Partagez | 
 

 [Concert sur le Saint-Virgile] Sandwich Princier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 409
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 851
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: [Concert sur le Saint-Virgile] Sandwich Princier   Dim 10 Juin - 13:22

[Nous venons de ]

L'arrivée d'Alexander, toujours aussi félin dans ses déplacements, poussa le Premier Prieur à boire une gorgée plus grande que les convenances l'exigeaient. Son sourire fut immédiat et sincère. Le jeune homme était resplendissant, bien sûr. Otton ne comprenait pas vraiment pourquoi il était surpris de le voir. Après tout, la soirée était non seulement ouverte au public mais aussi d'un prestige rare. Quiconque pouvait faire le déplacement allait s'y retrouver à un moment où un autre.

Les officiers entourant leur Prince saluèrent le jeune Shah poliment, incertains des relations que les deux hommes pouvaient bien entretenir. Sans s'investir plus que nécessaire dans la politique, ils étaient au courant des différences qui pouvaient opposer le Conseil des Princes à la famille des industriels... Ils n'ignoraient pas non plus les travers et les penchants d'Otton. Le fait que celui-ci rougisse indiquait qu'il ne fallait pas s'attendre à un quelconque échange de piques.

- Monsieur Shah. Le prieur aurait voulu serrer la main du mercenaire et pouvoir faire durer ce contact, mais Alexander avait choisit une approche plus distante et polie. C'est ce qui me semble, en effet. Et c'est un plaisir de vous voir ce soir.

Comme l'autre soir. Et comme tous les soirs à venir, si possible. Une vision d'Alexander, plaqué contre un mur, une lame sur la gorge, brouilla pendant un instant la vue d'Otton avant que celui-ci ne regagne son sang-froid.

- J'ai peur que ce soit la première fois que je l'entende jouer... Mais vous avez raison, c'est impressionnant.

Cette fois, les autres prieurs s'écartèrent ayant remarqué l'arrivée d'une autre personnalité avant leur maître. Thalia Morlone, dans toute sa splendeur avançait vers eux et il devint évident que les uniformes rouges allaient se tenir à l'écart d'un échange entre deux des Quatre.

- Princesse. Otton inclina légèrement la tête.

Jusqu'ici, ils n'avaient pas eu l'occasion de reparler du vote qui coûta leur place aux Industriels. La rumeur qui courrait à ce sujet précisait qu'un membre du Conseil s'était prononcé contre Elikia Lutyens. Elle ne disait pas qui était l'autre candidat... Dans tous les cas, ce ne serait certainement pas le sujet à aborder en présence d'un Shah. Un Shah qu'elle connaissait manifestement plus que juste en tant que petit-fils de Denvis... Difficile à dire quelle pouvait bien être leur relation et si les intentions de Thalia étaient similaires à celles d'Otton. Il espérait que non.

La Princesse Navigatrice ne put, à elle seule, éclipser l'entrée de Catherina Damoroff. La musicienne provoqua une vague de soupirs et d'exclamations à la seconde où elle posa un pied dans la salle. Cette fois, les officiers d'Otton se dispersèrent pour de bon. Ils se retrouvaient plus ou moins à trois, parmi les rares personnes qui parvenaient à se tenir à l'écart de la glorieuse étoile brillante du Conservatoire.

- Ah... Je crois que le clou du spectacle est là... Si vous excusez cette expression. Il leva la tête afin de tenter d'apercevoir la chevelure colorée au-dessus de la foule, mais n'y parvint pas.

Le talent et la beauté de Catherina étaient pratiquement proverbiaux, à ce stade de sa carrière. Sa musique était d'un niveau suffisant pour qu'Otton soit capable de la reconnaître entre autres interprétations. C'est dire, lui qui n'était pas vraiment un auditeur très cultivé et encore moins entraîné.

Le Premier Prieur leva sa coupe de champagne vers ses interlocuteurs, les invitant à trinquer.

- A cette soirée et à notre Amirale.

D'une certaine façon, c'était la leur. Le Prince Prieur et la Princesse Navigatrice exerçaient un pouvoir conjoint sur la Flotte militaire et la sécurité de la Ville.

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 38
Fiche : Le Fleuret
Vice : Renfermé
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 162
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: [Concert sur le Saint-Virgile] Sandwich Princier   Dim 10 Juin - 23:42

Alexander aurait presque cru qu'Otton rougissait à son arrivée. Il n'en était pas certain, peut-être son uniforme de Prieur aidait en quelque sorte à ce que l'épiderme du Prince semble empourpré. Bien évidemment, il y avait le souvenir de leurs précédentes rencontres, et le jeune Shah ne put lui-même retenir un sourire entendu et amical. Il se prenait presque à réellement apprécier sa proie, au point d'avoir une nuit réfléchi à sa réelle volonté de tuer cette dernière. Un doute passager qui s'était bien vite envolé. Le contexte, l'accomplissement, tout cela était bien trop beau pour être laissé de côté. Son affrontement avec le Prince Prieur serait une merveille d'intensité dramatique. Une odyssée qui mériterait bien un opéra composé par Elikia Lutyens lui-même... si ce dernier vivait toujours une fois que L'As aura rayé tous les noms de sa liste. Ou alors le mercenaire pouvait bien s'imaginer contraindre le Prince Compositeur à faire parler son talent une dernière fois, avant de voir le fleuret de L'As prendre sa vie.

Il va de soi que le plaisir est partagé, Altesse.

La formule de politesse était classique, mais sincère. En présence de reste de l'escorte des Prieurs, le jeune Shah ne souhaitait pas se montrer trop familier. Il avait déjà croisé ou entendu parler de Prieurs un peu trop zélés, et pour peu qu'un de ces énergumènes fasse partie de l'escorte d'Otton, autant éviter des problèmes bien futiles.

Les notes du violon de Madame de Saint-Juste continuait à rythmer ce début de soirée. Pour l'heure, cette réception sur le Saint-Virgile était une belle soirée, sans coups d'éclats. Mais il y avait encore largement le temps de changer ça.

Je suppose que votre emploi du temps très chargé et votre entraînement ne vous laisse que peu de temps pour profiter du simple plaisir de la musique. Observa Alexander.

Il songea à conseiller au Prince de mener son entraînement au rythme du violon de Sérafine de Saint-Juste, mais il se ravisa. D'une part, pour les mêmes raisons qui l'empêchaient de se montrer trop familier. D'autre part, car les objectifs d'un tel entraînement ne collaient pas vraiment avec l'activité des Prieurs. Ces derniers cherchaient avant tout l'efficacité, afin de protéger la Ville du mieux possible. Alexander lui, cherchait l'esthétique. Lorsqu'il maniait son fleuret à visage découvert, alors les mélodies des plus grands artistes de l'Académie venaient imprégner le rythme de ses enchaînements. Le tout formait une chorégraphie dont la beauté musicale n'avait d'égal que la magnificence de l'escrime.

C'est alors que Thalia Morlone vint les rejoindre. Vêtue d'une robe de velours rouge carmin, la Princesse Navigatrice rivalisait de beauté avec son égal Prieur. Après un salut courtois envers les deux hommes, la Dame d'ébène vint poser une main amicale sur l'épaule du jeune Shah. Se dérobant rapidement à ce contact, Alexander pris la main de la Princesse dans la sienne, pour y déposer un léger baiser.

Je suis tout aussi ravi, Altesse. Vous êtes aussi rayonnante que d'habitude. Ce rouge vous va à ravir.

Alexander n'avait évidemment pas oublié sa précédente entrevue avec Thalia Morlone, dans un restaurant du district Balnéaire. Ce jour-là, la Princesse avait opté pour une robe bleu nuit plus sobre. Le mercenaire avait alors promis, à demi-mot, d'être présent sur le Saint-Virgile. Néanmoins, il n'avait pas vraiment prévu de se retrouver ainsi encerclé par les deux têtes couronnées dont il était, pour l'heure, le plus proche.

Des murmures s'étaient élevés dans la salle. De plus en plus virulents. De toute évidence, Catherina Damoroff venait de faire son apparition. Un mouvement de foule laissa le trio un peu plus esseulé. Même l'escorte d'Otton s'était dispersé. Ce dernier tentait d'apercevoir la diva, sans grand succès.

Serais-je de trop, à tout hasard ? Demanda, assez brusquement, Alexander. Se retrouver ainsi entre les deux Princes était dangereux, mais aussi grisant. Il ajouta rapidement. Peut-être devez-vous vous entretenir de sujets... pour lesquels ma présence n'est pas vraiment souhaitée ? Je le comprendrais tout à fait.

Une partie d'Alexander lui intimait de s'éloigner. Pourtant, il n'avait pas vraiment à le faire. Il n'avait rien fait de grave, pour l'instant. Mais l'autre partie de lui ne voulait surtout pas partir. Une discussion avec Otton et Thalia pouvait se révéler absolument grandiose, tant sur le plan du divertissement que pour l'obtention d'informations utiles à L'As. Ainsi, lorsque le Prieur proposa un toast, Alexander fut presque soulagé. Après avoir bu un peu de champagne, il déclara avec amusement :

Je vais prendre ça pour un "non".
Revenir en haut Aller en bas
Thalia Morlone
Princesse Navigatrice

avatar

Messages : 8
Fiche : Ici
Vice : Orgueil & Exigence
Faction : Marchands
District : Mercantis
Influence : 77

MessageSujet: Re: [Concert sur le Saint-Virgile] Sandwich Princier   Mar 12 Juin - 17:41

Thalia profitait de la galanterie du petit fils Shah sans se poser de questions. Elle ne savait pas exactement où ce jeu allait les mener mais pour le moment c'était agréable de sentir brièvement le contact des lèvres d'Alexander sur sa peau d’ébène. La Princesse Navigatrice sourit et inclina amicalement la tête en réponse aux compliments du jeune homme.

Même depuis l'intérieur ils pouvaient sentir l'air marin les environner. Ou était-ce juste une illusion du cerveau qui savait exactement où il se trouvait ? Thalia aimait particulièrement l'effet de pesanteur qui régnait sur les bateaux. Même avec un faible roulis le corps devait légèrement s'ajuster pour rester constamment en équilibre. C'était quasiment imperceptible. A moins que ce ne soit encore un fantasme de la Princesse Navigatrice, à qui les voyages maritimes manquaient. Son corps d’ébène majestueusement drapé de velours rouge, on avait peine à imaginer que c'était la même femme qui avait bravé les tempêtes une quinzaine d'années plus tôt. Elle s'était déplacée pour rencontrer ses fournisseurs et c'est cette prise de risque qui l'avait démarquée de ses concurrents. Elle ne s'était pas contentée d'envoyer des subordonnés: elle avait conclu ses plus gros contrats elle-même. Il faut payer le prix de toute qualité...

La Princesse Navigatrice esquissa un sourire lorsque Catherina Damoroff entra dans la salle. Comme on pouvait s'y attendre l'artiste devint immédiatement le centre de toutes les attentions. Thalia n'était pas le genre de femme à s'épancher facilement sur ses émotions, ainsi point de soupir extatique ne s'échappa de ses lèvres contrairement à beaucoup de convives autour d'elle. Son altesse trouvait cela amusant. La pianiste était-elle vraiment consciente du pouvoir qu'elle tenait entre ses mains ? Heureusement, la plupart des artistes avaient tendance à fuir la politique. Et c'était très bien comme ça. Thalia estimait qu'il n'y avait nul besoin d'ajouter du chaos et de la frivolité sur un échiquier déjà bien tumultueux.

Tandis que la foule était irrésistiblement attirée vers Catherina, Alexander Shah lança une question très surprenante. C'était extrêmement attentionné de sa part et la Princesse Navigatrice en fut surprise. Habituellement lors de ces réunions mondaines il était très difficile de se débarrasser des curieux et des opportunistes. Se retrouver entre deux Altesses était une opportunité de rêve et Alexander proposait de s’éclipser ?! Thalia posa à nouveau une main autoritaire sur l'épaule du petit fils de Denvis:

« Cela ne devrait pas m'étonner de votre part Alexander, vous m'avez déjà prouvé quel homme attentionné vous pouvez être. Restez avec nous encore un moment. Notre Premier Prieur n'y voit aucun inconvénient ? Je n'avais pas prévu de parler politique ce soir. »

La Princesse Navigatrice relâcha sa prise et sourit chaleureusement. Elle venait de mentir: toutes les actions des personnes de son rang étaient liées à la politique. Lorsque l'on se trouvait parmi les quatre il n'y avait plus grand chose de réellement privé dans la vie. De ses conversations jusqu'à son choix d'artisan boulanger pour son pain du matin, tout était politique.

Thalia trinqua avec les deux hommes.

« A notre Amirale. Et à nos navires. »

La Princesse d’Ébène n'était pas grand chose sans les bateaux. A certains égards, il pouvait lui arriver d'accorder plus de respect et d'attention aux navires qu'aux humains... Ce soir c'était différent, elle se sentait d'humeur à provoquer des petites conversations. Et comme il l'avait si justement suggéré, il était impossible de parler d'affaires sérieuses en la présence d'Alexander Shah.

« Que vous évoque cette musique chers messieurs ? » s'enquit Thalia en faisant un signe de tête vers la violoniste. « Passer avant Catherina Damoroff ne doit pas être une tâche facile... »
Revenir en haut Aller en bas
http://sarahitaliano.fr/
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 409
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 851
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: [Concert sur le Saint-Virgile] Sandwich Princier   Mar 12 Juin - 22:49

- Il semblerait que nos chemins ne soient encore jamais croisés, à Madame de Saint-Juste et moi.

Un malaise étrange s'emparait lentement d'Otton qui remplaça rapidement sa coupe vide par une pleine, saisie presque au vol sur le plateau du serveur qui passait par là. Ses deux interlocuteurs s'entendaient étrangement bien... Par-dessus cela, Alexander sous-entendait que le Premier Prieur était un inculte. Cela n'était pas totalement faux, mais Otton se sentit plus gêné qu'insulté par cette remarque et n'offusqua pas, comme un autre aurait pu le faire à sa place.

- Aucun, Princesse, aucun. Le prieur se tourna vers Alexander. Quoi qu'il dise, il n'en demeurait pas moins attirant et, même sans son arme, il ferait sans doute un adversaire intéressant s'ils souhaitaient une activité physique... Restez donc, Monsieur Shah. Aujourd'hui, nous célébrons la grandeur de notre Ville, mais nous ne parlons pas de ses Affaires.

Il était conscient, comme Thalia, que leurs gestes étaient épiés et leurs paroles écoutées. D'une ou autre façon, tout allait être interprété. En se tenant là et en discutant de la musique, ils allaient peut-être se faire des amis ou des ennemis. Ou du moins des gens prêts à leur cracher dessus un peu plus ou raconter à leurs amis à quel point ils étaient resplendissants. La présence d'Alexander à leurs côtés allait probablement être porteuse de messages cachés, réels ou imaginaires. Le Premier Prieur avait l'avantage de représenter les intérêts sécuritaires de la Cité. Ses impératifs étant ce qu'ils étaient, ses devoirs appelaient à moins de négociations que dans le cas de la Princesse Navigatrice qui avait donné sa vie aux accords, arrangements et marchandages.

Et chacun d'eux était pour le moins compétent à sa place.

- Je disais justement que cela devait être la première fois que j'entendais Madame de Saint-Juste jouer sur scène. Peut-être un enregistrement sur phonographe auparavant ? C'était possible, mais il n'en était pas certain. Surtout pour la bonne et simple raison qu'il ne saurait honnêtement pas faire la différence entre une violoniste un tant soit peu douée et une autre.

Si Catherina Damoroff se distinguait de ses pairs, même aux oreilles peu rodées d'Otton Egidio, c'était parce qu'elle était purement exceptionnelle et d'un talent rarissime. N'importe quelle étoile en sa présence paraissait moins brillante. La remarque de Thalia semblait donc s'appliquer à tous les artistes qui devraient jouer ce soir...

- Imaginez jouer après. Comment peut-on encore marquer les esprits une fois qu'elle vient de quitter la scène ? Dans tous les cas, tous les artistes de ce soir honorent Excelsa. C'est ce qui importe le plus.

A propos d'honorer Excelsa, Otton balaya à nouveau la salle du regard à la recherche d'un autre jeune homme dont la tenue, et le garde du corps, devrait probablement ressortir du lot des notables et prolétaires natifs de la Ville. L'Ambassadeur kemethi n'était cependant pas présent. Ou, ce qui était fort probable aussi, était trop loin pour être vu de là où ils étaient.

- J'ai entendu dire que le Prince Lutyens sera absent. Il faut reconnaître que le Conservatoire est superbement représenté ce soir. Avez-vous des nouvelles de... l'Académie ?

La tenace et sournoise Rectrice méritait qu'on hésite à prononcer son nom en public. Presque comme si l'évoquer revenait à l'invoquer, elle et ses explosifs, poisons et lames cachés dans sa jambe. L'aînée des Quatre jouissait certainement d'une Réputation. Mais il arrivait que sa santé (ou son humeur du jour) l'empêche de se rendre à ce genre de soirées.

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 38
Fiche : Le Fleuret
Vice : Renfermé
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 162
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: [Concert sur le Saint-Virgile] Sandwich Princier   Mer 13 Juin - 23:18

Comme le toast d'Otton l'avait suggéré, Alexander n'était finalement pas de trop au milieu des deux Princes. Thalia vint de nouveau poser sa main sur son épaule, tout en lui assurant que les discussions politiques n'étaient pas au programme de la soirée. Malgré tout, ils savaient tous les trois que ce n'était pas totalement vrai. Qu'ils le veuillent ou non, les regards étaient sur eux, et voir la Princesse Navigatrice et Alexander Shah se montrer amicaux et tactiles ne manquerait pas de faire jaser.

D'ailleurs, voir le jeune mercenaire en compagnie de deux Princes, un large sourire aux lèvres... comment pourrait-on l'interpréter ? Sans doute que certains le verrait comme une manœuvre purement politique, un premier mouvement concret qui favoriserait les intérêts d'Amélia pour un poste de Princesse. La vérité était bien sûr toute autre. Qu'importe la proximité qu'Alexander Shah pouvait afficher à leurs côtés, L'As avait lui placé les noms d'Otton Egidio et Thalia Morlone en haut sa Liste.

Tant mieux si je ne dérange. Remercia Alexander. Votre présence, à vous deux, m'est très agréable. Et puis, j'ai passé les quinze dernières minutes à répondre en boucle aux trois mêmes questions, ce qui m'a permis de me rappeler -une nouvelle fois- pourquoi je préférais désormais rester à l'écart du grand monde.

Il laissa échapper un petit rire, avant de boire une gorgée de champagne. Sa coupe était vide, il en récupéra rapidement une autre, alors qu'un serveur passait sur sa gauche. Tandis que Sérafine de Saint-Juste continuait à jouer, la clameur annonçant l'arrivée dans la salle de Catherina Damoroff vola immédiatement la vedette à la violoniste.

En effet, il ne doit pas être facile de partager l'affiche avec notre vedette... Souffla le mercenaire, en écho aux deux Princes.

Ce n'était pas forcément une affaire de cohabitation, quoique le jeune homme ne connaissait pas les relations entre les différents artistes du Conservatoire. Mais comme Thalia et Otton l'avait souligné, Catherina centralisait tellement l'attention du public, qu'il devenait difficile d'exister à ses côtés. Passer avant, c'était l'assurance d'être vite éclipsé par le talent de la pianiste. Passer après, c'était la certitude de souffrir de la comparaison immédiate et de perdre l'attention de son auditoire.

Pourtant, les compositions de Sérafine de Saint-Juste transpiraient d'une justesse et d'une élégance que peu parvenaient à atteindre. Malheureusement pour la violoniste, elle manquait simplement du génie qui caractérisait Catherina. Ce petit quelque chose en plus, difficilement identifiable, qui faisait passer quelqu'un dans une autre dimension au sein de l'art qu'il pratique. Quel que soit le domaine, ceux qui possédait ce petit quelque chose se comptaient sur les doigts d'une main.

Pour répondre à votre question, Altesse. Ajouta Alexander en se tournant vers Thalia. Je trouve cette mélodie à la fois enjouée et apaisante. En fermant les yeux, je pourrais facilement m'imaginer au bord du lac, un peu à l'écart pour bénéficier d'un certain calme. La saison des Forges vient de commencer, la chaleur n'est pas encore étouffante. Aussi, il est facile de profiter du soleil, au bord de l'eau, avec la sensation que le meilleur est encore à venir. La mélodie apporte quelques touches d'optimisme.

Assez vite, la conversation revint toutefois à des sujets qu'Alexander qualifiait de typiques, pour ce genre de soirée. Qui était présent, qui ne l'était pas. Le Prince Compositeur ne serait donc pas de la partie. Dommage, il eut été intéressant de l'observer également. En revanche, la dernière Princesse, Hanae Ibihn, était de loin la plus mystérieuse pour L'As. Le mercenaire masqué ne connaissait pour ainsi dire rien de la Doyenne des Quatre. Mais à la façon dont en parlait Otton, il semblerait que cette dernière ne soit pas à prendre à la légère, ne serait-ce qu'une seconde.

Mais pour l'heure, Alexander ne pensait pas vraiment à la façon dont il pourrait atteindre la Princesse Rectrice. Ce qui animait son esprit était bien plus mesquin. Jouer avec les nerfs du Prince Prieur, et alimenter quelques ragots, ce qui ravirait sans doute beaucoup de vieilles peaux dans la salle. Aussi, lorsque Sérafine de Saint-Juste engagea un morceau beaucoup plus dansant, et que quelques couples inaugurèrent l'espace central mis à leur disposition, le mercenaire vit une belle opportunité de faire coup double. Saisissant doucement la main de Thalia Morlone, il s'inclina respectueusement, avant de proposer avec le sourire :

Son Altesse me ferait-elle l'honneur de m'accorder une danse ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Concert sur le Saint-Virgile] Sandwich Princier   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Concert sur le Saint-Virgile] Sandwich Princier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IUT Saint-Cloud DUT Année Spéciale - admissions 2009
» Saint Maurice d'Etelan FENESTRE
» Saint-Jean-de-la-Neuville
» Pétition - Non à la Saint Cochon
» Le Havre - Rue Bernardin de Saint-Pierre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Intérieure :: District Balnéaire-
Sauter vers: