Partagez | 
 

 Loin de l'indécence ~ Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thalia Morlone
Princesse Navigatrice

avatar

Messages : 8
Fiche : Ici
Vice : Orgueil & Exigence
Faction : Marchands
District : Mercantis
Influence : 77

MessageSujet: Loin de l'indécence ~ Alex   Dim 27 Mai - 21:37

La journée avait été éprouvante. Un problème de cargaison avait retenu Thalia dans ses bureaux. Il se disait que le bateau avait heurté un récif... En y repensant, la Princesse Navigatrice grinça les dents : l'eau salée et les tissus précieux ne font pas bon ménage. Dans quel état allait-elle récupérer cette cargaison, si elle parvenait à retrouver le bateau ? Elle se souciait peu du sort du navire car il appartenait à ses partenaires, ceux qui envoyaient la cargaison. Elle n'était pas responsable des dommages matériels des moyens de transports. Elle payait pour faire passer la marchandise d'un point à un autre. Le propriétaire des navires devait prévoir le coût des dommages possibles dans son prix de transport... Et s'il ne le faisait pas, il était bien sot !

La princesse Navigatrice était rentrée dans ses appartements. Après une telle journée il fallait compenser avec un plaisir équivalent à l'épreuve. Thalia opta pour un restaurant. Elle n'avait pas peur d'y aller seule, c'était même comme cela qu'elle le préférait. Au calme. Elle prit un soin tout particulier à quitter sa tenue froissée pour enfiler quelque chose de plus mondain.

Cela faisait du bien de s'éloigner des affaires, de l'économie, des racailles qui trafiquaient dans les coins sombres de la ville – ils touchaient de l'argent qui ne revenait pas dans les caisses d'Excelsa et ça rendait dingue Thalia. Mais pour le moment elle détournait son attention en glissant ses doigts ébène contre un velours bleu nuit. Elle avait choisi. La robe était simple, elle tombait jusqu'aux chevilles et un col en V qui laissait entrevoir la naissance de sa poitrine. Les encolures très géométriques accentuaient toujours le côté autoritaire de son visage, sans doute à cause de la mâchoire un peu carrée qu'elle avait héritée de son père. Pas de rouge à lèvres ce soir.

[…]

Thalia Morlone se pencha sur la carte. Elle avait exigé la meilleure table ; on lui avait répondu qu'elle était déjà réservée. Ce soir, la Princesse Navigatrice n'avait pas l'énergie pour s'imposer. Si elle était venue avec sa garde rapprochée de Prieurs, peut-être que là...

Elle avait été placée dans un coin de la salle. L'avantage, c'était tranquille. Tandis qu'elle étudiait le menu, Thalia nota un bruit de verre brisé à l'autre bout du restaurant. Heureusement elle n'était pas dans un tripot, les clients n'allaient pas se mettre à applaudir...

« Je prendrai deux tranches du rôti fumé, avec ses petites carottes caramélisées. Merci. »

« Altesse, nous n'avons plus de rôti ce soir... Un certain monsieur en a repris trois fois de suite, je suis désolé. »

Qui mangeait autant ? Thalia fronça un sourcil.

« Très bien, le saumon alors. »

Après les politesses d'usage, le serveur retourna à sa besogne. La Princesse Navigatrice patientait en buvant une coupe de champagne, le regard perdu sur la mer au loin.
Revenir en haut Aller en bas
http://sarahitaliano.fr/
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 38
Fiche : Le Fleuret
Vice : Renfermé
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 162
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Loin de l'indécence ~ Alex   Lun 28 Mai - 23:23

Que d'aventures, que d'aventures...

Face à l'océan, Alexander contemplait le coucher de soleil qui embrasait le reflet de l'eau de ses derniers rayons. Ses paroles, ses murmures n'attiraient guère l'attention des promeneurs autour de lui. Ceux-là profitait de cette douce journée ensoleillée pour batifoler sur les plages, sentir la brise marine dans leur cheveux ou encore visiter le petit port de plaisance. Le cadet de la famille Shah était venu avec d'autres objectifs.

Vêtu d'un magnifique costume, à la veste blanche et à la chemise noire, ainsi que de gants fins, le mercenaire avait même fait l'effort de coiffer ses cheveux en un petit chignon. Rares étaient les jours où son œil droit n'était pas obstrué par une mèche. Avec ce style impeccable, il se fondait facilement dans le décors du district, en grande majorité aisé. Il s'y était rendu avec la volonté d'observer la villa du nouveau Prince, Elikia Lutyens. Où était-elle située, à quoi ressemblait-elle, comment était-elle gardée ? Tant de questions auxquelles il avait cherché à répondre, le temps d'observer la grande demeure sous toutes ses coutures.

Le faisait-il pour lui ? Pour Amélia ? Pour Incus ? Sans doute un peu de trois, mais les objectifs de chacun, d'une façon ou d'une autre, se rejoignaient. Tout du moins ceux de deux petits-fils de Denvis Shah. Le Grand Machiniste, lui, restait encore trop évasif sur ses véritables intentions... surtout sur ses plans pour accomplir ses volontés. Mais Alexander voulait du défi, Amélia voulait le pouvoir. Et si le premier avait placé Otton Egidio tout en haut de sa liste de cibles, il était tout à fait enclin à aider discrètement la seconde si celle-ci décidait qu'éliminer l'un ou l'autre des Princes était sa meilleure chance de prendre elle-même un trône.

Mais alors que sa journée avait été plutôt fructueuse, le destin lui offrit encore plus que ce qu'il espérait. En route pour rejoindre le district Manufacturier, et la résidence Shah, le jeune homme avait croisé une silhouette qui lui avait semblé familière. Une peau mâte, une grande taille, les épaules et la mâchoire assez carrée. Cintrée dans une longue robe bleue dotée d'un col en V, la Princesse Navigatrice, Thalia Morlone, remontait la rue, à contresens du jeune Shah. Lorsqu'elle passa à sa hauteur, ce dernier se figea quelques instants. Un léger sourire se forma sur son visage.

Que d'aventures, que d'aventures...

Cette idée commençait à germer dans son esprit. Qu'il serait divertissant de voir Alexander Shah, celui qui s'était retiré de la vie publique, se rapprocher des différents Princes et Princesses d'Excelsa. Apprendre à les connaître, intimement si nécessaire, pour mieux voir le mercenaire qu'on nomme L'As venir planter son fleuret dans leur cœur. C'était là le genre d'activité qui pourrait l'occuper pendant de nombreuses semaines. Gagner la confiance des quatre Princes ne serait pas chose aisée, surtout avec les plans de sa soeur. Le doute serait de mise, mais qu'il serait bon de voir leurs Altesse s'ouvrir à lui. Un bonheur bien relatif comparé à celui de voir leur visage tordus de douleur, crachant un filet de sang alors que sa froide lame sera venu visiter leur chair...

Animé de cette pensée, Alexander opéra prudemment un demi-tour et une courte filature. Il demeurait à bonne distance, faisant preuve d'une discrétion que L'As, sautant de toit en tout, n'aurait pas renié. La Princesse Navigatrice se rendait au restaurant, seule. Entrer juste après elle aurait été une erreur stratégique. Alors le cadet des Shah demeura caché à l'extérieur, hors de la vue de Thalia. Cette dernière avait été placée dans le fond de la salle. Une table isolée, vue sur la mer. Parfait. Désormais, il restait à se frayer un chemin. Tout petit-fils d'ancien Prince qu'il était, on ne le laisserait pas marcher jusqu'à la table de la Princesse impunément. Il lui fallait une distraction, elle ne fut pas dure à trouver. Un léger coup d'épaule, un moment d'inattention feint, et le plateau de boisson porté par l'un des serveurs venait se briser sur le sol du restaurant.

Oh ! Milles excuses, je suis confus... et très maladroit. S'excusa Alexander.

Tandis que deux collègues du pauvre serveur accouraient pour l'aider au nettoyage, le fleurettiste, lui, se déplaça vers le fond de la salle. La Princesse était affairée à commander. Alexander n'avait pas entendu ce que sa cible avait choisi, mais alors que le serveur se retourna pour tomber nez à nez avec le jeune homme, il n'hésita pas :

Mes excuses, pourrais-je avoir le même plat ? Vous seriez bien urbain.
Certainement.

Un sourire poli, et voilà Alexander face à Thalia Morlone. Avec confiance, L'As s'installe face à la Princesse, sourire toujours aux lèvres.

Pardonnez cette irruption un peu soudaine, mais cette soirée me semblait trop agréable pour dîner seul. Son regard embrasse la totalité du restaurant, la vue sur la mer, avant de se planter dans celui de la Princesse. Et qu'importe où se posent mes yeux, je ne vois que beauté, ce soir.

Il pouvait sembler impoli de ne pas se présenter, mais après tout, ils s'étaient croisé il y a peu de temps, lors des funérailles officielles de Denvis Shah. Son petit-fils, en cette soirée, s'était présenté à la Princesse avec un aplomb qu'il n'avait que trop rarement eu ces derniers temps. Du moins, lorsqu'il se retrouvait à visage découvert.
Revenir en haut Aller en bas
Thalia Morlone
Princesse Navigatrice

avatar

Messages : 8
Fiche : Ici
Vice : Orgueil & Exigence
Faction : Marchands
District : Mercantis
Influence : 77

MessageSujet: Re: Loin de l'indécence ~ Alex   Jeu 7 Juin - 10:09

Les remous de l'eau, au loin, lui rappelaient cette histoire de cargaison compromise. Thalia avait encore une bonne marge de manœuvre: ses clients lui faisaient confiance, elle avait plus que prouvé sa valeur au cours de la dernière décennie. Ils n'allaient pas la lâcher comme ça.

Cependant, le problème inquiétait la Princesse Navigatrice. Plus vite il serait réglé, mieux ce serait pour les affaires. Elle n'était pas la seule à faire le commerce de tissus précieux : il y avait cette Amélia... En songeant à cette femme, Thalia Morlone ne put empêcher un léger rictus. Elle n'aimait pas la concurrence. Et encore moins lorsque ladite concurrence refusait de rester à sa place.

Une voix la tira de sa rêverie. Le ton ne lui était pas inconnu; elle l'identifia définitivement lorsqu'il vint se planter à sa table juste en face d'elle. Quelle audace – quelle impolitesse ! La Princesse Navigatrice aurait aimé rester seule, après tout elle était là pour ça. Son regard ébène jugea Alexander Shah d'un air poli, un petit sourire intrigué s'étira d'un seul côté de sa bouche. Elle n'avait pas le visage particulièrement expressif, sauf si on prenait le temps de l'observer: là alors, il était aisé de noter ses réactions. Thalia était bien connue pour sa dignité élégante, peut-être un peu froide parfois...

Elle pouvait l'éconduire sans difficultés. Il suffisait de faire signe à l'un des serveurs et le jeune Shah en face d'elle serait rapidement congédié de l'établissement. Comment était-il arrivé jusque là d'ailleurs ? La Princesse Navigatrice était prête à jouer le jeu. Son visage s'éclaira aimablement. C'était le genre d'attitude diplomate que les Princesses et Princes devaient savoir maîtriser rapidement...

Surtout face au petit fils d'un ancien Prince Industriel.

Thalia finit par répondre au jeune Shah d'un ton aimable, sans relever sa petite tentative de flatterie: « Pendant le deuil personne ne devrait être autorisé à dîner seul... »

Elle se pencha légèrement en avant et posa une main compatissante sur celle de son interlocuteur : « Comment traversez-vous cette situation ? On ne vous voit pas beaucoup. Il y a cette fête bientôt, comptez-vous y aller ? »

Ah, c'était l'occasion idéale pour glaner des informations sur Amélia ! Mais Thalia ne voulait pas sous-estimer le jeune Alexander. Il fallait y aller subtilement... Elle prit le temps de s'intéresser à ce qu'il disait. Puis elle fit mine de baisser la garde en se confiant sur son état d'esprit du moment : 

« Je dois avouer que votre irruption me permet d'échapper à quelques pensées désagréables. Je devrai vous remercier pour votre impolitesse! » La princesse navigatrice lâcha un petit rire souriant et appela un serveur pour commander du champagne pour Alexander.
Revenir en haut Aller en bas
http://sarahitaliano.fr/
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 38
Fiche : Le Fleuret
Vice : Renfermé
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 162
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Loin de l'indécence ~ Alex   Ven 8 Juin - 17:49

Malgré son insolence, Alexander n'avait pas été congédié par la Princesse. Ce qui était une vraie possibilité, après tout, le mercenaire avait joué avec le feu. Il aurait pu être "jugé" responsable du bris de verre et éconduit manu militari. Le serveur aurait pu lui demander s'il avait été convié à la table de Thalia Morlone. Enfin, cette dernière aurait simplement pu lui ordonner de partir, tout en menaçant de prévenir le restaurant. Dans tout ces cas de figures, malgré son nom de famille, Alexander n'aurait strictement rien pu faire.

C'est pour cela que son sourire s'élargit légèrement lorsque la Princesse Navigatrice le laissa lui faire face. Malgré tout, il était hors de question de baisser la garde dès maintenant. La soirée pouvait être extrêmement instructive, mais L'As n'était pas encore à l'abri d'une déconvenue. Et si lui jouait un double jeu, Thalia le pouvait également. Bien qu'il ne soit plus vraiment un visage familier des soirées mondaines, Alexander connaissait suffisamment ce genre de sphère pour savoir que personne n'agissait vraiment par pure bonté.

Oh, vous savez, passé les premières semaines, on préfère parfois manger seul, plutôt que de voir nos convives sans cesse nous rappeler qu'un être aimé n'est plus...

Le jeune homme tenait le regard aimable de Thalia, tandis que son sourire se faisait un peu plus mélancolique. Bien évidemment que son grand-père lui manquait. Bien évidemment que son souvenir resterait à jamais dans son coeur. Mais cela faisait plus de deux saisons... Il ne pouvait pas se lamenter éternellement.

Ne vous méprenez pas, mon grand-père me manque... énormément. Mais mon cœur me dit qu'il préférerait voir les siens avancer malgré tout, plutôt que de rester prostré sur les beaux souvenirs qu'il nous a laissé. Vous qui avez partagé le trône avec lui, sans doute le comprenez-vous mieux que quiconque.

La main de la Princesse se posa sur la sienne, ce qui était... sans doute bon signe. Mais même dans un contexte privé, comme un dîner en face-à-face, chaque geste pouvait signifier tout et n'importe quoi. Il n'y avait pas de carnet de règles universelles, il fallait avant tout se fier à son instinct. Et forcément, à force d'isolement, Alexander avait un peu perdu la main. En revanche, il gardait son sourire.

Ce serait mentir que dire que tout va bien. Nous gérons tous la perte de mon grand-père à notre manière. Mais sa disparition n'est pas corrélée avec mon retrait des soirées mondaines. Si je me fais rare, c'est simplement par lassitude.

Au fond, Alexander était convaincu de ne pas être le seul à exécrer les réceptions de la haute société. D'autre avant lui avait sans doute choisi de ne plus apparaître. Indirectement, la mort de Denvis Shah lui avait offert une porte de sortie, qu'il avait emprunté sans même s'en rendre compte.

Cependant, je me suis, il y a peu, rendu à une réception non loin d'ici. J'ai d'ailleurs eu le plaisir d'y croiser le Prince Prieur.

Le mercenaire ne savait pour ainsi dire rien de la relation entre les Princes. Observer attentivement le visage de Thalia pourrait lui octroyer quelques indices. En attendant, avec une certaine douceur, L'As fit passer sa propre main sur celle de la Princesse, tout en plongeant son regard un peu plus dans le sien.

Quant à la fête organisée par l'Amirale O'Fell, je vous avoue n'être sûr de rien. Mais peut-être que votre participation -ou non- pourrait me convaincre.

Un nouveau sourire, sincère. Car oui, Alexander espérait sincèrement voir le plus de Princes et Princesses sur le Saint-Virgile. Pas pour tous les tuer d'un coup, et ce pour des raisons évidentes de logistique. Mais plutôt car le contexte et l'alcool aidant, la réception de Maeva pourrait se révéler être une mine d'or en terme d'informations utiles.

Ce fut ensuite au tour de la Princesse de lui faire une confidence. Des pensées désagréables ? Voilà qui était intéressant ! Il devait essayer d'en apprendre plus. Si ce n'était pas utile pour lui, ce serait sûrement profitable à sa sœur. Amélia et Thalia était deux femmes que le mercenaire ne laisserait pas dans la même pièce. Leur rivalité dans l'industrie du textile pourrait bien s'étendre au domaine politique, selon les futurs agissements de l'aînée des Shah. Dans ces moments là, Alexander était bien heureux de rester à l'écart. Ses propres activités nocturnes pourraient bien se retrouver altérée par une éventuelle confrontation.

Et bien, si j'ai la possibilité de vous distraire, le temps d'une soirée, ce sera un honneur. Affirma Alexander, en levant devant lui la coupe de champagne que le serveur venait d'apporter. Je suppose que nous pourrions tout deux faire usage de ce dîner pour éloigner nos esprits de quelconques idées noires. Toutefois, si vous ressentez le besoin de vous confier, sachez que je serais une oreille attentive et amicale.

Invitant du regard la Princesse à se saisir de son verre. Alexander déclara avec un large sourire.

A une soirée placée sous le signe de la bonne humeur !

Puis il avala une petite gorgée de champagne.
Revenir en haut Aller en bas
Thalia Morlone
Princesse Navigatrice

avatar

Messages : 8
Fiche : Ici
Vice : Orgueil & Exigence
Faction : Marchands
District : Mercantis
Influence : 77

MessageSujet: Re: Loin de l'indécence ~ Alex   Sam 9 Juin - 18:26

Ah si seulement la petite fille Shah avait été dévastée par le chagrin ! Cela aurait bien arrangé Thalia. Malheureusement le décès du grand-père avait eu pour effet d'attiser l'ambition d'Amélia, elle avait maintenant champ libre et ce n'était pas son frère qui allait lui faire concurrence. C'était bien dommage d'ailleurs. La Princesse Navigatrice préférait avoir à faire à des hommes plutôt qu'aux femmes – en matière de pouvoir et de commerce en tout cas. Les hommes se laissaient plus facilement cajoler et pouvaient très vite s'emporter dans des idées grandioses ; ils aimaient flatter leur ego. Quelque soit leur éducation et leur détermination, les puissants et les ambitieux d'Excelsa n'échappaient pas à la règle. Ils avaient une faiblesse. Comme tout le monde.

Thalia regrettait parfois la complexité des jeux de pouvoir: chacun naviguait avec sa propre vérité comme cap et souvent les vérités de l'un étaient en totale contradiction avec celles de l'autre... Il y a moins de choses à gérer lorsque le cap est imposé pour tous, les règles et l'ordre permettent de rassembler les forces en évitant les trop nombreux conflits d'intérêts. Efficace. Mais encore trop dangereux, car qui donnerait les ordres, qui déciderait de la ligne unique à suivre ? Les intérêts personnels ne faisaient jamais bon ménage avec les intérêts généraux... Alors Thalia s'était simplifié la tâche: hors de question de faire de la charité ou de la philanthropie. D'autres le faisaient déjà très bien. Le mieux aurait été que ces gens là restent à leur place, loin du pouvoir. Hum...

« Ah, le Premier Prieur... Parmi les Princes n'est-il pas celui qui est le plus craint ? La philosophie du Prieuré peut avoir une aura impressionnante... »

La Princesse Navigatrice n'avait pas encore d'avis tranché sur Otton Egidio. L'élection du dernier prince avait posé de nouvelles bases qu'il faudrait observer avant de juger. L'économie était une préoccupation plus subtile que le culte de la machine, par exemple. Thalia s'imaginait qu'un défenseur de la Machine pouvait difficilement changer d'avis alors que les positions d'un individu sur l'économie étaient plus facilement corruptibles ou changeantes. Hormis pour ces individus idéalistes qui cherchaient à semer le bonheur autour d'eux...

Une ombre passa sur le visage de la Princesse Navigatrice. Elle ressentit une pointe de colère et immédiatement après un intense sentiment de solitude. La Maison des Navigateurs était très puissante mais Thalia se sentait parfois bien seule face à ceux de son rang. Un sourire triste effleura son visage. Elle fut tirée de ses pensées par le contact de la main d'Alexander sur la sienne.

C'était plutôt agréable. La Princesse ne se déroba pas, elle répondit cependant d'un ton neutre pour ne pas rentrer dans le jeu de son interlocuteur. D'ailleurs elle ne savait pas à quelle partie il jouait, cajolerie, séduction, sollicitude..?

« Mon désir pèse bien peu dans la balance: une femme de mon rang se doit d'assister à ce genre d’événements. Le lieu de la réception me plaît tout particulièrement. Et parfois c'est lors des réunions informelles que se prennent les décisions les plus importantes. »

Soutenant le regard d'Alexander, Thalia clôtura sa phrase par un sourire séducteur. Il se passe toujours beaucoup de choses sous l'influence de l'alcool et de la musique dans une réception mondaine. Qui sait ce que vous pourriez faire monsieur Shah ? Évidement, elle ne lui posa pas la question directement, c'était juste amusant d'imaginer tous les scénarios possibles.

« C'est très gentil à vous de me proposer votre écoute. Faites-vous cela souvent, au risque que l'on tire avantage de votre personne ? Je ne sous-estime pas votre capacité à dire non aux autres, mais les profiteurs ont toujours plus d'un tour dans leur sac... Jusqu'ici j'espère avoir été suffisamment vigilante pour ne pas m'être fait avoir. »

La Princesse Navigatrice trinqua avec Alexander.

« Je me souviendrais de votre proposition d'écoute attentive et amicale ! Pour l'instant je crains que vous ne puissiez faire grand chose contre la météo... »

Thalia lâcha un petit regard contrit en direction de la mer.
Revenir en haut Aller en bas
http://sarahitaliano.fr/
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 38
Fiche : Le Fleuret
Vice : Renfermé
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 162
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Loin de l'indécence ~ Alex   Dim 10 Juin - 22:17

D'abord Otton, et maintenant Thalia. Alexander aimait beaucoup les relations qu'il construisait avec les Princes d'Excelsa. Il jouait à un jeu très dangereux, bien sûr, car les liens qu'il parvenait tant bien que mal à tisser voleront en éclat le jour où son alter ego serait démasqué. Mais c'était si grisant. Le souvenir de cette soirée en compagnie du Premier Prieur, et des événements qui en avait découlé, sur la plage, lui revinrent quelques instants en mémoire. Toutefois, le mercenaire revint très vite à l'instant présent.

Avec tout le respect que je vous doit, c'est sans doute sur lui que je parierai en cas de combat d'une quelconque nature ! Alexander s'esclaffa brièvement. Il avait expérimenté de très près le style de combat d'Otton. Le Prince Rouge maniait la rapière avec une grande aisance. Toutefois, cela suffit-il à faire de lui le plus craint des Quatre ? Je n'en suis pas si sûr. Après tout, votre autorité est sans doute plus que suffisante pour faire couler des sueurs froides dans le dos de certains.

Il avait prononcé ses mots avec un sourire entendu. Selon Alexander, aucun Prince n'était réellement plus craint que les autres. On pouvait bien sûr penser qu'Otton, de par sa responsabilité sur l'ordre et la sécurité, était plus effrayant pour n'importe quel Oisillon. Mais les différents Marchands, eux, devaient probablement être plus concerné par le besoin de rester dans les bonnes grâces de Thalia. Néanmoins, l'avis de cette dernière serait très intéressant à entendre. Si L'As croyait fermement que le style de combat était le reflet de l'âme d'une personne, en apprendre plus sur le comportement de sa cible vis-à-vis de ses autres collègues était toujours bon à prendre.

La Princesse Navigatrice ne serait pas facile à manœuvrer, c'était une certitude. Car en plus du double jeu qu'Alexander devait mener, les relations entre sa famille et Thalia n'étaient pas au beau fixe. Amélia briguait un des quatre trônes, faisait de la Princesse d'ébène une cible potentielle. En plus de cela, les deux femmes étaient à la tête des deux plus grandes entreprises de textiles de la ville. Une prudence de tous les instants, dans le choix des mots, était de mise pour le mercenaire. Et ses gestes seraient aussi analysés avec plus de méfiance par la Princesse. Pendant ce dîner, ou au cours du concert sur le Saint-Virgile.

Dans ce cas, si vous êtes aussi resplendissante que ce soir -et je n'en doute pas un instant-, je me vois mal rester à l'écart de cette soirée. Alors qu'il prononçait ces mots, le pouce d'Alexander vint distraitement caresser le dos de la main de Thalia, tandis qu'un sourire enjôleur se formait sur son visage. J'ai entendu dire que de grands noms avaient été conviés à se produire. Mais vous risqueriez fort de leur voler la vedette. Surtout si une importante décision venait à être prise sur le Saint-Virgile.

Une importante décision qu'Alexander avait déjà pris, en tout cas concernant l'attitude à adopter sur le navire de guerre. Suriner ses cibles principales sans se faire remarquer était tentant... mais beaucoup trop risqué. Et puis, ça manquait cruellement de panache, de mise en scène et d'intensité dramatique. L'As avait beau être un individu très violent de nature, il partageait avec Alexander Shah un certain goût pour la mise en scène.

Et pour parfaire cette mise en scène, rester en bon, voire très bons termes avec Thalia Morlone devait être l'une de ses priorités. Malheureusement pour lui, la Princesse Navigatrice ne cachait pas sa méfiance vis-à-vis du jeune Shah, qui allait devoir la jouer très fine. Le coup suivant sur cette partie d'échec était de rassurer son interlocutrice, sans s'étendre sur ses réels objectifs. Plus facile à dire qu'à faire.

Ma... "disparition" des soirées mondaines me permet de me montrer plus à l'écoute, plus souvent. Elle me préserve aussi d'un grand nombre d'individus extrêmement ennuyeux à écouter, ou enclins à profiter de ma famille ou de moi-même. De ce fait, je peux conserver toute mon attention pour ceux qui en valent vraiment la peine. Comme vous. Un sourire sincère, une gorgée de champagne. Et je puis vous assurer que je ne compte pas "vous avoir", comme vous semblez le craindre. Votre vigilance vous honore, mais ce soir, je suis ici en ami. Et peut-être plus encore. Faillit-il ajouter.

Tout comme avec le Prince Prieur, nouer ce genre de relation avec la Princesse Navigatrice ne rendrait l'instant de trahison que plus beau. Mais Alexander n'était pas dupe, il avait encore une très longue route à faire avant d'espérer voir la robe de velours de Thalia glisser le long de sa peau d'ébène. Ils trinquèrent ensemble, tandis que la Princesse lui confiait que ses déboires les plus récents étaient dû à la météo. Alexander laissa échapper un petit rire.

Je vois. Gardons donc ces discussions sur la pluie et le beau temps pour le moment où la discussion deviendra réellement barbante. Ce qui, je l'espère, n'arrivera pas.

Ce qui vint en revanche, ce furent leur plat. Deux belles pièces de saumon, aux arômes délicats, furent déposés devant eux. La présentation était impeccable, la quantité de nourriture tout à fait décente, et l'accompagnement était varié et offrait des couleurs chatoyantes. Pas de doute, c'était bien là l'un des établissements les plus huppés du district Balnéaire. Le mercenaire remercia le serveur d'un signe de tête et d'un sourire poli. Puis, il porta une première bouchée à ses lèvres. C'était délicieux.

Sans surprise, vos goûts en matière de nourriture sont aussi aiguisés que votre sens du style. Mon impolitesse, en plus de m'offrir cette soirée en charmante compagnie, m'aura aussi permis de goûter à ce délicieux saumon !

Vu le prestige de ce restaurant, c'était quasiment miraculeux qu'Alexander ait réussi à se faufiler jusqu'à la table de Thalia. Comme quoi, un peu d'impolitesse et de ruse pouvait parfois mener à de belles choses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Loin de l'indécence ~ Alex   

Revenir en haut Aller en bas
 
Loin de l'indécence ~ Alex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loin de Corpus Christi
» QUICHE (enfin y ressemble de loin... pitié les Lorrain(e)s !!!)
» [Dieu] n’est pas loin de chacun de nous. — Actes 17:27.
» Le pacte (Alex Kava)
» Sang-froid (Alex Kava)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Intérieure :: District Balnéaire :: Restaurants-
Sauter vers: