Partagez | 
 

 Collecte d'informations [Elisabeth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 38
Fiche : Le Fleuret
Vice : Renfermé
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 162
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Collecte d'informations [Elisabeth]   Jeu 31 Mai - 23:24

Quelque part dans le district Manufacturier, le culte de la Machine, mené par le Grand Machiniste Incus Castellum, grandissait lentement. Le bouche à oreille, dans les différentes chaînes de production, faisait son effet. Un monde peuplé d'automates, une ville plus sûre et une vie meilleure. Les Idéaux du Culte ne laissaient pas indifférents. Ils extasiaient ou ils effrayaient. Parfois les deux en même temps, et c'était le cas pour Alexander. Sous les traits de L'As, le mercenaire masqué, il servait régulièrement de garde du corps au Grand Machiniste. Techniquement, cela faisait de lui un membre du culte, un sympathisant.

Ce soir, toutefois, il n'agirait pas au nom de ce dernier. Rares étaient les occasions où L'As dégainait son fleuret pour autre chose que de l'argent. Pas de récompense à la clé, si ce n'était des informations précieuses. Malgré tout son talent arme à la main, Alexander savait bien qu'il ne pourrait pas rayer les noms de sa liste sans en savoir plus. Alors ce soir, il partait en chasse. Normalement, le sang ne devrait pas couler, mais la nuit serait quand même fructueuse. Du moins, si tout se passait comme prévu.

La Liste de L'As était son propre projet. Une série de noms, des cibles auxquelles le jeune Shah souhaitait se mesurer en duel... et éliminer. Tout en haut de cette liste figurait le Prince Prieur, Otton Egidio. Ses trois collègues couronnés suivaient, bien que pour certains, le combat ne soit pas vraiment un domaine de prédilection. Pour le reste de la liste, quelques noms de moindre importance. Des ennemis de sa famille, des rivaux personnels, des têtes mises à prix... La Liste était encore assez restreinte, mais elle ne demandait qu'à s'étoffer.

Et pour connaître au mieux ses cibles, il faut les observer. Dans le cas d'Otton, Alexander avait opté -bien malgré lui- pour une approche directe. Le petit-fils de Denvis Shah s'était personnellement rapproché du Prieur, peut-être même plus que nécessaire. Mais pour ce genre de cible prioritaire, L'As était prêt à sortir des sentiers battus. Pour les autres, il ne pouvait pas faire ami-ami avec tout le monde, et ça ne collerait pas à son personnage. Alexander Shah s'était pour ainsi dire retiré de la vie publique, fuyant les réceptions mondaines comme la peste et n'apparaissant qu'en de très rares occasions. Alors pour savoir qui, et surtout ce qu'il devrait affronter, L'As allait devoir s'adresser aux individus les plus qualifiés.

Des concepteurs et revendeurs d'armes, il en existait plusieurs à Excelsa. En temps et en heure, il leur rendrait visite. Mais sa proie du jour était Elisabeth Mac Alister. Fille héritière de Mac Alister & Co, une des principales firmes d'armements de la Ville. Du peu d'informations qu'il avait réussi à récolter, Alexander croyait savoir que la jeune femme n'était pas vraiment impliqué en profondeur dans les affaires familiales. Mais elle devait savoir des choses. C'est ce qu'il espérait.

Alors il avait enfilé ses amples vêtements noirs, rabattu sa capuche sur son crâne et posé son masque sur son visage. La situation était différente de sa rencontre avec Maï. Il ne cherchait pas à amadouer, mais à intimider. C'était un masque de prédateur dont il avait besoin. Fort heureusement, sa collection était suffisamment large pour trouver son bonheur. Il hésita longuement entre deux modèles... avant de prendre une décision. Il était temps de se mettre au travail.

Le Masque :
 

Il faisait sombre. La nuit était tombée depuis plusieurs heures, mais il n'était pas encore minuit. Le ciel dégagé laissait quelques étoiles briller sur la Ville assoupie. De toit en toit, silencieusement, Alexander survolait les ruelles étroites. Il était encore proche de la demeure Shah, mais se trouvait désormais dans un quartier moins sécurisé. C'était là qu'il traquerait sa victime. Il l'avait repérée quelques minutes plus tôt, seule. Parfait. Il aurait éliminé l'escorte sans sourciller, eut-elle été présente et inintéressante pour son projet secret.

Finalement, c'est au détour d'un croisement que les pieds de L'As retrouvèrent les pavés du District Manufacturier. Son fleuret, à la lame minutieusement poncée et à la garde d'inspiration Machiniste, était sorti de son fourreau quelques minutes plus tôt. Avec quelques mètres d'avance, dissimulé dans une ruelle sans issue, Alexander attendit patiemment qu'Elisabeth passent à sa hauteur pour surgir. Sortant de sa cachette d'un bond, sa main gauche chercha d'abord la bouche de la jeune femme, pour l'empêcher de crier. Quant à la pointe de son arme, elle vint immédiatement se placer sous la gorge de sa proie.

Bonsoir Elisabeth. Souffla familièrement Alexander à travers son masque.

Peut-être avait-il déjà croisé la jeune femme dans le passé, mais il ne s'en rappelait pas. Les Shah et les Mac Alister n'étaient ni alliés, ni ennemis, du moins à sa connaissance. Quant aux affinités de la jeune Elisabeth pour le Culte de la Machine, L'As n'en avait pas connaissance. Rapidement, il entraîna sa proie dans la ruelle qu'il venait de quitter. Pas la peine de s'éterniser à la vue de tous. Plaquant la jeune femme contre le mur, le ton de sa voix se durcit :

Toi et moi, on va avoir une petite discussion. Promis, je ne te ferais de mal que si tu m'y obliges.
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mac Alister
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 4
Fiche : Fiche
Vice : Curiosité
Faction : Industriels
District : Manufacturier
Influence : 44
Occupation : Concepteur d'armes
Disponibilité : Variable, ne pas hésiter à MP

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Mar 5 Juin - 17:41

C'était la troisième soirée mondaine que son père lui avait collé dans les pattes ce mois-ci et si on lui avait posé la question, elle aurait répondu que cela en faisait déjà trois de trop. Pour autant, en bonne fille qu'elle était, elle s'était sauvagement mordu la langue plutôt que de se plaindre… Peut-être aurait-il partagé son point de vue si lui aussi avait été condamné aux froufrous et aux corsets trop serrés. Pire… Aux dialogues sans saveur auxquels elle était systématiquement exposée. Habituellement, elle aurait dû être raccompagnée chez elle par une escorte mais la jeune femme avait décidé de changer un peu ses plans ce soir… Sa tenue était un peu trop guindée pour pouvoir vraiment se promener librement dans les rues mais elle en avait suffisamment l'habitude pour que cela ne l'handicape pas complètement.

Si Lyzie passait le plus clair de son temps dans son bureau à l'usine, à un point où il fallait parfois lui rappeler le découpage classique d'une journée, certaines de ses meilleures idées lui étaient venues alors qu'elle flânait dans les rues… Après tout, la technologie n'était-elle pas destinée à améliorer la vie des citadins ? C'était en observant au mieux leurs besoins que les meilleurs concepts prenaient vie. Certes, la demoiselle était surtout spécialisée dans l'armement mais cela ne l'empêchait pas de laisser son esprit vagabonder régulièrement… Tout le monde n'avait pas forcément le même point de vue qu'elle mais elle cherchait sincèrement à aider ceux qui l'entouraient, voyant ses armes avant tout comme des protections.

Le district manufacturier était plutôt calme à cette heure-ci de la nuit, pas spécialement mal-famés, mais plutôt abandonné. C'était un contraste impressionnant par rapport à la journée où une activité foisonnante était visible. Les bâtiments faisaient presque abandonnés ainsi privées de leurs occupants quotidiens, dégageant un étrange mélange de tristesse et de menace. Et c'était suffisamment paisible pour qu'elle puisse suivre ses idées en toute liberté. Les lendemains de ce genre de déambulations étaient souvent prolifiques pour l'entreprise. Ou ses employés. Qui héritaient souvent des concepts qui n'étaient pas forcément retenus par son père car divergeant de l'image de Mac Alister & Co…

La jeune femme était déjà à mille lieues de là où elle se trouvait lorsqu'une poigne solide s'empara d'elle, une main plaquée sur sa bouche. Le cri instinctif qui chercha à s'échapper de ses lèvres fut ainsi efficacement étouffé alors que Lyzie sursautait… La raison aurait voulu qu'elle se débatte immédiatement mais le contact inimitable d'une lame contre sa gorge vulnérable lui conseilla autrement. Elle se figea complètement, se laissant entraîner un peu plus profondément dans les ombres de la ruelle.

Le temps passe étrangement dans ces circonstances. Nuls doutes que seule une poignée de secondes venaient de s'écouler mais pour Elizabeth cela semblait bien plus long. Il l'avait appelée par son prénom, ce qui sous-entendait qu'il la connaissait un minimum… Soit c'était quelqu'un de particulièrement bien renseigné, soit c'était un proche car la jeune femme n'était pas assez connue pour qu'on puisse aussi facilement l'identifier. Du peu qu'elle pouvait voir et entendre de son agresseur, elle ne disposait pas du même avantage que lui. C'était un parfait inconnu… Un inconnu dangereux.

Lyzie ne tomba pas en pâmoison, grâce à des années à devoir parfois manipuler des éléments volatiles nécessitants une main sûre et des nerfs d'acier, mais elle n'en menait pas large. Loin de là… Si elle avait pu fusionner avec le mur pour disparaître complètement elle l'aurait fait avec plaisir. La position était loin d'être confortable, les irrégularités de la construction laissant de douloureuses indentations dans son dos, mais tant que cela lui permettait de ne pas trop se frotter à la pointe du fleuret que maniait son agresseur, elle n'allait pas se plaindre.

Elle avait beau se creuser la mémoire, elle ne se souvenait pas de s'être fait des ennemis récemment… Il y avait toujours quelques tensions entre certaines entreprises qui travaillaient dans le même domaine mais il ne lui semblait pas que cela en soit au point d'assassiner les membres de la maison adverse au détour d'une ruelle sombre… N'est-ce pas… ? Lyzie déglutit difficilement, une boule de nerfs semblant s'être logée dans sa gorge.


-Et que voulez-vous exactement…?

La jeune femme fut très fière de constater que, non seulement elle n'avait toujours pas tourné de l'oeil, mais que sa voix n'avait presque pas tremblé. Il y avait certes un petit trémolo qu'elle n'avait pu complètement éviter mais elle était tout de même loin des traces d'hystérie qui auraient pu s'abattre sur elle dans sa panique. Si elle parvenait à garder l'esprit clair et une attitude posée, pour ne pas dire raisonnable, il y aurait peut-être une maigre chance qu'elle parvienne à s'en sortir vivante. C'était l'espoir auquel elle se rapprochait désespérément.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 38
Fiche : Le Fleuret
Vice : Renfermé
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 162
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Mar 5 Juin - 23:56

Sous le masque d'Alexander, un sourire se dessinait. Qu'il était bon de voir une proie bien docile. C'était tellement plus pratique, ça évitait de faire du bruit, d'alerter un potentiel sauveur, qu'il aurait ensuite fallu tuer. Et puis elle ne se débattait pas, consciente de la menace que représentait la pointe de son fleuret sous sa gorge. C'était presque trop beau pour être une simple coïncidence. Mais L'As était un chasseur consciencieux, qui avait vérifié que personne dans les deux rues alentours ne risquait de venir le déranger dans son opération.

En plus de ne pas se débattre, Elisabeth se montrait également coopérative. C'était parfait, plus vite elle lui donnait les informations qu'il cherchait, plus vite il repartait, et tout le monde rentrait chez lui sans la moindre égratignure. Peut-être que la robe que la jeune femme portait l'empêchait d'opposer une trop forte résistance. Réelle excuse ou non, tout se déroulait parfaitement pour le jeune Shah, qui n'hésita pas à complimenter sa proie.

Droit au but, exactement, j'aime ça. Tu parles, tu rentres chez toi et ce sera comme si on ne s'était jamais croisé.

Bien sûr, ce genre d'agression nocturne, même si elle ne se terminait pas avec des blessures, pouvait engendrer des séquelles. Paranoïa, cauchemars, parmi les conséquences négatives les plus communes. Des cas, plus rares, étaient également ressortis plus forts de ces rencontres d'infortunes. Volonté d'acquérir une arme, d'être capable de se défendre... c'était possible aussi, même s'il fallait une sacrée force mentale.

Alexander, lui, espérait simplement que sa victime du soir persiste à ne pas lui poser le moindre problème. L'héritière de Mac Alister & Co était une belle jeune femme, et il eut été dommage d'abîmer une telle prouesse de la nature. Il se tiendrait à sa parole : seulement s'il y était obligé. Les signes de coopération initiaux lui laissait croire que de tels extrêmes ne seraient pas atteints cette nuit.

Oh c'est assez simple. Ce que je veux, ce sont des informations. Je veux savoir tous les types d'armes que ton entreprise fabrique, et la liste des clients. Tu parles, je disparais. C'est aussi simple que ça.

Malgré son masque qui étouffait largement sa voix et lui donnait une teinte métallique, Alexander préférait rester concis dans ses phrases. Il avait peut-être déjà croisé sa proie, et pour peu qu'elle soit le genre de génie capable de faire l'association entre sa voix et sa personne, sa véritable identité serait découverte. C'était bien évidemment très improbable, d'autant plus que L'As était littéralement l'opposé d'Alexander Shah, mais on n'était jamais trop prudent.

De plus, il n'allait pas tomber dans ce cliché du méchant qui explique chaque détail de son plan, seulement pour se faire surprendre par le héros revenu de nulle part. Et puis, quel intérêt pour Elisabeth de savoir qu'il avait une Liste de proie, et que cette entrevue qu'il forçait ce soir était simplement un moyen de mieux se préparer aux meurtres qu'il comptait commettre ?
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth Mac Alister
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 4
Fiche : Fiche
Vice : Curiosité
Faction : Industriels
District : Manufacturier
Influence : 44
Occupation : Concepteur d'armes
Disponibilité : Variable, ne pas hésiter à MP

MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   Sam 16 Juin - 16:53

La jeune femme se raccrochait à tout ce qu’elle pouvait pour garder son sang-froid. Elle savait que si jamais elle se laissait aller les choses s’envenimeraient très vite… Malheureusement pour elle, elle n’était pas en mesure de correctement se défendre face à un mercenaire entraîné, que ce soit par un manque de connaissance ou parce qu’elle était engoncée dans une robe de soirée qui n’était définitivement pas dessinée pour faciliter de tels mouvements. Elle aurait pu essayer de crier mais attirer l’attention sur eux ne pouvait que mal finir, tant pour l’hypothétique bon samaritain que pour elle… Ne lui restait que la coopération et le fol espoir que cela lui permettrait de s’en sortir en un seul morceau…

Du moins physiquement… Car si elle restait en vie après cette rencontre nocturne, elle était à peu près sûre que ses velléités à se promener toute seule dans les rues passée une certaine heure seraient définitivement douchées. Plus jamais elle ne se plaindrait lorsque son père insisterait pour qu’elle se fasse systématiquement raccompagner. Puis elle allait se tenir un peu mieux informée concernant ce qu’elle produisait… Dans le sens où il serait peut-être plus judicieux d’apprendre aussi à s’en servir afin qu’elle n’ait plus jamais à se sentir aussi démunie…

Mais elle n’en était pas encore à devenir une experte du sabre ou une tireuse d’élite. Pour l’instant elle se raccrochait à la promesse implicite qu’elle s’en sortirait vivante si elle coopérait. Elle acquiesça donc légèrement de la tête, déglutissant avec quelques difficultés. Si elle devait parler, elle avait tout intérêt à ne pas manquer de salive… Or elle avait la sinistre impression que sa bouche était soudainement devenue abominablement sèche…


-Tout…?!

Lyzie sentit une pointe de panique menacer de la submerger… Elle pouvait très bien lui parler de ses projets et créations, ainsi que des armes plus génériques qu’ils produisaient, mais elle était loin de connaître l’entreprise sur le bout des doigts. La liste exacte de leurs clients, notamment, lui était complètement inconnue. Elle avait des contacts avec certains d’entre eux, par simple nécessité et à la demande de son père, mais elle savait pertinemment qu’elle n’avait vu qu’une infime partie d’entre eux. Cet aspect là de leur commerce ne l’intéressait pas et elle n’avait donc pas cherché à plus volontairement s’impliquer…

Bon, si elle ne pouvait pas vraiment lui répondre correctement concernant la liste de leurs clients, elle pouvait tout de même lui fournir quelques informations. Peut-être suffisamment à son goût pour qu’il la laisse finalement partir ? Ou que quelqu’un ne remarque finalement les deux silhouettes dans la ruelle et n’appelle un garde quelconque ? Voir un membre du prieuré, elle n’était plus regardante à ce stade des choses…


-Nous sommes assez variés… Nous fournissons des armes classiques comme des armes d’hast ou des sabres mais nous avons tendance à nous spécialiser dans la poudre et ses dérivés. Nous avons par exemple toute une sélection de boute-feu, de canons ou de pistolets. Ce sont encore les plus complexes mais les plus intéressantes…

Et Elisabeth se lança dans la description minutieuse d’un pistolet, allant de son mécanisme complexe aux améliorations possibles face à ses limitations actuelles. Plus elle parlait plus elle glissait dans un jargon technique et vaguement abscons qui n’étaient en fait que le reflet du choc dans lequel elle glissait de plus en plus. À moitié morte de peur, la jeune femme se réfugiait juste instinctivement dans ce qu’elle connaissait de mieux et ce qui la rassurait suffisamment pour continuer à vaguement fonctionner. A moins qu’elle ne joue la montre ? Mais son air de plus en plus détaché et vaguement absent tendait plutôt à laisser penser que l’hypothèse de l’état de choc était plus proche de la réalité...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Collecte d'informations [Elisabeth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Collecte d'informations [Elisabeth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elisabeth Badinter
» Restos du Coeur : collecte alimentaire 5 et 6 mars
» BELNAV - EVERE - QUARTIER REINE ELISABETH
» Informations pour le Massif central et Centre (Européennes)
» Leçons de vie, d'Elisabeth Kübler Ross et David Kessler

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Extérieure :: District Manufacturier :: Palais & Maisons-
Sauter vers: