient mieux employées à le pendre... Je compte faire briller la Lune pour ces amoureux, en compagnie de quelques amis, gardez l'esprit critique et profitez.

Affectueusement,
"

"Fidèle ami,

J'aimerais revenir sur un point de dialogue précédent, où nous évoquions la situation narrative et la mise en place d'événements qui peuvent modifier un personnage. Depuis les événements d'hier il me semble avoir repéré vos Muses, par delà les fumées denses de vos pipes à opium, bon DuMaurier. Cette pauvre Cécile n'était qu'un sujet d'expérimentation n'est-ce pas ? Comme le médecin s'entraîne à la dissection sur les cadavres en hôpital, l'écrivain teste ses idées en société, les engrenages du réel, au travers de personnalités existantes... un fait avéré, certes, mais que je ne pensais pouvoir être poussé si loin.

N'y voyez aucune critique, tous les invités garderont une mémoire vive de ces festivités parfaitement entachées d'un léger drame. Deux amants qui se jettent à la gorge l'un de l'autre, scandant insultes aussi bien que révélations houleuses, dans un effort commun pour blesser celui pour qui ils se sont autrefois abandonnés... voir les murmures grandir, les regards s'affuter... une innocente conspiration destinée à nourrir la créativité.
Mêler dramaturgie et social, faire correspondre l'art et le réel, c'est tout à fait vivifiant !

Toutefois... vous apprendrez qu'Anthon DePiscus s'est jeté du haut de sa résidence au District Borée hier matin. Les deux bougres devaient s'unir bientôt, à ce qu'on dit. Aucune compassion en ces mots, l'empathie est une arme à double tranchant, vous aviez raison quant à sa brutale nature, et pour la ville, le débit de grossièretés de ce porc !

(Brûlez ces lettres, par précaution, et que leurs cendres servent de terreau aux écrits à venir.)

Imaginez seulement quels enseignements procureraient des machinations plus grandes encore que celle de mener un couple déjà moribond à l'abattoir. Comme certains peintres tirent inspiration des grandes catastrophes, certains écrivains puiseraient-ils leur encre dans les tragédies ?
Visons plus haut, tirons droit au cœur, les possibilités ne manquent pas en Excelsa.

Nous en parlerons autour d'un thé, un peu plus tard, voulez-vous ?

Avec toute mon admiration,"
Nom : DuMaurier
Prénom : Malone
Âge : 28
Genre : Masculin
Métier : Écrivain dramaturge
Faction : Conservatoire
District : District Virtua
Vertu : Imaginatif - Opiniâtre - Passionné
Vice : Ambitieux - Distrait - Intrigant
Etranger : non
Pouvoirs : Conservatoire/Artiste Excelsien - Cabale - Charme - Richesse/Mobilier
   

   
opinions

   
La politique, la vie de la Cité, est primordiale chez chacun pour Malone DuMaurier, encore plus depuis qu'il a mis les mains sur les possibilités de la Cabale.

Toutefois, il convient de noter que les raisons de DuMaurier à s'engager dans les affaires publiques sont purement "professionnelles". L'élection d'un Prince au sein du Conservatoire le rassure quant aux implications qu'un des leurs pourrait avoir sur une scène politique et il admire le Prince Lutyens pour sa réussite, ainsi que pour les idéaux qu'il véhicule.
S'il a des convictions qui le pousseraient à défendre et soutenir le socialisme du Prince Compositeur c'est le désir d'événements -et de richesses- qui fait de DuMaurier un allié de l'ombre du Culte de la Machine et des financements souterrains de certains trafics des Oisillons.

Partisan de la pensée dictant que la paix engrange la pérennité mais émousse les esprits, il œuvre à ce qu'un constant funambulisme guette le pouvoir en place. En prime, si un conflit venait à éclater, alors les écrivains pourraient allégrement observer pour en nourrir leur prose.
Dans les faits Malone DuMaurier prête peu d'attention aux démonstrations publiques et évite d'associer son nom à un courant précis, mais utilise sa fortune pour soutenir des figures comme le Marquis Orlov, et recherche activement des soutiens qui seraient en faveur d'une agitation de la Cité.

Malone DuMaurier n'est pas xénophobe, même pas protectionniste, et est d'ailleurs friand d’œuvres exotiques, soient-elles de nature artistique, ou plus en chaire.

Ainsi c'est une vision assez étrange de la politique que celle de l'écrivain, il voit en elle un moyen de parvenir à édifier sa dramaturgie à un nouveau stade, et un jeu de manipulation divertissant, mais est conscient des risques auxquels il s'expose. Au diable la prudence car elle est une vieille fille riche et laide courtisée par l'impuissance ! "L'oisillon matinal picore les meilleures graines" disent certains, et en politique ce dicton est d'autant plus approprié !

   
Descriptions

   
On qualifiera Malone DuMaurier de banal, presque appréciable au regard. Des traits fins esquissent un visage ovale au menton viril et aux pommettes saillantes. Ses lèvres fines, d'un rouge chaleureux, sont naturellement inexpressives. Il possède une cicatrice sur la lèvre supérieure liée à un bec de lièvre à sa naissance, rapidement opéré. Ses yeux sont verts et constamment mi-clos, entourés de quelques tâches de rousseur, tandis que sa chevelure blonde tirant sur le vénitien est quant à elle toujours courte et soignée. DuMaurier mesure quelque mètre quatre-vingt pour un poids moyen qu'il maintient grâce à des séances de tennis régulières en compagnie des mécènes, plus par obligation que goût de l'effort. Sa démarche est assurée, mais lente, et il chemine en se perdant constamment à des contemplations que lui seul connait.

Les seules excentricités venant de l'écrivain sont ses costumes, souvent tranchants dans leur association de couleurs, et qui font son originalité aux réunions mondaines. C'est en réalité car il est atteint de daltonisme total -et trop fier pour demander de l'aide- qu'il arbore avec autant de fierté certaines pièces si "avant-gardistes".
Un petit tic vient également se glisser chez le dramaturge lorsqu'il n'est pas à son aise, si bien qu'il froncera les sourcils en vous lançant un regard rond sans même s'en rendre compte.

La vie de DuMaurier ayant été relativement sereine, de part sa naissance dans une riche famille et car il est le second héritier masculin de la dynastie (les exigences ainsi demandées ont toujours été plus souples envers Malone) il n'est pas marqué par des épisodes particuliers et se sait privilégié.

C'est dans la philosophie, la politique, et les jeux mondains qu'il puise ses expériences de la nature humaine, ce qui l'a aguerri. Bien entendu, si aujourd'hui il aime à sévir de sa verve à peine retenue et de ses intrigues c'est qu'il a naturellement subit les affres d'Excelsa à de multiples reprises. De bonne guerre dira-t-on les bons jours, une justification aux immoralités dans d'autres.

Tout ceci a rendu Malone DuMaurier enclin à penser que s'il a survécu jusqu'ici c'est qu'il peut traverser toute épreuve. Il a prouvé sa valeur pour entrer dans le Conservatoire, a tissé un réseau de Mécènes, s'est hissé jusqu'à la Cabale très récemment, et devient chaque jour plus confiant de ses talents. Son ambition est au service de sa plume, et cette dernière au service de son goût pour le baroque, ce qui le rend inventif et d'une vivacité d'esprit naturelle. Pour le meilleur comme pour le pire.

C'est bien dans sa relation à l'art que les traits de caractère principaux de Malone s'expriment.

Formé aux "fantasmagories" et aux arts scéniques, l'amoureux des théâtres d'effroi cherche sans cesse à perfectionner ses talents de compteur, de mise en scène, d'effets textuels, et ce sans se soucier du reste. Il va puiser en les épisodes du quotidien son inspiration, allant jusqu'à conspirer pour donner une trame aux événements qu'il pourra par la suite utiliser dans ses écrits. Décortiquer les réactions humaines, guetter les gestes qui font tout un chacun, modifier les paradigmes... il aime à se penser comme un scientifique en ses laboratoires, mais science sans conscience n'est que ruine de l'âme.

La connaissance de cette maxime fait-elle de Malone DuMaurier un hypocrite ? Sûrement. Cela lui importe-t-il ? Certainement pas.

Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 523
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1130
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Malone DuMaurier sous lumière épistolaire   Mer 20 Juin - 14:49

Bonjour et bienvenue parmi nous !

Voilà une fiche intéressante et réussie. Un peu dommage qu'on ne sache pas plus sur le passé du personnage, mais je suppose qu'on découvrira ça en Jeu. Il y a certainement assez pour se faire une bonne idée. Pas de fautes, pas grand-chose à reprocher, même en pinaillant ^^" Attention, parfois tu t'embarques dans des tournures étranges comme "DuMaurier mesure quelque mètre quatre-vingt".

Je te valide donc !

N'oublies pas de finir de compléter ton profil (précise (écrivain) à côté d'Artiste excelsien dans les pouvoirs). Et n'hésites pas à venir nous rejoindre sur Discord si le cœur t'en dit.


Bon Jeu à toi ! 010

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
Khephren Amonnkaht
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 129
Fiche : Prince Ambassadeur
Vice : Insouciance
Faction : Conservatoire
District : Virtua
Influence : 386

MessageSujet: Re: Malone DuMaurier sous lumière épistolaire   Mer 20 Juin - 16:27

Bienvenue parmi nous ! 007

N'hésite pas non plus à venir te présenter plus personnellement ici : http://excelsa.forumactif.com/f87-presentations Si le cœur t'en dit, bien sûr :D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Malone DuMaurier sous lumière épistolaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Malone DuMaurier sous lumière épistolaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940
» [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF
» Un sous-marin chinois heurte un sonar remorqué US
» quelqu'un a un model de reçu sous Excel (ou autre)
» Sous-marin Scorpène ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Registre de la Population :: Validées-
Sauter vers: