Partagez | 
 

 Collecte d'informations [Elisabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 78
Fiche : Le Fleuret
Vice : Cruauté
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 299
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Collecte d'informations [Elisabeth]   Jeu 31 Mai - 23:24

Quelque part dans le district Manufacturier, le culte de la Machine, mené par le Grand Machiniste Incus Castellum, grandissait lentement. Le bouche à oreille, dans les différentes chaînes de production, faisait son effet. Un monde peuplé d'automates, une ville plus sûre et une vie meilleure. Les Idéaux du Culte ne laissaient pas indifférents. Ils extasiaient ou ils effrayaient. Parfois les deux en même temps, et c'était le cas pour Alexander. Sous les traits de L'As, le mercenaire masqué, il servait régulièrement de garde du corps au Grand Machiniste. Techniquement, cela faisait de lui un membre du culte, un sympathisant.

Ce soir, toutefois, il n'agirait pas au nom de ce dernier. Rares étaient les occasions où L'As dégainait son fleuret pour autre chose que de l'argent. Pas de récompense à la clé, si ce n'était des informations précieuses. Malgré tout son talent arme à la main, Alexander savait bien qu'il ne pourrait pas rayer les noms de sa liste sans en savoir plus. Alors ce soir, il partait en chasse. Normalement, le sang ne devrait pas couler, mais la nuit serait quand même fructueuse. Du moins, si tout se passait comme prévu.

La Liste de L'As était son propre projet. Une série de noms, des cibles auxquelles le jeune Shah souhaitait se mesurer en duel... et éliminer. Tout en haut de cette liste figurait le Prince Prieur, Otton Egidio. Ses trois collègues couronnés suivaient, bien que pour certains, le combat ne soit pas vraiment un domaine de prédilection. Pour le reste de la liste, quelques noms de moindre importance. Des ennemis de sa famille, des rivaux personnels, des têtes mises à prix... La Liste était encore assez restreinte, mais elle ne demandait qu'à s'étoffer.

Et pour connaître au mieux ses cibles, il faut les observer. Dans le cas d'Otton, Alexander avait opté -bien malgré lui- pour une approche directe. Le petit-fils de Denvis Shah s'était personnellement rapproché du Prieur, peut-être même plus que nécessaire. Mais pour ce genre de cible prioritaire, L'As était prêt à sortir des sentiers battus. Pour les autres, il ne pouvait pas faire ami-ami avec tout le monde, et ça ne collerait pas à son personnage. Alexander Shah s'était pour ainsi dire retiré de la vie publique, fuyant les réceptions mondaines comme la peste et n'apparaissant qu'en de très rares occasions. Alors pour savoir qui, et surtout ce qu'il devrait affronter, L'As allait devoir s'adresser aux individus les plus qualifiés.

Des concepteurs et revendeurs d'armes, il en existait plusieurs à Excelsa. En temps et en heure, il leur rendrait visite. Mais sa proie du jour était Elisabeth Mac Alister. Fille héritière de Mac Alister & Co, une des principales firmes d'armements de la Ville. Du peu d'informations qu'il avait réussi à récolter, Alexander croyait savoir que la jeune femme n'était pas vraiment impliqué en profondeur dans les affaires familiales. Mais elle devait savoir des choses. C'est ce qu'il espérait.

Alors il avait enfilé ses amples vêtements noirs, rabattu sa capuche sur son crâne et posé son masque sur son visage. La situation était différente de sa rencontre avec Maï. Il ne cherchait pas à amadouer, mais à intimider. C'était un masque de prédateur dont il avait besoin. Fort heureusement, sa collection était suffisamment large pour trouver son bonheur. Il hésita longuement entre deux modèles... avant de prendre une décision. Il était temps de se mettre au travail.

Le Masque :
 

Il faisait sombre. La nuit était tombée depuis plusieurs heures, mais il n'était pas encore minuit. Le ciel dégagé laissait quelques étoiles briller sur la Ville assoupie. De toit en toit, silencieusement, Alexander survolait les ruelles étroites. Il était encore proche de la demeure Shah, mais se trouvait désormais dans un quartier moins sécurisé. C'était là qu'il traquerait sa victime. Il l'avait repérée quelques minutes plus tôt, seule. Parfait. Il aurait éliminé l'escorte sans sourciller, eut-elle été présente et inintéressante pour son projet secret.

Finalement, c'est au détour d'un croisement que les pieds de L'As retrouvèrent les pavés du District Manufacturier. Son fleuret, à la lame minutieusement poncée et à la garde d'inspiration Machiniste, était sorti de son fourreau quelques minutes plus tôt. Avec quelques mètres d'avance, dissimulé dans une ruelle sans issue, Alexander attendit patiemment qu'Elisabeth passent à sa hauteur pour surgir. Sortant de sa cachette d'un bond, sa main gauche chercha d'abord la bouche de la jeune femme, pour l'empêcher de crier. Quant à la pointe de son arme, elle vint immédiatement se placer sous la gorge de sa proie.

Bonsoir Elisabeth. Souffla familièrement Alexander à travers son masque.

Peut-être avait-il déjà croisé la jeune femme dans le passé, mais il ne s'en rappelait pas. Les Shah et les Mac Alister n'étaient ni alliés, ni ennemis, du moins à sa connaissance. Quant aux affinités de la jeune Elisabeth pour le Culte de la Machine, L'As n'en avait pas connaissance. Rapidement, il entraîna sa proie dans la ruelle qu'il venait de quitter. Pas la peine de s'éterniser à la vue de tous. Plaquant la jeune femme contre le mur, le ton de sa voix se durcit :

Toi et moi, on va avoir une petite discussion. Promis, je ne te ferais de mal que si tu m'y obliges.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mac Alister
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 7
Fiche : Fiche
Vice : Curiosité
Faction : Industriels
District : Manufacturier
Influence : 119
Occupation : Concepteur d'armes
Disponibilité : Variable, ne pas hésiter à MP

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Mar 5 Juin - 17:41

C'était la troisième soirée mondaine que son père lui avait collé dans les pattes ce mois-ci et si on lui avait posé la question, elle aurait répondu que cela en faisait déjà trois de trop. Pour autant, en bonne fille qu'elle était, elle s'était sauvagement mordu la langue plutôt que de se plaindre… Peut-être aurait-il partagé son point de vue si lui aussi avait été condamné aux froufrous et aux corsets trop serrés. Pire… Aux dialogues sans saveur auxquels elle était systématiquement exposée. Habituellement, elle aurait dû être raccompagnée chez elle par une escorte mais la jeune femme avait décidé de changer un peu ses plans ce soir… Sa tenue était un peu trop guindée pour pouvoir vraiment se promener librement dans les rues mais elle en avait suffisamment l'habitude pour que cela ne l'handicape pas complètement.

Si Lyzie passait le plus clair de son temps dans son bureau à l'usine, à un point où il fallait parfois lui rappeler le découpage classique d'une journée, certaines de ses meilleures idées lui étaient venues alors qu'elle flânait dans les rues… Après tout, la technologie n'était-elle pas destinée à améliorer la vie des citadins ? C'était en observant au mieux leurs besoins que les meilleurs concepts prenaient vie. Certes, la demoiselle était surtout spécialisée dans l'armement mais cela ne l'empêchait pas de laisser son esprit vagabonder régulièrement… Tout le monde n'avait pas forcément le même point de vue qu'elle mais elle cherchait sincèrement à aider ceux qui l'entouraient, voyant ses armes avant tout comme des protections.

Le district manufacturier était plutôt calme à cette heure-ci de la nuit, pas spécialement mal-famés, mais plutôt abandonné. C'était un contraste impressionnant par rapport à la journée où une activité foisonnante était visible. Les bâtiments faisaient presque abandonnés ainsi privées de leurs occupants quotidiens, dégageant un étrange mélange de tristesse et de menace. Et c'était suffisamment paisible pour qu'elle puisse suivre ses idées en toute liberté. Les lendemains de ce genre de déambulations étaient souvent prolifiques pour l'entreprise. Ou ses employés. Qui héritaient souvent des concepts qui n'étaient pas forcément retenus par son père car divergeant de l'image de Mac Alister & Co…

La jeune femme était déjà à mille lieues de là où elle se trouvait lorsqu'une poigne solide s'empara d'elle, une main plaquée sur sa bouche. Le cri instinctif qui chercha à s'échapper de ses lèvres fut ainsi efficacement étouffé alors que Lyzie sursautait… La raison aurait voulu qu'elle se débatte immédiatement mais le contact inimitable d'une lame contre sa gorge vulnérable lui conseilla autrement. Elle se figea complètement, se laissant entraîner un peu plus profondément dans les ombres de la ruelle.

Le temps passe étrangement dans ces circonstances. Nuls doutes que seule une poignée de secondes venaient de s'écouler mais pour Elizabeth cela semblait bien plus long. Il l'avait appelée par son prénom, ce qui sous-entendait qu'il la connaissait un minimum… Soit c'était quelqu'un de particulièrement bien renseigné, soit c'était un proche car la jeune femme n'était pas assez connue pour qu'on puisse aussi facilement l'identifier. Du peu qu'elle pouvait voir et entendre de son agresseur, elle ne disposait pas du même avantage que lui. C'était un parfait inconnu… Un inconnu dangereux.

Lyzie ne tomba pas en pâmoison, grâce à des années à devoir parfois manipuler des éléments volatiles nécessitants une main sûre et des nerfs d'acier, mais elle n'en menait pas large. Loin de là… Si elle avait pu fusionner avec le mur pour disparaître complètement elle l'aurait fait avec plaisir. La position était loin d'être confortable, les irrégularités de la construction laissant de douloureuses indentations dans son dos, mais tant que cela lui permettait de ne pas trop se frotter à la pointe du fleuret que maniait son agresseur, elle n'allait pas se plaindre.

Elle avait beau se creuser la mémoire, elle ne se souvenait pas de s'être fait des ennemis récemment… Il y avait toujours quelques tensions entre certaines entreprises qui travaillaient dans le même domaine mais il ne lui semblait pas que cela en soit au point d'assassiner les membres de la maison adverse au détour d'une ruelle sombre… N'est-ce pas… ? Lyzie déglutit difficilement, une boule de nerfs semblant s'être logée dans sa gorge.


-Et que voulez-vous exactement…?

La jeune femme fut très fière de constater que, non seulement elle n'avait toujours pas tourné de l'oeil, mais que sa voix n'avait presque pas tremblé. Il y avait certes un petit trémolo qu'elle n'avait pu complètement éviter mais elle était tout de même loin des traces d'hystérie qui auraient pu s'abattre sur elle dans sa panique. Si elle parvenait à garder l'esprit clair et une attitude posée, pour ne pas dire raisonnable, il y aurait peut-être une maigre chance qu'elle parvienne à s'en sortir vivante. C'était l'espoir auquel elle se rapprochait désespérément.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 78
Fiche : Le Fleuret
Vice : Cruauté
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 299
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Mar 5 Juin - 23:56

Sous le masque d'Alexander, un sourire se dessinait. Qu'il était bon de voir une proie bien docile. C'était tellement plus pratique, ça évitait de faire du bruit, d'alerter un potentiel sauveur, qu'il aurait ensuite fallu tuer. Et puis elle ne se débattait pas, consciente de la menace que représentait la pointe de son fleuret sous sa gorge. C'était presque trop beau pour être une simple coïncidence. Mais L'As était un chasseur consciencieux, qui avait vérifié que personne dans les deux rues alentours ne risquait de venir le déranger dans son opération.

En plus de ne pas se débattre, Elisabeth se montrait également coopérative. C'était parfait, plus vite elle lui donnait les informations qu'il cherchait, plus vite il repartait, et tout le monde rentrait chez lui sans la moindre égratignure. Peut-être que la robe que la jeune femme portait l'empêchait d'opposer une trop forte résistance. Réelle excuse ou non, tout se déroulait parfaitement pour le jeune Shah, qui n'hésita pas à complimenter sa proie.

Droit au but, exactement, j'aime ça. Tu parles, tu rentres chez toi et ce sera comme si on ne s'était jamais croisé.

Bien sûr, ce genre d'agression nocturne, même si elle ne se terminait pas avec des blessures, pouvait engendrer des séquelles. Paranoïa, cauchemars, parmi les conséquences négatives les plus communes. Des cas, plus rares, étaient également ressortis plus forts de ces rencontres d'infortunes. Volonté d'acquérir une arme, d'être capable de se défendre... c'était possible aussi, même s'il fallait une sacrée force mentale.

Alexander, lui, espérait simplement que sa victime du soir persiste à ne pas lui poser le moindre problème. L'héritière de Mac Alister & Co était une belle jeune femme, et il eut été dommage d'abîmer une telle prouesse de la nature. Il se tiendrait à sa parole : seulement s'il y était obligé. Les signes de coopération initiaux lui laissait croire que de tels extrêmes ne seraient pas atteints cette nuit.

Oh c'est assez simple. Ce que je veux, ce sont des informations. Je veux savoir tous les types d'armes que ton entreprise fabrique, et la liste des clients. Tu parles, je disparais. C'est aussi simple que ça.

Malgré son masque qui étouffait largement sa voix et lui donnait une teinte métallique, Alexander préférait rester concis dans ses phrases. Il avait peut-être déjà croisé sa proie, et pour peu qu'elle soit le genre de génie capable de faire l'association entre sa voix et sa personne, sa véritable identité serait découverte. C'était bien évidemment très improbable, d'autant plus que L'As était littéralement l'opposé d'Alexander Shah, mais on n'était jamais trop prudent.

De plus, il n'allait pas tomber dans ce cliché du méchant qui explique chaque détail de son plan, seulement pour se faire surprendre par le héros revenu de nulle part. Et puis, quel intérêt pour Elisabeth de savoir qu'il avait une Liste de proie, et que cette entrevue qu'il forçait ce soir était simplement un moyen de mieux se préparer aux meurtres qu'il comptait commettre ?
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mac Alister
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 7
Fiche : Fiche
Vice : Curiosité
Faction : Industriels
District : Manufacturier
Influence : 119
Occupation : Concepteur d'armes
Disponibilité : Variable, ne pas hésiter à MP

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Sam 16 Juin - 16:53

La jeune femme se raccrochait à tout ce qu’elle pouvait pour garder son sang-froid. Elle savait que si jamais elle se laissait aller les choses s’envenimeraient très vite… Malheureusement pour elle, elle n’était pas en mesure de correctement se défendre face à un mercenaire entraîné, que ce soit par un manque de connaissance ou parce qu’elle était engoncée dans une robe de soirée qui n’était définitivement pas dessinée pour faciliter de tels mouvements. Elle aurait pu essayer de crier mais attirer l’attention sur eux ne pouvait que mal finir, tant pour l’hypothétique bon samaritain que pour elle… Ne lui restait que la coopération et le fol espoir que cela lui permettrait de s’en sortir en un seul morceau…

Du moins physiquement… Car si elle restait en vie après cette rencontre nocturne, elle était à peu près sûre que ses velléités à se promener toute seule dans les rues passée une certaine heure seraient définitivement douchées. Plus jamais elle ne se plaindrait lorsque son père insisterait pour qu’elle se fasse systématiquement raccompagner. Puis elle allait se tenir un peu mieux informée concernant ce qu’elle produisait… Dans le sens où il serait peut-être plus judicieux d’apprendre aussi à s’en servir afin qu’elle n’ait plus jamais à se sentir aussi démunie…

Mais elle n’en était pas encore à devenir une experte du sabre ou une tireuse d’élite. Pour l’instant elle se raccrochait à la promesse implicite qu’elle s’en sortirait vivante si elle coopérait. Elle acquiesça donc légèrement de la tête, déglutissant avec quelques difficultés. Si elle devait parler, elle avait tout intérêt à ne pas manquer de salive… Or elle avait la sinistre impression que sa bouche était soudainement devenue abominablement sèche…


-Tout…?!

Lyzie sentit une pointe de panique menacer de la submerger… Elle pouvait très bien lui parler de ses projets et créations, ainsi que des armes plus génériques qu’ils produisaient, mais elle était loin de connaître l’entreprise sur le bout des doigts. La liste exacte de leurs clients, notamment, lui était complètement inconnue. Elle avait des contacts avec certains d’entre eux, par simple nécessité et à la demande de son père, mais elle savait pertinemment qu’elle n’avait vu qu’une infime partie d’entre eux. Cet aspect là de leur commerce ne l’intéressait pas et elle n’avait donc pas cherché à plus volontairement s’impliquer…

Bon, si elle ne pouvait pas vraiment lui répondre correctement concernant la liste de leurs clients, elle pouvait tout de même lui fournir quelques informations. Peut-être suffisamment à son goût pour qu’il la laisse finalement partir ? Ou que quelqu’un ne remarque finalement les deux silhouettes dans la ruelle et n’appelle un garde quelconque ? Voir un membre du prieuré, elle n’était plus regardante à ce stade des choses…


-Nous sommes assez variés… Nous fournissons des armes classiques comme des armes d’hast ou des sabres mais nous avons tendance à nous spécialiser dans la poudre et ses dérivés. Nous avons par exemple toute une sélection de boute-feu, de canons ou de pistolets. Ce sont encore les plus complexes mais les plus intéressantes…

Et Elisabeth se lança dans la description minutieuse d’un pistolet, allant de son mécanisme complexe aux améliorations possibles face à ses limitations actuelles. Plus elle parlait plus elle glissait dans un jargon technique et vaguement abscons qui n’étaient en fait que le reflet du choc dans lequel elle glissait de plus en plus. À moitié morte de peur, la jeune femme se réfugiait juste instinctivement dans ce qu’elle connaissait de mieux et ce qui la rassurait suffisamment pour continuer à vaguement fonctionner. A moins qu’elle ne joue la montre ? Mais son air de plus en plus détaché et vaguement absent tendait plutôt à laisser penser que l’hypothèse de l’état de choc était plus proche de la réalité...
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 78
Fiche : Le Fleuret
Vice : Cruauté
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 299
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Jeu 28 Juin - 0:47

A nouveau, malgré la lourde demande en information d'Alexander, Elisabeth s'exécuta sans broncher. Cette petite était décidément très coopérative, pour le plus grand plaisir de L'As, qui restait malgré tout sur ses gardes. C'était trop facile, ça cachait peut-être quelque chose. Elle ne se débattait pas, restait docile. Soit la peur la tétanisait, soit elle gardait un ultime atout dans sa manche. Ou dans son corset, allez savoir.

A défaut de lui donner la liste des clients, la jeune femme permit au mercenaire de se faire une idée de ce que MacAlister & Co proposait à ses clients. A peu près tout, comme n'importe quel marchand d'arme qui se respecte, mais avec un penchant pour la poudre, et les pistolets. Alexander n'en avait jamais tenu un dans sa main, aussi écouta-t-il assez attentivement le descriptif de ce formidable outil. Cependant, trop de détails vinrent gêner sa compréhension, aussi posa-t-il un doigt sur la bouche de sa proie.

Là, là, c'est bon. Intima-t-il d'un ton qui se voulait rassurant. J'en ai assez entendu à ce sujet, ta coopération est appréciée. Maintenant, il serait temps de passer à la seconde partie de la question.

Plus que le fonctionnement des armes, c'était ceux qui les maniaient qui intéressaient Alexander. Au fond, il n'avait pas besoin de comprendre le fonctionnement exact d'un pistolet, tout ce qu'il devait retenir, c'était se prendre une balle, ça fait mal. Ce qui ferait un excellent slogan. Sa curiosité avait pris le dessus un instant, causant une inattention qui aurait pu lui porter préjudice. Le jeune homme se maudit d'avoir été aussi peu professionnel dans un moment pareil.

Alors, ces jolis jouets, à qui vous les vendez ? Le Prieuré ? Les Oisillons ? Des particuliers ? Des clients réguliers peut-être ?

Tout un chacun pouvait entrer dans une boutique MacAlister pour se procurer une arme, mais c'était les grosses cargaisons qui intéressaient Alexander. Quel genre d'organisme était susceptibles de se procurer une grande quantité d'armes. Dans quel genre de combine Papa MacAlister trempait-il ? C'était l'objectif de la soirée : mieux connaître l'adversaire, et donc être capable de s'y préparer au mieux.

Tu as fait du bon boulot jusqu'ici, Elisabeth. Mais si tu ne me dis pas ce que je veux savoir, je n'aurais aucun soucis à faire un passage dans ton atelier pour récupérer le registre des ventes.

Le nom d'Otton pouvait-il figurer sur un tel document ? Le Prieuré s'était-il associé à une firme spéciale pour ses armes ? A moins que le Fort possède une section réservée à la fabrique d'armes ? A l'occasion, Alexander devrait faire un tour dans ce secteur. Peut-être sans masque, à l'occasion d'une visite de courtoisie à Otton ? C'était un plan. A approfondir, il note ça pour plus tard.

Car pour l'heure, seule la jeune et jolie Elisabeth l'intéresse. Plus encore que sa plastique, c'est ce qu'elle sait qui captive L'As. Avec une patience toute relative, il attend donc la réponse de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mac Alister
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 7
Fiche : Fiche
Vice : Curiosité
Faction : Industriels
District : Manufacturier
Influence : 119
Occupation : Concepteur d'armes
Disponibilité : Variable, ne pas hésiter à MP

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Ven 29 Juin - 16:25

Lyzie se sentait étrangement détachée au fur et à mesure de ses explications sur l'un des mécanismes dont était dotée leur principale arme à feu… Se focaliser sur de tels détails techniques avait quelque chose de rassurant et apaisant pour elle, un peu comme si elle se pelotonnait sous une moelleuse couverture. Bien épaisse et chaude… Et surtout à l’abri de toute menace du monde extérieur comme un parfait inconnu, masqué de surcroît, lui brandissant une lame sous la gorge. Une petite partie de son esprit lui soufflait qu'elle était en état de choc et qu'elle se raccrochait à ce qu'elle connaissait sur le bout des doigts pour essayer de l'atténuer mais la grosse majorité de ce qui restait de son esprit rationnel essayait surtout de ne pas trop la faire babiller comme l'enfant terrorisée qu'elle était…

Car malgré le ton cajoleur de son agresseur, la jeune femme ne se faisait que peu d'illusions sur le sort qui l'attendait si elle ne coopérait pas. Elle n'avait aucun moyen de se défendre s'il décidait de s'en prendre physiquement à elle… Et si des heures et des heures à bricoler des éléments potentiellement volatiles et souvent source de diverses douleurs lui avait donné une certaine tolérance, elle n'était pas non plus une vétérane du prieuré. Il n'aurait pas à jouer longtemps de sa lame pour dépasser sa résistance…

La jeune femme se tut brusquement, le claquement de sa mâchoire lorsqu'elle ferma la bouche pouvant presque s'entendre depuis l'entrée de la ruelle. Lyzie était sincèrement incapable de répondre précisément à la seconde partie de la requête d'Alex… Oui, elle pouvait confirmer qu'il devait y avoir des membres du prieuré, elle en avait suffisamment croisé dans le bureau de son père, ainsi que quelques noms de maisons nobles connues… Mais cela n'avait certes rien de surprenant ni de très utile…


-Je… Je ne sais pas trop. Je ne m'occupe pas de cette partie des affaires. Je me contente de concevoir les nouveaux prototypes...

Et de faire faussement joli dans le décor lorsque son père décidait qu'il fallait que leur commerce ait une vitrine un peu plus attractive qu'un six coups encore fumant. Peut-être que l'inconnu allait la croire… ? Peut-être qu'il allait comprendre qu'il était tombé sur la mauvaise personne à interroger s'il voulait connaître les secrets des Entreprises Mac Alister, à défaut de ceux de leurs armes… ? Et peut-être qu'il allait décider de mettre ce qu'il venait de dire à exécution, la prenant en otage pour aller fouiller lui-même les locaux détenus par sa famille dans l'espoir de mettre la main sur leur livre de commandes…

Etrangement ce n'était pas une option que la jeune femme appréciait beaucoup plus. L'usine n'était jamais vide et elle ne voulait pas que cet homme ne s'en prenne aux gardes. Si pour l'instant elle était encore en vie, et en un seul morceau, elle le voyait mal épargner ceux en charge de la sécurité de leurs locaux. Et elle n'avait aucune envie d'avoir leur mort sur la conscience… Lyzie déglutit difficilement, se raccrochant à la moindre once de courage qu'elle pouvait trouver en elle.


-Autant je peux comprendre l'intérêt de savoir comment fonctionne nos armes, autant je me demande pourquoi nos clients vous intéressent autant…?

Peut-être que si elle gagnait encore un peu de temps quelqu'un finirait par venir… ? Et la jeune femme n'était pas si loin de la vérité… Bien qu'elle ne puisse pas l'entendre, tant elle était assourdie par les battements de son coeur affolé, le bruit distinctif de pas se rapprochait d'eux. Visiblement, dans quelques instants, leur entretien allait être coupé par l'arrivée d'un groupe d'individus. De là à dire que ce serait une nette amélioration de sa situation, rien n'était moins sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 78
Fiche : Le Fleuret
Vice : Cruauté
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 299
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Jeu 5 Juil - 23:11

Tout s'était si bien passé jusqu'à présent... il fallait bien qu'un couac survienne à un moment donné. Elisabeth assura à Alexander qu'elle ne connaissait pas les différents clients de son entreprise. Sous l'effet de la peur, et étant donné la coopération parfaite dont la jeune femme avait fait preuve, il était difficile pour le mercenaire d'envisager qu'elle mente. Mais il n'était pas prêt à abandonner de sitôt. Peut-être que la jeune femme était incapable de lui fournir la liste complète, mais elle devait bien être capable de lâcher quelques noms. Puis... si elle devenait soudainement obsédée par le secret professionnel, la lame de L'As ferait son office.

Allons très chère... la fille du grand patron ne connaîtrait pas ne serait-ce que quelques clients ? Le genre d'individus à qui il faut sortir le grand jeu pour les convaincre. Après tout, habillée comme ça, je suppose que vous n'étiez pas en train de bricoler votre prochain jouet...

La robe de soirée suggérait en effet tout l'inverse, mais Alexander n'avait pas été jusqu'à se renseigner sur pourquoi Elisabeth était vêtue ainsi. Le jeune homme savait où elle serait et c'était ensuite contenté de la suivre. Mais pour autant qu'il le sache, la jeune femme pouvait très bien rentrer chez elle après un rendez-vous galant.

Tout ce dont il avait besoin, c'était d'un nom. Un membre du Prieuré, bien sûr, serait préférable, puisqu'un interrogatoire ultérieur permettrait encore d'affiner le chemin qui menait à Otton Egidio. Mais à cet instant, Alexander était prêt à signer pour n'importe quoi, une piste supplémentaire à creuser pour L'As, dans sa quête pour rayer des noms de sa Liste.

Mais les choses étaient en train de lui échapper. D'abord, Elisabeth commençait à lui demander pourquoi il était si intéressé par les clients de son père. Mais surtout, bien plus gênant, des bruits de pas sur les pavés se rapprochaient de leur position. Alexander se figea, main plaquée sur le bouche de sa proie. Il aurait aimé la réprimander, lui dire que ce n'était pas à elle de poser des questions... mais il était confronté à un choix. Il ne pouvait pas risquer d'être arrêté, d'être démasqué. Il tentait de se concentrer, d'identifier le nombre de potentiels adversaires. Deux, c'était sûr, mais ils étaient peut-être trois. Pour peu qu'il s'agisse de Prieur, Alexander ne se voyait pas engager le combat. Trop risqué, trop à perdre. Il valait mieux rester dans l'ombre. Avant de se cacher, le souffle du jeune homme se fit plus rauque, tandis qu'il chuchota au creux de l'oreille d'Elisabeth, d'un air menaçant :

Pas. Un. Mot.

Puis, d'un pas rapide et précis, L'As se dissimula derrière une pile de caisse de matériel. Ils devaient se trouver dans une ruelle de stockage, entre deux usines. Impossible de savoir à qui elles appartenaient, mais les trois caisses superposées étaient suffisamment haute et large pour qu'Alexander puisse s'accroupir derrière elles, dissimulé à la vue des intrus.

Identité des intrus:
 

Trois hommes, cela s'entendait bien désormais. Dissimulé comme il l'était, Alexander ne pouvait pas les voir sans lui-même être vu. Il s'abstint de toute prise de risque inutile, il ne connaissait pas l'identité des intrus. Les pas se figèrent, les voix également. Probablement avaient-ils vus Elisabeth. Une voix s'éleva dans la nuit :

Et bien mam'zelle, qu'est-ce vous faites toute seule si tard ?

L'intonation était mauvaise, la question fut suivie de deux ricanements malsains. Des petites frappes de bas étage, le genre qu'il ne valait mieux pas croisé tard le soir quand on était une jeune femme richement habillée. Désormais, Alexander était confronté à un nouveau dilemme : intervenir ou rester caché. La seconde option signifiait laisser trois individus s'en prendre à sa proie, pour préserver son identité. Inenvisageable, évidemment, pour L'As, qui n'allait pas laissé trois troufions au rabais manger dans son assiette. D'un pas calme, il sortit de sa cachette et annonça d'un ton froid :

Messieurs, je crains que vous soyez un peu en retard pour ce genre de festivités. En quelque sorte, il marquait son territoire. Mais c'était trop poli à son goût. L'intonation se fit plus dure, impérative : Dégagez. Maintenant. Où ça va mal aller.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mac Alister
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 7
Fiche : Fiche
Vice : Curiosité
Faction : Industriels
District : Manufacturier
Influence : 119
Occupation : Concepteur d'armes
Disponibilité : Variable, ne pas hésiter à MP

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Ven 13 Juil - 16:41


Elle connaissait peut-être quelques noms, quelques vagues contacts, mais cela s'arrêtait vraiment là. Et si elle servait parfois de vitrine aux affaires de son père, cela ne voulait pas dire qu'elle savait ce que contenait exactement leur carnet de commande. Ce n'était pas parce qu'elle se retrouvait à la fête de l'un ou de l'autre que ce dernier finirait par acheter leurs armes à coup sûr. Cela revenait un peu à demander le nom de tous ceux qu'un crieur public serait parvenu à achalander… Quant aux noms qu'elle connaissait, c'était ceux de personnes connues, rien qui ne puisse vraiment aider Alex dans ses recherches concernant sa liste.

S'il y avait des affaires plus suspicieuses, un autre livre de comptes, la jeune femme ne le savait pas. Trop focalisée sur la mécanique des objets qu'ils vendaient, trop engoncée dans sa propre tête, elle se faisait assez naïve pour penser qu'il n'y avait pas de comptabilité annexe ou de trafiques dans l'entreprise de son père… Mais malgré cette douce utopie qu'elle essayait de maintenir désespérément, une petite partie d'elle commençait à être suffisamment mature pour se douter que ce n'était pas le cas. Ils étaient dans un commerce qui ne pouvait qu'attirer une frange peu savoureuse de la population… Pour autant, elle était incapable de répondre à Alex ou à ses propres doutes…

Et elle n'eut pas à le faire dans l'immédiat car des pas se firent finalement entendre. Trop focalisée sur sa panique et son absence de réponse la jeune femme ne les entendit pas tout de suite. Ce fut la prompt réaction d'Alex qui lui fit comprendre qu'ils n'étaient désormais plus seuls et une soudaine bouffée d'espoir vint presque la suffoquer. C'était peut-être une patrouille ? Elle allai peut-être finalement s'en tirer indemne… ?

Main à nouveau sur la bouche, Elizabeth se figea complètement, essayant de réguler au mieux sa respiration par le nez… Cela ne lui servirait pas à grand-chose si elle faisait trop de bruits ou si elle tournait plus simplement de l'oeil. Sa soudaine libération la laissa un peu pentoise, ne sachant trop quoi faire d'elle-même. Cela eut pour résultat de laisser debout, plus ou moins au beau milieu de la rue, comme un renard croisant une chasse à cours. Et si pendant un fol instant elle avait cru à son sauvetage, elle fut bien déçue lorsque les trois inconnus émergèrent enfin en pleine lumière…

Ce n'était décidément pas une amélioration de sa situation. Elle venait même de perdre en qualité de menace, passant d'un assassin presque élégant et bien élevé, toutes proportions gardées, à trois rufians que l'on aurait pu identifier à l'odeur et aux rires gras… Et bien entendu, plantée comme elle était dans ses plus beaux atours, elle ne manquait pas d'attirer l'attention…

La jeune femme grinça des dents en entendant leurs premiers mots. Lyzie en était presque à regretter l'inconnu. Au moins ce dernier avait quelques manières et semblait prêt à tenir sa promesse de ne pas la blesser si elle coopérait. Les individus qui se dirigeaient vers elle étaient plutôt du genre à ne comprendre que la violence gratuite. Elle n'avait vraiment rien pour se défendre et elle était à peu près certaine que si elle cherchait maintenant à prendre la fuite les choses finiraient mal pour elle… Que ce soit via la lame d'Alex ou celles de ces trois nouveaux joueurs.

Pourtant, avant même qu'elle ne cherche à répondre, son premier agresseur vint à son secours. En quelque sorte. Il ne devait pas vraiment apprécier que de petits joueurs viennent ainsi piétiner ses plate-bandes. Cela arrangeait Lyzie qui décida que la meilleure stratégie qu'elle pouvait adopter pour l'instant était la discrétion. Plus on l'oublierait, plus elle aurait de chances de s'en sortir. En cas de mêlée générale, elle serait le dernier des soucis des combattants...


-Oh mais c'est qu'elle a même un garde du corps et tout!

Visiblement le plus vieux, et surtout le plus laid avec une large cicatrice lui barrant la joue gauche, était le porte-parole du petit groupe. Affichant une moue méprisante, alors que ses comparses ricanaient en sortant qui une matraque, qui un couteau, le chef se planta à une distance prudente en croisant les bras… Puis son sourire s'effaça brusquement avant qu'il ne fasse un signe de la tête en direction d'Alex.

-Allez les gars, montrez à ce lardon pourquoi c'est not'territoire ici.

Ne se faisant pas prier les deux autres hommes chargèrent Alex, compensant leur évident manque de finesse et de talent par une vigueur et un enthousiasme dangereusement létal.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 78
Fiche : Le Fleuret
Vice : Cruauté
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 299
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Sam 14 Juil - 15:44

Trois contre un, s'était potentiellement beaucoup pour Alexander. Mais maintenant qu'il était sorti de sa cachette, il ne pouvait plus reculer. Il devait, en plus de ça, récolter encore une information. Juste un nom, une piste de plus. Alors il laissa glisser la lame de son fleuret, harnaché à son épaule droite, le long de son fourreau, la poignée crantée venant se loger au creux de sa main. La ruelle était faiblement éclairée, il en profita pour jauger l'adversité.

Le chef, celui qui avait parlé, devait être en milieu de quarantaine. Des cheveux sombres, quoique grisonnants, une barbe de trois jours, mal entretenue, un regard mauvais et une belle balafre sur la joue gauche. Ses deux amis, plus jeunes, débuts trentaine à tout casser. Celui à la matraque devait être de la même famille, les traits étaient les mêmes. La chevelure était cependant plus longue, on pouvait deviner une queue de cheval à l'arrière de son crâne. Le second avait les cheveux plus clairs, plus court, et était parfaitement glabre. Un peu plus musclé aussi, et mieux armé, puisqu'il avait un couteau.

L'affrontement ne ressemblerait pas à une scène de théâtre, les protagonistes n'échangeraient pas de longs monologues entre chaque tintement de lames. Une moquerie, et le plus vieux des assaillants lança ses deux larbins sur lui. La stratégie à adopter était claire : L'As devait d'abord se débarrasser du couteau, plus dangereux, avant de gérer la matraque. Loin de reculer devant le conflit, le mercenaire masqué s'élança à son tour, la garde volontairement ouverte pour mieux contrer.

Le beau jeu :
 

Si Alexander Shah et L'As possédaient chacun un style de combat diamétralement opposé, ils partageaient le même cerveau. Et c'était un muscle bien plus développé que celui des trois rigolos qu'il avait face à lui. Le soi-disant chef avait signé son arrêt de mort au moment où il avait pris sa pose de vainqueur. Sans réellement se soucier de la sécurité d'Elisabeth, après tout les deux larbins pouvaient bien s'en prendre à elle dans leur élan, le mercenaire laissa croire jusqu'au dernier moment qu'il allait attaquer l'homme au couteau. Ce dernier s'était préparé à parer ou à esquiver, tandis que son camarade semblait changer la trajectoire de sa course pour prendre Alexander en tenaille.

Mais une seconde avant l'impact, l'homme masqué pivota hors de portée du couteau de son adversaire, surpris par la manœuvre. Le chemin était grand ouvert pour s'en prendre au chef désarmé, la proie la plus facile du trio. L'expression de ce dernier changea du tout au tout lorsqu'il comprit que son plan avait été contrecarré aussi simplement. Il ne put rien faire quand le fleuret de L'As se planta dans son œil droit, avant de forcer sa sortie par le côté du visage. Alexander effectua ensuite un demi-tour pour faire à nouveau face aux deux malfrats, non sans donné un nouveau coup d'estoc derrière lui, qui atteint le quarantenaire en plein estomac. Le bruit sourd d'un corps sans vie s'écroulant sur le pavé arracha un immense sourire à l'homme masqué, qui s'avançait à nouveau vers les deux autres. Il n'y aurait pas de survivants ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mac Alister
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 7
Fiche : Fiche
Vice : Curiosité
Faction : Industriels
District : Manufacturier
Influence : 119
Occupation : Concepteur d'armes
Disponibilité : Variable, ne pas hésiter à MP

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Dim 5 Aoû - 20:06

C’était bien la première fois qu’elle ne savait pas ce qu’elle préférait… En fait, à bien y réfléchir, il n’y avait pas de réel vainqueur à favoriser, elle en était plus à espérer qu’ils s’entre-tuent pour qu’elle puisse prendre ses jambes à son cou. D’ailleurs c’était bien ce qu’elle s’apprêtait à faire, espérant qu’Alex serait assez occupé par deux opposants et que le chef le garderait à l’oeil. Malheureusement pour elle, son agresseur avait visiblement une stratégie bien précise en tête et chargea le chef. Ce dernier était probablement aussi surpris qu’elle car il n’offrit pas véritablement de résistance avant de s’effondrer au sol.

Il y eut comme un moment d’absence où tout sembla s’arrêter, combattants et victime, personne ne s’étant attendu à un tel revirement de situation. Lyzie vécut un moment irréel durant lequel elle croisa le regard de l’un des deux maraudeurs survivants, l’un comme l’autre pouvant y lire le choc, mais cela ne dura guère… Celui armé d’un couteau poussa un cri de rage avant de se jeter corps perdu dans son combat contre Alex.

S’il n’avait visiblement pas été aveuglé par la colère, il aurait probablement pu se révéler un adversaire coriace. Son style n’avait rien de scolaire, on sentait qu’il était né dans les bas-fonds de la ville. Difficile à dire s’il agissait à cause d’une loyauté mal placée envers son défunt chef ou d’un quelconque lien de famille mais il était évident qu’il n’avait désormais plus qu’une chose en tête : venger la mort de son chef. Son acolyte semblait un petit peu moins motivé, probablement plus conscient du danger réel que représentait leur adversaire, mais il se lança lui aussi dans la bataille bien que de façon plus réfléchie.

En tous cas, Lyzie ne comptait pas rester pour voir l’issue du combat. De toute façon, elle ne se faisait pas beaucoup d’illusions sur qui en sortirait vainqueur… Le cri de rage de l’attaquant agit sur elle comme un signal de départ et si ce dernier se jetait droit sur Alex, la jeune femme partit en courant dans le sens opposé. Les deux maraudeurs avaient désormais d’autres priorités que de s’occuper d’elle et elle ne voulait pas échopper d’un coup perdu en se rapprochant d’un peu trop près d’eux…

Le bruit de ses talons claquants contre le sol pavé englouti rapidement le bruit du combat qu’elle abandonnait derrière elle. Sa seule chance était qu’elle connaissait le quartier… Il fallait juste qu’elle parvienne où elle voulait avant de se faire rattraper par son agresseur. À quelques rues de là se trouvait un point où le Prieuré pouvait facilement se trouver… Pour l’instant, c’était la seule solution viable qu’elle avait. Même aller à l’usine ne résoudrait rien, faisant même plutôt entrer le loup dans la bergerie…

Prenant un brusque virage dans une nouvelle ruelle, la jeune femme glissa sur les pavés humides, tombant lourdement au sol. Dans d’autres circonstances elle serait probablement restée au sol en se lamentant sur les différentes douleurs qu’elle ressentait mais, la panique au ventre, elle se releva en serrant les dents. Ses talons dérapèrent encore alors qu’elle cherchait à se relever et, pendant quelques secondes, elle cru qu’elle ne parviendrait pas à repartir… Mais elle reprit bientôt sa course effrénée, voyant le lueur du bâtiment qu’elle cherchait au bout de la ruelle…
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 78
Fiche : Le Fleuret
Vice : Cruauté
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 299
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Lun 6 Aoû - 22:15

L'As avait appliqué une stratégie guerrière basique, presque enfantine. En infériorité numérique, il s'était débarrassé de la tête pensante du trio avec une facilité déconcertante. Privés de leur leader, les deux autres se regardèrent, avisèrent Elisabeth, puis le fleurettiste masqué. Ils avaient, dans leurs esprits étriqués seulement, encore le choix. Soit ils tentaient de prendre la jeune femme en otage, stratégie vaine car Alexander ne faisait pas grand cas de la sécurité de sa proie ; soit ils attaquaient celui qu'ils confondaient avec un garde du corps. La fuite était également possible, mais l'orgueil les retint dans la ruelle.

Après un moment d'hésitation, ce fut l'homme au couteau qui se rua vers le jeune Shah. Son assaut était désordonné, prévisible au possible, insignifiant pour un bretteur aussi expérimenté qu'Alexander. Oubliant toute finesse, le mercenaire se contenta de faire parler son allonge et sa lame plus longue pour prendre de cours son adversaire et le transpercer au ventre. Un coup qui ne serait pas fatal tout de suite, mais faute de soins rapides, l'homme ne s'en relèverait pas. Le second, celui avec la matraque, fit à son tour une tentative. Dans un large mouvement, il voulut frapper la nuque de L'As. Plus rapide, ce dernier para avec force, désarmant son adversaire avant de lui trancher la gorge.

Cela avait été facile, bien plus facile que ce que la situation initiale laissait penser. Le manque de rigueur et de discipline de ses adversaires avait causé leur trépas. Les gémissements plaintifs de celui qui était encore vivant étaient les seuls sons audibles dans la ruelle. Ce n'est qu'à cet instant qu'Alexander remarqua que sa proie s'était envolée. Même si la mêlée avait été courte, Elisabeth avait eu l'instinct de filer. Pour Alexander, c'était très énervant. Il aurait espéré que la peur de la jeune femme la clouerait sur place, mais l'adrénaline faisait faire des choses formidables.

L'entraînement intensif aussi, songea-t-il. Au pas de course, il se mit à la poursuite de la dame en robe de soirée. Elle n'avait pas pu aller bien loin. D'une petite ruelle à une autre, Alexander ne pouvait pas être sûr des embranchements qu'elle avait emprunté. Il progressait à tâtons. Alors il décida de reprendre de la hauteur. Agilement, il regagna les toits du District Manufacturier, à la recherche d'une Elisabeth terrifiée et haletante. Il sauta de toit en toit, manquant plusieurs fois de glisser à cause de l'humidité présente sur ceux-ci.

Il finit par localiser sa cible, en pleine course, non loin de lui. L'intercepter était possible, mais Alexander n'en fit rien. L'héritière de MacAlister & Co s'était ruée vers une guérite de Prieurs, sans doute pour donner l'alerte et quémander de l'aide. L'As pouvait peut-être se débarrasser aisément de la racaille ouvrière, mais gérer deux, voire trois Prieurs entraînés et préparés à l'affronter, c'était une autre paire de manche. Posté sur son toit, l'homme masqué observa la silhouette d'Elisabeth disparaître dans la nuit. Son embuscade ne l'aura satisfait qu'à moitié, l'information la plus importante, il ne l'avait pas obtenu. Qu'à cela ne tienne, il aurait d'autres opportunités.

En attendant, le jeune homme revient sur ses pas. Si l'homme au couteau n'était pas encore mort, il allait souffrir longtemps. Au moins jusqu'à ce que les Prieurs remontent les quelques ruelles qui séparait leur guérite du lieu de l'attaque. Bien évidemment, lorsqu'ils arriveront sur place, L'As sera déjà loin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Collecte d'informations [Elisabeth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elisabeth Badinter
» Restos du Coeur : collecte alimentaire 5 et 6 mars
» BELNAV - EVERE - QUARTIER REINE ELISABETH
» Informations pour le Massif central et Centre (Européennes)
» Leçons de vie, d'Elisabeth Kübler Ross et David Kessler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Extérieure :: District Manufacturier :: Palais & Maisons-
Sauter vers: