Partagez | 
 

 Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 49
Fiche : Le Fleuret
Vice : Charmeur
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 250
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   Jeu 12 Avr - 23:15

Il y avait trop de bruit. Il y avait trop de monde. Il y avait trop de nourriture, trop d'alcool, trop de tout. Qu'est-ce qu'il était venu faire ici ? Posté dans le coin d'un immense salon aux tapisseries dorées, Alexander observait d'un œil morne les dizaines de convives, verres de champagne à la main et sourires hypocrites sur le visage. Il haïssait plus que tout ce genre de réception mondaine. Selon lui, le seul but était d'afficher sa richesse et de forger de quelconques alliances, tout en échangeant quelques ragots sans intérêts. Pour certains individus épris d'intrigues politiques, les soirées mondaines étaient fascinantes. Pour un jeune homme comme le cadet des Shah, qui n'aspirait qu'à la tranquillité... c'était un calvaire.

Il avait d'abord catégoriquement refusé de venir. Mais sa sœur, Amélia, avait tellement insisté qu'il avait fini par craquer. Son aînée lui avait expliqué que leur hôte réclamait la présence des deux rejetons Shah, ce qui semblait très étrange. Alexander n'avait jamais entendu parler du propriétaire des lieux, qui était a priori propriétaire de plusieurs hôtels dans le district Balnéaire. Si sa sœur était toujours à la recherche de potentiels alliés politique, l'As avait pour sa part bien du mal à comprendre son rôle dans tout ça.

Alors il restait un peu à l'écart, à observer les convives dans cette pièce trop lumineuse, éclairée par un chandelier aux subtiles touches de cristal. Le sol était d'un blanc immaculé, et des colonnes de marbre soutenaient un plafond haut de quatre mètres. Les murs, également blanc, étaient toutefois recouverts de tapisseries dorées et de tableau d'artiste du Conservatoire. Des canapés en cuir rouge étaient occupés par des jeunes gens tirés à quatre épingle, tandis que sur une table basse en verre reposait des petits fours. Une fois les plats vides, des employés de maison en costume trois pièces noir et blanc apparaissaient bien vite pour apporter un nouveau plateau garni.

Tout dans cette villa transpirait l'opulence. Alexander ne s'y sentait pas à sa place. Il étouffait dans ce contexte d'hypocrisie généralisée. Malgré tout, il s’efforçait tant bien que mal de jouer le jeu. Lorsqu'un des invités venait le saluer, il revêtait son plus beau sourire, et prêtait une oreille faussement attentive à son interlocuteur, qui déblatérait des banalités pendant quelques minutes, avant de repartir. Pour l'occasion, l'As était vêtu d'un bel ensemble bleu. Un veston et un pantalon de cette couleur venaient couvrir une chemise d'un gris foncé, qui assombrissait son regard. Par coquetterie plus que par réelle fierté, quand bien même il ne renait pas ses origines, loin de là, Alexander portait des boutons de manchette représentants les armoiries de sa famille.

Mais il étouffait. Chaque nouvelle gorgée de champagne l’écœurait, et il était à peu près certains qu'il vomirait si jamais il venait à ingurgiter un nouvel amuse-bouche. Alors il sortit. La villa possédait un effet un long balcon qui offrait une vue sur l'océan. Il faisait frais en ce début de saison du Repos, mais l'air pur et marin, ainsi que le relatif calme autour de lui était plus que bénéfique pour Alexander. Le jeune homme vint s'accouder à la balustrade, sa coupe de champagne posée à côté de lui. Il inspira un grand coup, les yeux fermés. Finalement, peut-être qu'il allait rester là quelques minutes. Peut-être même qu'il allait quitter cette soirée mondaine pour aller se promener sur la plage en contrebas. Il commençait sérieusement à douter de l'utilité de sa présence dans la villa.
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 447
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 974
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   Ven 13 Avr - 21:49

Pour quelle raison était-il là ? Otton n'était plus certain qui l'avait convaincu que les soirées mondaines étaient ce qu'il lui fallait, entre Bénédikt, les autres Princes et les officiers du Prieuré. Ces derniers, à l'instar de leur supérieur, devaient parfois s'inquiéter des finances de leur Ordre qui dépendaient largement de celles de la Ville, bien sûr, mais aussi de pieux et généreux citoyens. D'après les souvenirs du Premier Prieur, le maître des lieux était de ceux-là.

Pour une fois, il ne s'agissait même pas d'un industriel intéressé. Ces gens-là approchaient l'autorité militaire et juridique assez souvent, cherchant à s'octroyer des traitements de faveur. Que ce soit pour mater des grèves ou pour simplement maintenir l'ordre dans les quartiers populaires, les prieurs n'avaient pas leurs égaux et les milices privées étaient très mal vues dans les rues et généralement partout dans les espaces publiques. Cette fois, c'était un commerçant... peut-être pas "honnête" mais certainement pas agressivement avide d'argent, ce qui était un point positif. Ainsi donc, en uniforme de gala, Otton Egidio avait serré des mains et échangea des politesses. Si un certain nombre de personnes souhaitaient s'entretenir avec lui au sujet de l'élection d'Elikia Lutyens, beaucoup s'intéressaient davantage à de petites histoires de justice qui les concernaient eux, mais pas tellement le Premier Prieur.

Il s'éclipsa au bout deux heures et demi de banalités et après une bouteille de champagne. Au moins, la nourriture était excellente et Otton s'était laissé séduire par les sucreries. A plusieurs reprises. Maintenant, c'était de l'air qu'il lui fallait. Le balcon.

Le vent souleva légèrement ses cheveux, alors que les quelques gouttes de sueur sur son front refroidissaient. L'air frais ramena un peu de clarté dans son esprit et il avança en direction de la balustrade et d'un autre invité qui semblait, lui aussi, profiter du calme. Un jeune homme à la silhouette fine, élégante et élancée.

- Bonsoir.

Le Premier Prieur garda une distance respectueuse et continua de regarder droit devant lui, appuyé sur la balustrade en marbre.

Quelque part devant eux, les vaisseaux de guerre les plus sophistiqués du monde gardaient la tranquillité de la ville derrière eux et le calme reposant de la plage à leurs pieds. Impossible de ne pas repenser à la proposition faite, une vingtaine de jours plus tôt par l'Amirale O'Fell. Etendre le territoire excelsien. En voilà une idée qui avait de quoi empêcher Otton de dormir. Bien sûr, rien n'était décidé, et encore moins fait, mais cela continuait de le travailler de temps à autre. En fait, peut-être que pas un jour ne passe sans qu'il ne se surprenne à imaginer l'un ou l'autre scénario selon lequel les choses pourraient se dérouler.

Il finit par tourner la tête en direction de l'autre homme. La lumière provenant de l'intérieur de la villa n'était pas très forte, mais suffisante.

- Monsieur Shah. Otton se sentit parfaitement idiot de ne pas avoir reconnu Alexander. Non seulement il lui avait offert un excellent combat mais en plus... eh bien, il n'était pas désagréable à voir. Il se redressa, espérant que la pénombre masque également sa gêne et tendit la main à son compagnon de retraite. Vous allez me soupçonner de vous suivre à chaque fois que vous avez besoin d'être seul. Mais je vous jure qu'il n'en est rien. Je comptais juste profiter de l'air de la Saison, avant le Renouveau.

Sans trop se rapprocher, Otton se tourna à nouveau en direction de la mer.

- Si vous souhaitez être seul, je peux aller visiter un autre balcon...

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Neil Voben
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 10
Fiche : Besoin d'un prêt ?
Vice : L'argent
Faction : Marchands
District : Mercantis
Influence : 264
Occupation : Directeur de banque

MessageSujet: Re: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   Dim 15 Avr - 12:39

Pour apprécier l’honnêteté des invités, il faut se rendre dans une soirée masquée. Du moins, était-ce le sentiment qui imprégnait Neil depuis des années. Un masque, bouclier de dentelle ou de plumes, dissolvait bien des peurs. Et l’alcool, beaucoup d’alcool. Mais les excès n’avaient pas leur place dans ce qu’il qualifiait volontiers de rendez-vous mondains.

Ils commençaient toujours de la même façon. Neil assis sur son lit, les yeux rivés sur sa penderie. Le choix du costume. Le choix des chaussures. Le choix des accessoires. Le choix du manteau. Chaque pièce comme composante d’une armure changeante. Sa mue en directeur avait immanquablement entraîné d’autres changements. Certains visibles. D’autres non. Mais une chose était sûre, chacune de ses actions rejaillissait maintenant sur la banque.

Alors ce soir comme de nombreux soirs, lèvres étirées dans un sourire aussi fin que poli, il écoutait ses interlocuteurs. Ecoute et observe. Observe et parle. Voici ce que son père avait psalmodié pendant des années. D’après lui, de la prévenance et de la tempérance résultaient la confiance. Un sentiment qu’un banquier se devait de cultiver. Et tout commençait par l’écoute. Cette sensation d’être considéré digne d’intérêt, ne serait-ce que pour quelques minutes.

Ses interlocuteurs, un petit homme au teint rougeaud et un barbu engoncé dans un costume criard, se délestèrent soudain de toute leur rancœur envers les dernières élections. Entre leur colère et leurs inquiétudes sur le futur, Neil devinait des interrogations tues. Le Prince Compositeur était un client ; on s’intéressait à la tenue de ses comptes. Certains cherchaient des fautes à exploiter. Neil se contentait d’un haussement d’épaules, d’un "Nous verrons bien", "Ne soyons pas pessimistes". Après quelques phrases servies comme deux bonbons destinés à calmer des enfants contrariés, il s’éloigna.

Un serveur passa à sa hauteur ; il se saisit d’un verre. De sa main libre, il réajusta le manteau vert émeraude posé sur ses épaules. Des broderies dorées ornaient le tissu jusqu’à la taille. Machinalement, ses doigts glissèrent sur sa cravate, lissèrent son gilet gris. Il tritura pensivement les boutons. Sa résidence n’était pas si loin. Toutefois, l’idée de rentrer ne fit que passer dans son esprit. Une sorte d’insatisfaction l’incita à rester. Il y avait bien à quelqu’un à qu’il devait parler. Il y avait bien une discussion à ne pas manquer. Pour le bien d’une future collaboration - si possible très fructueuse.

Après une errance qui lui donna l’impression d’avoir fait le tour de son sujet, il s’approcha d’un des balcons. S’arrêta avant de passer dehors.

— Cette villa possède donc une vue des plus appréciables…

Un court instant, une inflexion espiègle vibra dans sa voix. Neil avança d’un pas, et son regard alla tranquillement d’un homme à un autre, puis s’ancra dans l’horizon. Si l’un d’eux lui était inconnu, le second était bien trop connu pour qu’il soit incapable de mettre un nom sur son visage.

— Veuillez me pardonner, Altesse, commença-t-il avant d’ajouter un autre mot à l’intention du plus jeune. Monsieur. J’espère n’avoir rien interrompu… ou ne rien interrompre.

Son ton demeura impassible. Une expression placide planait sur ses traits. Dans un geste lent, il porta son verre à ses lèvres et but une gorgée. Aurait-il dû investir dans une villa dans ce district ? En plus d’être dotée d’une belle vue, il y avait toujours une plus-value possible en vendant à un acheteur étranger. Les plus riches n’allaient sûrement pas s’accommoder d’une vue imprenable sur des guenilles pendant à une fenêtre ou une marmaille geignant toute la nuit.

En silence, coude replié, Neil s’appuya au chambranle. Il aurait pu s’inviter dans l’espace déjà occupé. A la place, il fit tournoyer légèrement son verre entre ses doigts.

— N’ayez crainte, je me garderai de divulguer quoi que ce soit.

Les banquiers et le culte du secret.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 49
Fiche : Le Fleuret
Vice : Charmeur
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 250
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   Lun 16 Avr - 18:30

Non. Finalement même un moment de solitude, il n'avait pas le droit. Alexander avait à peine mis le nez dehors qu'une nouvelle silhouette s'immisçait dans la nuit fraîche. En un sens, il ne pouvait pas en vouloir à cette personne, qui potentiellement ne souhaitait rien de plus qu'une bouffée d'air frais, ou un moment de solitude que le cadet des Shah gâchait également par sa présence. Enfin... tant qu'aucun des deux ne tentait d'engager la conversation...

Un simple bonsoir poli, auquel l'As répondit de la même manière, en tournant brièvement la tête avant de reporter son attention sur l'océan. Néanmoins, il fronça les sourcils. Ce timbre de voix lui était familier. Mais où l'avait-il déjà entendu ? Il eu beau fouiller sa mémoire, rien ne vint. Alors après quelques minutes, il osa un regard vers l'homme, qu'il reconnut aussitôt. La réciproque était vraie aussi.

Altesse. Laissa-il échapper d'une voix qui se voulait neutre mais qui trahissait une pointe d'étonnement. Je ne savais pas que vous étiez également un amateur de soirées mondaines.

Cette seconde phrase, en revanche, suintait l'ironie et le sarcasme. Mais Otton préféra jouer sur l'humour. C'est vrai que cela faisait maintenant deux fois que le mercenaire et le Prince se retrouvaient seuls face à face, plus ou moins à l'abri des regards. Un léger sourire se forma sur le visage d'Alexander, qui répondit tranquillement :

Ce n'est pas vraiment la solitude que je cherche, plutôt le calme, à vrai dire. Puis un trait d'humour à son tour. Malheureusement, je n'ai pas apporté mon fleuret. Un duel en espace restreint, comme ce balcon, aurait été très instructif. Dommage...

Cela ne servait pas vraiment les plans futur de l'As, mais qu'importe. Il n'avait pas vraiment prévu de fomenter son plan de combat avec le Premier Prieur en plein cœur d'une inintéressante soirée mondaine. Quand bien même sa dernière remarque était de l'humour, elle détenait une part de vérité. Son duel à la vie à la mort avec Otton Egidio ne se ferait pas sur un terrain vague, ouvert, offrant de larges possibilités de déplacement. Alexander savait très bien que les faits qui devaient faire de lui une légende auraient lieu dans une zone étriquée, ou la marge de manœuvre réduite avantagerait le technicien qu'il était.

Mais ses réflexions furent interrompues par la porte qui s'ouvrit à nouveau. Cette fois ci, pas de visage familier, juste un homme. Manteau émeraude et gilet gris, un verre à la main. Ce dernier se figea à la vue du Prince, se fendit d'une rapide excuse sans pour autant fuir la scène. Au lieu de ça, il promit son silence, quoi qu'il ait interrompu. Alexander, alors que l'inconnu entrait en scène, avait laissé claquer sa langue contre son palais, dans un bref signe d'humeur rapidement contrôlé.

Il retint un soupir. Désormais, il allait falloir remettre le masque. Autant sous les traits d'Alexander, en compagnie d'un autre bretteur comme le Prince Egidio, il pouvait se permettre d'omettre quelques conventions, sans non plus oublier quelle était sa place hiérarchique. En prévenance d'un inconnu, ce risque n'était pas permis. Alors avec un sourire qui sonnait faux, le cadet des Shah s'esclaffa :

Oh, n'ayez crainte, même les plus avides de ragots ne trouveraient rien de croustillant à dévoiler ici.

Il avait parlé avec confiance. Son grand-père lui avait toujours dit qu'avec un sourire et l'air de croire à ce qu'on dit, la plupart des gens vous croiraient sur parole.

En réalité, je m'apprêtais à partir. L'alcool, je dois l'avouer, commence à m'assommer, et une petite marche sur cette plage en contrebas me ferait le plus grand bien.

S'éclipser, vite. Ce n'était pas l'alcool, mais bien les conversations mondaines qui assommaient Alexander. Il ne se sentait pas de discuter des affaires d'adultère de Madame Machin, ou de la propension de Monsieur Truc à dilapider l'argent de sa sœur sur des courses d'aviron. Toutefois, convention et politesse oblige, l'As se sentit obliger de proposer :

Si l'un de vous deux, Altesse ou Monsieur... désolé, je ne crois pas que nous ayons été présenté. Alexander Shah, ravi de vous connaître. Disais-je donc... si l'un de vous souhaite également marcher, qui serais-je pour vous empêcher de venir avec moi ?

Mais derrière le petit rire sympathique qui ponctua sa phrase, Alexander espérait très fort que ses deux interlocuteurs déclinent son offre.
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 447
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 974
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   Lun 16 Avr - 21:28

- Amateur est un grand mot, j'en ai bien peur.

Pris au dépourvu, Otton continuait de sourire, espérant que la pénombre masquerait son embarras. La présence d'Alexander était certainement une coïncidence des plus agréables pour le Premier Prieur, sans doute la meilleure qui pouvait se produire ce soir.

- Je suis armé, bien sûr, mais je ne prévoyais pas m'entraîner ce soir. Privilège des prieurs : même avec un uniforme de gala, ils avaient le droit de porter une arme. Celle d'Otton n'était d'ailleurs pas factice ou d'apparat. C'était sa rapière à la garde cuivrée, la même que toujours...

Une nouvelle voix s'ajouta à leur conversation, selon toute vraisemblance, masculine. La soirée devait en ennuyer plus d'un, à moins que les amateurs des Saisons plus froides ne soient plus nombreux qu'il ne le pensait. L'homme se rapprocha d'eux, après avoir soigné son entrée. Habillé avec ce qui était sans doute du style, il présentait très bien, lui aussi, même s'il se montra un poil arrogant de prime abord. Alexander se contenta de le remettre légèrement à sa place. De son côté, le Prince était trop occupé à s'imaginer ce que Neil pouvait bien sous-entendre... Que des images plus douces les unes que les autres... Très croustillantes pour certaines. Mais peut-être espérait-il simplement quelque complot ou autre machination politique ? Là, c'était effectivement peine perdue de chercher.

D'ailleurs, le prénom du banquier ne lui revenait pas à l'esprit. Heureusement, il venait de l'une des familles les plus fortunées d'Excelsa intérieure et tenait une affaire qui nécessitait le respect du Précepte de la Sécurité. Otton savait donc qui il était.

- Monsieur Voben. Il hocha légèrement la tête pour le saluer. Vous aussi avez besoin d'air frais ? Ainsi, il se retrouvait en compagnie d'un second charmant jeune homme... Ça en faisait facilement deux de plus que prévu en cette soirée. Peut-être que s'ils attendaient encore un peu, un autre viendrait se joindre à eux ?

Finalement non. Alexander proposa une promenade... Il ne pouvait avoir d'arrière-pensées... si ? Dans tous les cas, Otton Egidio ne serait pas lui-même s'il venait à refuser ce genre de distractions en cette compagnie, alors qu'aucun devoir ne l'appelait ce soir. Il avait largement accompli toutes les politesses envers le maître des lieux et remettrait certainement une couche de sourires et de poignées de mains moites avant de prendre congé.

- Le Repos nous apporte du vent froid. Je ne peux pas manquer une occasion d'en profiter. Et si la compagnie est bonne... Je suis votre homme.

Quelqu'un connaissant personnellement Otton, ou une personne plus espiègle pourrait relever cette tournure.  Bénédikt ou Elikia, peut-être. Mais à une soirée, où il se trouvait en sa qualité de dignitaire et (co-)chef d'Etat, les chances étaient minces pour qu'on entende un ricanement gras.

- Je pense que des rencontres de ce genre en plus petit comité seraient plus intéressante. Peut-être devrions-nous emprunter une bouteille de vin en partant ?

Après tout, ils devaient de toute façon repasser par la villa avant de pouvoir atteindre la plage. Certes, le balcon n'était pas haut et ils avaient du sable en bas... Mais ce n'était pas correct. Tant qu'à faire, autant en profiter pour emporter discrètement des provisions pour la route. Otton poussa la porte. La musique et le brouhaha général leur parvenaient à nouveau avec plus de force, rappelant pourquoi ils souhaitaient un peu de calme.

- Après vous, monsieur Shah. Il laissa passer Alexander avant de se tourner vers Neil, un sourire hésitant aux coins des lèvres. Monsieur Voben... Vous nous accompagnez ?

_________________
Madame Guillotine !


Dernière édition par Otton Egidio le Sam 14 Juil - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Neil Voben
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 10
Fiche : Besoin d'un prêt ?
Vice : L'argent
Faction : Marchands
District : Mercantis
Influence : 264
Occupation : Directeur de banque

MessageSujet: Re: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   Ven 6 Juil - 19:14

Un sourire fin resta accroché aux lèvres de Neil. Malgré son absence de commentaire, la réaction rapide du jeune homme lui laissait supposer qu’il y avait quelque chose. Silence ou pique, de nombreuses significations se cachaient derrière ses dernières. Bien utilisées, elles étaient des armes de choix dans une négociation. Ou peut-être avait-il trop pris l’habitude de ne jamais croire autrui à moins que la personne ne signe un contrat rédigé en bonne et due forme. Mais il décida d’arrêter sa réflexion. A moins qu’il ne fut question d’argent et d’investissement, ce qui pouvait se tramer entre les gens ne l’intéressait guère.

En quelques minutes, tout lui revint à l’esprit. La liste des contrats à signer, ses prochains rendez-vous, et ceux qu’il devait obtenir avec des étrangers. La banque prenait la même place qu’une encombrante belle-mère toujours prête à rappeler son existence.

— Disons que je n’étais qu’un spectateur à un concert de voix, souffla-t-il comme explication.

Beaucoup de gens parlent, peu écoutent. Et l’habitude ne changeait rien à la lassitude que la situation suscitait bien des fois. Se reconcentrant sur le jeune homme, Neil lui offrit un sourire affable. Alexander Shah. Shah. Le nom du Prince Industriel s’imposa à lui, même si l’heure n’était pas aux enquêtes de parentèle.

Avec nonchalance, il inclina légèrement la tête.

— Ravi de vous rencontrer, monsieur Shah, répondit-il avant d’ajouter sur un ton plus bas. Neil Voben.

Son intonation trahissait son désir de rester discret. Si la soirée s’était avérée agréable pour le moment, un certain type de clients pouvait la ruiner. Au moins n’avait-il pas à parler prêt et intérêt avec le Prince Prieur et Alexander Shah.

La proposition de ce dernier l’avait d’ailleurs fait jeter un discret coup d’œil en direction d’Otton Egidio. Son attention s’était ensuite vite reporté sur son verre. Ce cru pouvait être un bon placement. A condition de ne pas avoir la main vissée au col de la bouteille.

Neil s’écarta du passage et regarda par-dessus son épaule. Ne pas sortir comme un voleur lui demanderait de se frayer un chemin parmi les convives.

— Un petit comité a quelque chose de plus intime, et qui refuserait d’être en charmante compagnie ?

Une lueur malicieuse illumina ses prunelles. Plus jeune et moins soucieux de ses responsabilités, il aurait suggéré un alcool bien plus fort que le vin, mais le lieu comme ses compagnons de soirée ne se prêtaient à ce type de suggestion.

Aussi sans dévoiler ses pensées, il leur emboîta le pas.

— Mais une bouteille étanche-t-elle suffisamment la soif…

Le vent avait beau être frais, lui trouvait qu’il faisait assez chaud comme ça. A moins que ses paroles ne fussent qu’un sous-entendu ou le signe d’une excellente descente acquise lors de ses études.

Ou peut-être les deux.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Shah
Fleurettiste Masqué

avatar

Messages : 49
Fiche : Le Fleuret
Vice : Charmeur
Faction : Oisillons
District : Manufacturier
Influence : 250
Occupation : Gosse de riche / Mercenaire

MessageSujet: Re: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   Sam 14 Juil - 15:39

Neil Voben. C'était donc le nom de celui qui avait rapidement interrompu les « retrouvailles » entre Alexander Shah et Otton Egidio. Le nom ne lui disait rien, l'homme ne devait pas être lié de prêt ou de loin à sa famille. D'ailleurs, quelles étaient ses occupations ? Quelle type d'activité lucrative Monsieur Voben menait-il pour se voir invité à l'une de ces ennuyeuses soirées mondaines ? Immédiatement, le train de questions s'activa dans l'esprit du mercenaire. Qui était-il, que faisait-il dans la vie et était-ce potentiellement intéressant pour le Culte. Telles étaient les trois réponses que L'As cherchait à obtenir à chaque nouvelle rencontre. Mais ce n'était ni l'heure, ni l'endroit pour mener ce type d'interrogatoire.

Il maudit tour à tour le Prieur, l'intrus et sa politesse. Tout ce qu'il voulait, c'était s'éclipser, rentrer chez lui. La ballade sur la plage, peut-être s'y serait-il adonné au bras d'une conquête, mais ce soir, à cette heure, il n'avait plus l'esprit à ce genre de plaisirs. Ce qui était suffisamment rare pour être signalé. Malgré tout, avec un sourire entendu et un hochement de tête, il accueillit les suggestions d'Otton et la remarque de Neil par la positive :

Monsieur Voben dit vrai, une seule bouteille paraîtra bien vide si nous sommes trois. Prenons-en donc deux. Et par pitié, plus de champagne.

Alexander en avait bu assez pour la soirée, aussi s'était-il permis ce petit caprice, qui ressemblait plus à un cri du cœur qu'autre chose. Il allait déjà devoir se coltiner une marche dont il se serait bien passé, autant s'y atteler avec un alcool agréable à son gosier. Son dévolu se jeta sur du vin. Lui, l'amateur de champagne (bien que ce soir il en était dégoûté), n'y connaissait pas grand-chose en la matière. Aussi lorsqu'il repéra deux bouteilles datées de son année de naissance, il décida qu'elles feraient très bien l'affaire. Il voulait seulement quitter la villa au plus vite. A peine étaient-ils entrés dans la grande pièce que le malaise l'avait saisi. Trop chaud, trop de monde, trop de bruit. Il voulait seulement du calme.

Quelques poignées de main, quelques sourires et enfin les voilà dehors. Le jeune homme soupire avant d'inspirer une grande bouffée d'air frais. Plus jamais ça, plus jamais seul. Il se rappelle une nouvelle fois pourquoi il ne vient plus aux soirées. Après s'être assuré qu'Otton et Neil soient toujours derrière lui, le mercenaire commence à contourner l'immense villa, afin de trouver un accès à la plage. Dans le même temps, il ne peut s'empêcher de demander à celui qu'il ne connaît pas :

Mes excuses, Monsieur Voben, mais votre nom ne m'est pas familier. Dans quel domaine officiez-vous ?

Si son grand-père avait été vivant, on aurait presque pu l'accuser de mépris de classe. Mais désormais, Alexander Shah n'était plus grand-chose, hormis le petit-fils d'un ancien Prince, qui profitait de l'argent de sa famille sans avoir de responsabilités dans l'entreprise de textile qui avait fait la fortune des siens. Alors pas de mauvais esprit, une simple curiosité vis-à-vis de l'homme qui allait partager le reste de sa nuit. La compagnie d'Otton était loin d'être désagréable, mais Alexander n'était pas encore sûr de pouvoir dire la même chose de Neil.

Enfin, ils trouvèrent la plage, déserte, calme. La brise marine apportait à leur oreilles les derniers échos de la fête dont ils s'éloignaient. Désormais, il fallait relancer la conversation. Si dans la chaleur étouffant de la villa, il suffisait de demander aux autres de parler d'eux, le contexte actuel appelait à des discussions un peu plus élaborée. Et Alexander manquait cruellement d'idée...
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 447
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 974
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   Sam 14 Juil - 19:31

Ses deux compagnons, car oui, ils allaient être trois au total pour cette promenade au clair de lune sur la plage, s'accordèrent quant au nombre de bouteilles. Deux boutons du haut ouverts, les cheveux légèrement en bataille et collés par la sueur refroidie par l'air nocturne, Otton passa dans la salle de réception. Il se fit aussi discret et rapide qu'il le pouvait sans être impoli pour autant et s'empara de ce qui s'avéra un peu plus tard être une bouteille de champagne et une autre, plus petite, d'une liqueur forte et peu sucrée dont il ne parvint pas à identifier le parfum exact. Rapidement, elle disparut dans la poche arrière de son pantalon.

Il ressemblait davantage à ses hommes du District Domus qu'au Prince qu'il devait être. Ou à lui-même dans ses jeunes années... Un soldat était toujours un soldat, même bien habillé et loin de sa caserne. Personne ne lui posa de questions, même s'il s'attira quelques regards. Trop pressé de rejoindre Alexander et Neil, il sortit, sans s'en soucier.

- Je crains que le champagne ne soit ce qu'il y a de plus facile à trouver. Il montra la bouteille de liqueur à Alexander. Mais ceci devrait faire l'affaire pour vous, monsieur Shah.

L'homme avait en fait emporté des bouteilles de son côté ce qui fit juste rire Otton. Le bouchon de champagne sauta et s'en alla flotter quelque part sur l'eau. Il allait sans aucun doute se retrouver sur le sable d'ici peu de temps, mais cela n'avait aucune importance. Le Premier Prieur leva la bouteille en guise de toast vers les deux hommes et but une bonne gorgée.

- En toute franchise, j'ai fait preuve d'assez de bonnes manières pour une soirée. Il grimaça et pencha la tête sur le côté, comme s'il menait un dialogue intérieur avec lui-même.Peut-être deux. Monsieur Voben ?

Il proposa la bouteille au banquier, avant de poursuivre la promenade en direction du rempart ouest de la Ville intérieure. Sur le sable, ils ne pouvaient trop presser le pas. Il n'y avait d'ailleurs aucune nécessité de le faire. Si bien entouré, Otton était déjà heureux... Même si son imagination le portait sans doute plus loin que la leur, deux beaux jeunes hommes et de l'alcool, c'était une soirée réussie.

Avec le vaisseaux de la flotte patrouillant jour et nuit les eaux territoriales d'Excelsa, il ne fallait pas trop de Prieurs sur la plage. En fait, il n'en fallait pas du tout. Et même si une patrouille venait à surgir d'entre les villas... Qui arrêterait le Premier Prieur et deux riches citoyens ? Si un Prince habitait effectivement le District Balnéaire, il était plutôt du genre à se joindre à la fête, plutôt qu'à l'interrompre. Donc aucun risque pour le déroulement de cette belle soirée.

- Donc c'est bien la vérité que c'est votre sœur qui s'occupe plus des affaires que vous ?

Amélia Shah connaissait certainement le nom des Voben. Si pas Neil personnellement, au moins la banque en tant qu'institution financière importante en Ville. Otton marcha un peut plus vite, pour laisser les deux autres discuter, continuant de vider la bouteille de champagne avec beaucoup d'entrain. A un moment, il s'arrêta et fit demi-tour pour voir ses deux compagnons de promenade de face.

- Merci de m'accompagner. L'air frais me fait le plus grand bien. J'anticipe déjà la souffrance de la Forge. La Saison la plus sèche et la plus chaude de l'année approchait et Otton allait le sentir passer... Il but une autre grande gorgée, avant de proposer d'en boire à nouveau à Neil, Alexander préférant le vin. Je me sens tellement bien que si vous aviez une arme, monsieur Shah, je serai ravi de vous accorder un second duel, ici même, ce soir... Enfin, ce ne sera pas pour tout de suite, je suppose. Buvons et profitons du calme, messieurs !

_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit bain de minuit en bonne compagnie [PW Otton & Neil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MINI RP] SYDNEY ~~ Bain de minuit >> Matthew
» Petit guide illustré pour comprendre l’islam
» voyage pour deal en bonne compagnie :)
» Bon Mardi
» Arte tournage de cinq épisodes de l'émission « Détour(s) de Mob »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Intérieure :: District Balnéaire :: Villas-
Sauter vers: