Partagez | 
 

 J'ai besoin de ma dose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sigmund von Einzbern
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 109
Fiche : Délicieux
Vice : Addiction
Faction : Apothicariat
District : Pharma
Influence : 460
Occupation : Chercheur en alchimie

MessageSujet: J'ai besoin de ma dose   Sam 17 Mar - 0:27

Il était huit heures du matin lorsque j'ouvrais les yeux. Samedi. Pas de cours à assurer, plus de copies à corriger, puisque j'avais passé ma semaine à ne dormir que quatre heures chaque soir afin de m'avancer. Quant à mes expériences, elles arrivaient dans une impasse, et je n'aurais pas trop de deux jours pour émettre de nouvelles hypothèses, que j'aurais ensuite tout le loisir de vérifier lundi.

Je déteste les samedis.

Avant, j'aimais bien les jours de repos. L'occasion parfaite de se ressourcer après plusieurs jours de dur labeur. Sortir avec des amis, profiter du beau temps, simplement flâner... Mais depuis la mort de mon père, les jours de repos était de longues, d'interminables purges durant lesquelles mon esprit ne parvenait pas à s'évader. Je ne parvenais pas à oublier la mort de Friedrich. Et du coup, je déprimais.

Le seul moyen que j'ai trouvé pour oublier, c'est l'élixir du docteur Olgh. A force de recherche, j'ai fini par en décomposer la formule. Une poignée de fruit de berbéris écrasés, des graines d'ergot, le tout synthétisé avec une essence à base de deux doses d'éther et d'une dose de quebrith. N'importe quel alcool fort faisait l'affaire, pour rendre le tout plus digeste.

Sauf que j'avais consommé ma dernière dose la veille... et que le docteur Olgh m'avait prévenu qu'il ne me fournirait désormais plus. Sauf que... je ne me sentais pas capable de continuer sans consommer ce fameux élixir. J'avais besoin de ma dose, et je n'avais pas les moyens de me procurer les ingrédients nécessaire. Alors, après moult hésitation et doutes, je décidais de consulter les dossiers de mon paternel. Dans les derniers mois de sa maladie, ce dernier n'avait pas hésité à faire appel aux Oisillons pour se procurer des matériaux. Il avait noté les lieux de rencontre avec différents représentants de groupuscules illégaux. Alors je décidais de partir à la rencontre du plus proche.

J'entrais dans une taverne, après plusieurs dizaines de minutes de marche. La personne que je cherchais était assise au fond de l'établissement, l'air parfaitement innocent. Je m'approchais de lui, d'un pas assez incertain.

Bonjour... Je peux m'asseoir ?

Il me fit un signe de tête, pour me dire de prendre place. Je m'exécutais, avant de poursuivre.

Je... crois savoir que vous avez des contacts, qui pourrait m'aider. Je cherche des ingrédients, assez spécifique. J'ai de quoi payer.

Je préférais aller droit au but. L'homme face à moi cochait toutes les cases de la description faite par mon père. C'était lui, pas de doutes. Pour qui il travaillait, quel était son degré d'implication, aucune importance. Il avait peut-être une solution à mes problèmes. Sans un mot, il griffonna quelques mots sur une serviette :

"Demain, au Lac, au crépuscule, à cinq cent mètres à gauche de la plage principale".

Je pris l'information, saluait mon muet interlocuteur, et partit. Le lendemain, je me présentais légèrement en avance. J'avais été incapable de dormir, le chagrin et les cauchemar m'empêchant de fermer l’œil. J'avais vraiment besoin d'une dose.

_________________

My blood, sweat and tears, for the sake of your smile.
Revenir en haut Aller en bas
Maï
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 37
Fiche : Par ici !
Faction : Oisillons
District : Borée
Influence : 547
Occupation : Chef

MessageSujet: Re: J'ai besoin de ma dose   Dim 18 Mar - 13:51

Je déteste quand les délais sont aussi courts. J’ai eu beau le répété mille fois à ce type, ça ne sert à rien. J’suis presque sûre qu’il fait ça seulement pour me faire chier. Franchement, quelle idée ? On ne rencontre pas un nouveau client le lendemain de sa demande enfin ! Ça ne se fait tout simplement pas ! D’abord c’est pas cool pour les clients réguliers qui demandent des rendez-vous et qui doivent patienter, et en plus ça ne nous laisse pas le temps d’enquêter sur l’inconnu qui demande à nous voir. Ben oui quoi… merde à la fin, comment il sait le gars où il faut demander  hein ? Comment il sait où est-ce qu’il fallait aller et poser son cul pour prendre rendez-vous ? « Si t’as jamais vu sa gueule, une semaine avant qu’il voit la mienne. » C’est pourtant pas bien compliqué comme concept, si ? Et y’a vraiment QUE ce crétin là pour me faire le coup à CHAQUE fois. Un jour, je vais lui faire arracher les couilles, les farcir avec de l’ail et du persil, et les lui faire gober. C’est vrai quoi merde… Y’a un moment faut être pro ! Sinon on se fait bouffer… ou on se bouffe… ça dépend des circonstances…

Enfin bref. Avec le peu de temps qu’ils ont eu, mes informateurs n’ont pas pu me fournir grand-chose, mais bon, ça me suffit pour le moment. J’ai visiblement déjà eu à faire à son papounet. Du coup, dans la foulée, j’en ai profité pour rayer le nom du paternel dans la liste de mes clients. J’ignorais qu’il était passé d’un état vivant à un état… ben… pas vivant. C’est con, il y avait toujours un certain challenge dans les trucs qu’il me demandait de lui rapporter. Et je pouvais faire bosser mon association officieuse, c’était chouette. Enfin, je peux les faire bosser avec d’autres clients hein, ils ne passent pas leurs journées à se branler la nouille en comptant les mouches non plus… mais quand y’a un vrai défi dans la commande, ça fait plaisir. Ils se surpassent et tout… ça fait plaisir à voir. Peut-être que le fiston va me demander un truc dans le même genre, on ne sait jamais…

Du coup je décide de le rencontrer moi-même, tant qu’à faire. Et d’y mettre un peu la forme pour une fois. Un nouveau client, ça s’impressionne. Faut lui donner envie de revenir, lui faire comprendre qu’en me confiant son pognon, il s’achète un service de qualité, géré par de véritables professionnels. Cela dit, vu que l’autre con a fixé le rendez-vous sur une plage, ça va pas être simple pour le côté « professionnel, crédible » et tout le bordel. Décidément ce mec mérite des baffes dans la tronche. Faudra que j’en touche deux mots à Siméon… il a besoin de se défouler en ce moment, sa femme est en fin de grossesse et ça la rend super chiante il parait.

On va donc s’installer près du lac vachement à l’avance. D’abord parce que j’ai quand même envie d’avoir l’air crédible, ensuite parce que j’aime bien le lac, et que comme ça, j’ai une bonne excuse pour rester posée près de l’eau alors que j’ai une tonne de boulot. Mais au dernier moment, je culpabilise un peu et j’emmène du boulot avec moi.

Du coup, j’oublie le côté « crédibilité »… je m’installe plus loin que prévu, dans les rochers. Assise sur un gros coussin
princier qui protège mon cul des aspérités de la roche, j’ai le nez plongé dans des dizaines de papiers, un livre ouvert posé sur les genoux, des cahiers de comptes éparpillés autour de moi… et des hommes qui courent le plus dignement possible dans tous les sens pour attraper les feuilles qui volent quand il y a une petite bourrasque imprévue. Comme il y en a un qui dispose d’une tignasse très (trop) respectablement fournie et qu’il bondit dans tous les sens, on dirait presque qu’un lion trop maigre sautille joyeusement entre les rochers… il a franchement l’air pathétique. Mais bon… il sauve mes précieux documents alors il est tout pardonné.

Je prends le temps de lever les yeux pour contempler le paysage. On est quand même vachement mieux ici que dans une petite maison, serrée contre ses copines maisons au milieu d’une
ruelle sans grand intérêt, non ? Mon regard se pose sur Siméon, celui qui a besoin de se défouler. Il est là, debout, immobile, à regarder les vagues. Quand on le regarde comme ça, il n’exprime que force, puissance et mauvaise humeur… mais je le connais assez pour savoir qu’il pense à la blessure encore fraiche que lui a causé son départ de son ancien boulot. Il était pêcheur… mais ça ne lui rapportait pas assez. Sa femme et lui travaillaient tous les deux et arrivaient à s’occuper de leurs quatre enfants sans soucis, mais le dernier est en route, et la grossesse ne se passe pas très bien. Marissa ne peut plus travailler, et risque de devoir passer le reste de sa vie en position assise. Ça a jeté un gros froid sur leurs finances. Il est venu me supplier pour un emploi il y a quelques mois et je suis très satisfaite de son travail… mais je suppose que son poisson lui manque. Il aimait beaucoup son boulot… Enfin, c’est comme ça… il est très doué pour le passage à tabac, l’insulte gratuite et tout ce qui va avec. Je suis très contente de lui.

Je suis à nouveau plongée dans mon travail quand l’heure arrive. L’un de mes hommes va chercher le nouveau client potentiel et l’amène jusqu’à moi, lui montrant un autre coussin en face de ma personne pour qu’il puisse lui aussi protéger son postérieur et être installé confortablement. Je m’inquiète un instant pour ma crédibilité pendant que je range mes papiers en tas et que je pose une pierre dessus pour éviter un nouveau feu d’artifice de feuilles et de gros musclés. Mais bon… en fait je n’ai plus rien à prouver à personne depuis longtemps… alors, rien à battre.


- Bonsoir… il m’est venu aux oreilles que vous aviez potentiellement besoin de mes services… que puis-je pour vous ?


Dernière édition par Maï le Dim 18 Mar - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sigmund von Einzbern
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 109
Fiche : Délicieux
Vice : Addiction
Faction : Apothicariat
District : Pharma
Influence : 460
Occupation : Chercheur en alchimie

MessageSujet: Re: J'ai besoin de ma dose   Dim 18 Mar - 15:52

C'est assez intimidant. Quand bien même nous sommes en plein air, qu'il y a potentiellement des témoins à cinq cent mètres et que le cadre est plutôt agréable, je ne peux m'empêcher de frissonner. Les Oisillons ne sont pas réputés pour être des rigolos, et il suffit d'un coup d'oeil pour s'en assurer. Selon les dossiers de mon père, la chef du gang était une jeune femme, plus jeune que moi. Je la cherche du regard, mais une main ferme se referme sur mon bras, et m'entraîne à sa suite.

Quelques secondes plus tard, je suis assis sur un coussin, dos au lac, face à la fameuse Maï. Combien d'hommes de mains aux muscles saillants avait-elle amené ? Je n'arrivais pas à faire le compte, mais ça suffisait largement à m'impressionner. Un seul homme aurait suffit à me dissuader de tenter quoi que ce soit de stupide, alors une demi-douzaine facile ? Non seulement je n'allais rien faire, mais je commençais à avoir peur. Et si je finissais attaché à un rocher, jeté au fond du lac ?

Bonsoir... Ma voix est hésitante, mes yeux vont et viennent entre les différents gardes du corps et la chef. Elle est telle que Friedrich l'avait décrite. Petite, le teint pâle, les cheveux blonds, les yeux bridés, et les formes généreuses.

Mais c'est aussi une chef de gang, et par conséquent quelqu'un avec qui il vaut mieux ne pas jouer au con.

Merci de me... recevoir, si vite. En effet, j'aurais besoin de votre aide.

Lentement, je prends dans la poche intérieure de ma veste une petite liste. Je guette tout de même du coin de l'oeil les réactions des golgoths. Je ne voudrais pas qu'ils pensent que je vais sortir une arme. Ce serait ridicule. Je tends mes notes à Maï. Fruit de berbéris, graines d'ergot, éther, quebrith. Les quatre ingrédients miracle du docteur Olgh.

J'aurais besoin de ces ingrédients, pour mon travail... ce ne sont pas des éléments rares, mais les moyens classiques d'approvisionnement sont beaucoup trop lents, et j'ai besoin de ces choses au plus vite.

Je préfère taire pour l'instant que je travaille à l'Apothicariat. Sans doute le sait-elle déjà, et c'est probable qu'elle s'en doute vu ce qui est marqué sur la liste. J'évite aussi d'évoquer le fait que ces ingrédients visent à fabriquer une forme de drogue, dont je ne peux pas me passer. Mon père me disait souvent que les criminels aiment tirer profit des faibles d'esprit. Si je la laisse voir que je suis en manque, elle tentera probablement de me faire payer plus cher.

Est-ce que... vous pouvez m'aider pour ça ?

_________________

My blood, sweat and tears, for the sake of your smile.
Revenir en haut Aller en bas
Maï
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 37
Fiche : Par ici !
Faction : Oisillons
District : Borée
Influence : 547
Occupation : Chef

MessageSujet: Re: J'ai besoin de ma dose   Dim 18 Mar - 16:56

J’élude ses remerciements d’un geste impatient. Je n’ai pas vraiment eu le choix, et je n’ai pas l’intention de parler des problèmes internes de mon organisation avec un parfait inconnu. Y’a des limites quand même. Et puis la situation me gonfle bien assez comme ça. Je réalise, en suivant son regard, qu’il y a plus de gros bras que prévu… j’avais demandé à trois hommes de me suivre, là ils sont six. Est-ce que ça se multiplie maintenant ces trucs-là ? Encore un truc à gérer quand on sera rentrés… pff… j’ai besoin de vacances moi.

Je prends le bout de papier qu’il me tend et je lis la liste d’ingrédients qu’il a notés dessus. Personnellement ça ne me dit rien. J’ai déjà vu ces mots, oui… mais de là à savoir ce qu’ils veulent dire ou à quoi ça ressemble il y a un monde. Je fais signe à Siméon et je lui donne la liste sans un mot. Il sait ce qu’il a à faire : la garder, pour le moment, puis la recopier, vu qu’il écrit plutôt bien, et ensuite la transmettre à mes mignons petits traqueurs de matos… et à l’orpheline à qui je paye des études de médecine. Elle pourra peut-être me dire à quoi servent ces trucs… on sait jamais… ça pourrait m’être utile pour réclamer plus de pognon à ce client.


- Si je peux vous aider, oui. Rien de bien compliqué là-dedans…

Je lui adresse un petit sourire amusé. Visiblement ce mec-là n’a pas l’habitude de travailler avec les commerçants officieux d’Excelsa. Parfait.


- La question qu’il faut vous poser maintenant, c’est plutôt de savoir si je vais le faire…

Je me calle plus confortablement sur mon coussin en jouant distraitement à faire tourner une mèche de mes cheveux entre mes doigts, posant sur le fils de mon ancien client un regard pénétrant.


- Mes services ne sont pas gratuits, j’imagine que vous avez conscience… et ils ne sont pas non plus les moins chers du marché. Par contre, effectivement, je peux vous obtenir tout ce dont vous avez besoin d’ici… disons probablement entre demain et le milieu de la semaine. Grand maximum. Mais il faut y mettre le prix.


Je prends des notes sur une feuille pendant que je lui parle histoire de transmettre ça à mes hommes en même temps que la liste de trucs à chercher pour lui, et pour mes autres clients.

- Donc au final, les vraies questions, c’est à moi de vous la poser.

Je lâche ma feuille des yeux pour planter mon regard glacial dans le sien.

- Êtes-vous capable de vous payer mes services ? De garder le silence par rapport à mes activités ? Et, plus important encore, même si je me doute de la réponse : comment avez-vous eu vent de mes activités et de la façon dont il fallait s’y prendre pour entrer en contact avec moi ?


Je me doute qu’il a su tout ça par le biais de son père, mais si son défunt papounet semait des notes à propos de moi à la ville toute entière, j’estime être en droit de le savoir. Ne serait-ce que pour savoir qui faire assassiner pour garder un semblant d’anonymat minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Sigmund von Einzbern
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 109
Fiche : Délicieux
Vice : Addiction
Faction : Apothicariat
District : Pharma
Influence : 460
Occupation : Chercheur en alchimie

MessageSujet: Re: J'ai besoin de ma dose   Dim 18 Mar - 17:43

Très clairement, aucun de nous deux n'était venu pour échanger des amabilités. Ça me convenait. Plus vite je pouvais quitter cette plage, plus vite je pourrais m'éloigner des six hommes de main qui me mettent une pression monstrueuse rien qu'en respirant. Je tente de focaliser mon regard sur la jeune femme, de ne pas penser au fait que chaque homme présent autour de moi pourrais me casser en deux sans s'essouffler, et que même si je suis capable d'encaisser les coups, je suis quand même très très clairement dans la merde si les choses tournent au vinaigre.

Bien entendu, Maï ne va pas simplement accepter ma requête sans broncher. Ce serait trop facile. Alors elle pose quelques questions. Son regard glacial me fait frissonner. Malgré sa petite taille et ses airs angéliques, il n'y a pas de doutes à avoir, elle sait se montrer impitoyable. Je déglutis péniblement.

Pour une livraison demain, combien vous demandez ? J'essaye d'avoir l'air sûr de moi, dans mon attitude, dans ma voix, mais face à une chef de gang, quand c'est la première fois, c'est pas facile. Je pourrais payer. Mais je souhaiterais, de mon côté, m'assurer que les quantités que je recevrais seront suffisamment conséquentes pour me permettre de mener mes travaux.

Car trouver la formule du docteur Olgh n'était pas encore suffisant pour fabriquer l'élixir. Je devais encore découvrir s'il y avait des secrets de fabrications, des manœuvres spécifiques à suivre pour éviter de me tuer en ingérant la mixture. Je devrais sans doute lui demander, mais j'ai aussi promis d'arrêter de boire son produit une fois le délai d'approvisionnement passé. Alors je risque de devoir faire quelques expériences.

Quand à mon silence, n'ayez aucune crainte. Il n'est dans l'intérêt de personne, je pense, que cette entrevue s'ébruite. Vous avez ma parole. Et puis, si je venais à la trahir... je suppose que vos... euh... vos amis ici présent n'auraient aucun mal à me faire payer.

Je sens une goutte de sueur perler sur ma tempe. Rien que d'évoquer un potentiel passage à tabac me fait avoir une montée de stress. Mais malgré tout, je fais de mon mieux pour rester digne.

Et vous avez été en affaires avec mon père, de son vivant. Il gardait un dossier, enfin, c'est plutôt une petite fiche, chez lui, bien caché. Il contient les indications à suivre pour entrer en contact avec vous.

J'espère sincèrement que cette information ne m'attirera pas d'ennuis. Après tout, je sais que mon père avait souvent recours aux services de cette Maï. Il n'avait aucun intérêt à chercher à lui nuire. Non, ça allait bien se passer. C'était obligé, je n'avais plus d'autres options...

_________________

My blood, sweat and tears, for the sake of your smile.
Revenir en haut Aller en bas
Maï
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 37
Fiche : Par ici !
Faction : Oisillons
District : Borée
Influence : 547
Occupation : Chef

MessageSujet: Re: J'ai besoin de ma dose   Mar 20 Mar - 15:12

Merveilleux… J’aurais dû corriger le papounet avant qu’il ne clamse tout seul comme un grand. Mais quel idiot ! Il le savait en plus que je ne voulais pas qu’il se fasse des petites notes. Sur la fin il me l’avait dit, soit disant que sa mémoire commençait à lui faire défaut et qu’il avait besoin de noter nos rendez-vous. J’avais vaguement marmonné un « mouais » passablement mitigé, mais c’était pour la bonne cause… mais cette histoire de « dossier, enfin, plutôt une petite fiche » ne m’enchante pas le moins du monde…

- En premier lieu, vous allez me promettre de brûler cette fiche. Maintenant que vous savez comment faire et que votre mémoire m’a l’air d’être en parfait état de marche, vous n’avez pas besoin de conserver ce genre de notes. Si, un jour, l’un de mes « amis » vient à passer chez-vous et tombe « par hasard » sur la fiche en question, c’est tout le bâtiment qui risque de prendre feu…

Je laisse planer la menace. Il a l’air plutôt facile à impressionner déjà de base, alors j’attends un peu avant de reprendre. Le feu, ça a toujours eu tendance à déchaîner les imaginations et les peurs des gens… ils sont si attachés à leurs petites possessions… moi comprise hein, attention, si mon Planquais cramait, je pense que je mettrais beaucoup, BEAUCOUP de temps à m’en remettre… vraiment…

Je tripote sa liste en la regardant d’un air pensif. Je ne sais pas ce que sont les produits qu’il recherche. J’ai déjà vu certains des noms écrits sur la feuille, mais je ne sais pas à quoi ils servent ni si ça va être compliqué à ramener ou non. Je réfléchis un moment pendant que Siméon invite un promeneur à aller se balader plus loin.


- Étant donné que c’est la première fois que vous avez affaire à moi, je vous fais un prix sur le service de base. Cinq cent Ducats d’avance. Cet argent, que je trouve ce que vous me réclamez ou non, je le garde quoi qu’il arrive. Par contre, si je ne peux pas vous fournir les quantités que vous désirez, vous n’aurez pas à payer davantage.

Je réfléchis encore un instant.

- Oui, on va faire comme ça. Je vous assure que dés demain vous aurez votre commande, au moins en partie, et que le reste vous sera livré à l’endroit de votre choix avant la fin de la semaine. Demain, je m’occuperai moi-même de la livraison, nous pourrons ainsi débattre du tarif si vous avez ce qu’il faut pour essayer de négocier avec moi.

Je lui adresse un petit sourire amusé. En réalité, il y en a pas mal qui pensent avoir les couilles de faire ça, mais qui déchantent assez rapidement. On verra bien.


- Quand à votre silence, je ne me fais pas vraiment de soucis… mes « amis » peuvent effectivement m’assurer que vous le garderez, c’est un fait, mais sachez que je suis tout à fait capable de m’en occuper toute seule.

Et c’est d’ailleurs très plaisant quand on est énervé.
Revenir en haut Aller en bas
Sigmund von Einzbern
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 109
Fiche : Délicieux
Vice : Addiction
Faction : Apothicariat
District : Pharma
Influence : 460
Occupation : Chercheur en alchimie

MessageSujet: Re: J'ai besoin de ma dose   Mar 20 Mar - 18:32

Je suppose que j'ai fait une demi-erreur, en parlant de cette petite fiche. Mon père ne devait pas vraiment en avoir parlé à Maï, et cette dernière ne semblait pas vraiment enchantée de son existence. Ce qui pouvait se comprendre, après tout, un guide écrit pour entrer en contact avec la chef d'une organisation criminelle, c'était le genre de pièce à conviction qui pourrait précipiter sa chute.

Oh, oui, bien sûr, je la brûlerais sans faute.

Ou pas. Même si la menace est on ne peut plus claire, et que les six molosses autour de moi m'intimident tout particulièrement, je suis résolu à attendre un peu avant de tenir promesse. Cette petite fiche, c'est un petit moyen de pression, en cas d'arnaque. Si jamais les quantités ne sont pas suffisantes, si le prix réclamé est trop important, si tout simplement la livraison n'a jamais lieu... Alors je pourrais confier la petite fiche à un Prieur... et ensuite avoir très peur pour le restant de mes jours, puisque potentiellement la vengeance de Maï serait terrible, et que je pourrais me faire suriner à chaque coin de rue.

Quand elle m'annonce le prix, je retiens de m'exclamer un "QUOI" tonitruant. Cinq cent ducats ?! Simplement pour espérer avoir la livraison ? C'est quand même un tiers de mon salaire mensuel... et en plus de ça il faudrait payer à nouveau pour récupérer la marchandise ? A ce prix-là, j'espère qu'elle va me refaire mes stocks pour l'année !

500 ducats... Je... Soit, je dois admettre que je n'avais pas prévu que le prix soit aussi... exorbitant. Surtout si je n'ai aucune garantie concernant l'accomplissement de ma requête... Je marque une pause, le temps de passer une main anxieuse dans mes cheveux. J'avais anticipé que vous exigeriez une avance, après tout, les... "instructions" de mon paternel était très claire. Mais il ne faisait pas état d'une telle somme... et puis qui se promène avec 500 ducats sur lui ? Je... je n'ai pas l'argent ici. Enfin, j'ai la moitié.

Non mais sérieusement, QUI se balade avec 500 foutus ducats dans les poches ? En plus, elle dit qu'elle me fait un prix. Donc d'ordinaire c'est encore plus cher ? Sans non plus donner la moindre garantie que je vais recevoir ma commande ? C'est de la folie. J'ai vraiment, VRAIMENT besoin d'une dose, mais c'est de la folie. Je suppose que si mon père a gardé précieusement sa petite fiche, c'est que cette Maï doit être à peu près fiable. Mais 500 ducats, sérieusement...

Je sors quand même ma bourse, qui contient déjà une somme avec laquelle il serait dangereux de trainer en pleine nuit. 250 ducats... je tends la bourse à la chef de gang, l'air résigné.

Je n'ai pas plus. 250 ducats, la moitié de ce que vous demander. Si c'est possible, j'apporterais le reste demain. Je vais supputer que vous avez autre chose à faire que d'attendre que je fasse l'aller-retour pour récupérer le reste dès ce soir.

_________________

My blood, sweat and tears, for the sake of your smile.
Revenir en haut Aller en bas
Maï
Excelsien(ne)

avatar

Messages : 37
Fiche : Par ici !
Faction : Oisillons
District : Borée
Influence : 547
Occupation : Chef

MessageSujet: Re: J'ai besoin de ma dose   Mer 18 Avr - 13:36

Hop ! La bourse disparait de sa main à la vitesse de la lumière et, en moins de temps qu’il n’en faut pour battre des cils, je suis déjà en train de compter son contenu. C’est fou comme j’ai toujours été très vive et pleine de réflexe quand c’est une question de pognon… et ça… c’en est. Bon d’accord, ça n’est pas ce que j’ai demandé… mais en même temps j’ai gonflé le montant parce que son histoire de fiche m’a énervée… et puis parce que c’est sa première commande aussi. On sait jamais… si il décide de ne plus recommencer l’expérience, au moins je lui aurais soutiré une somme intéressante quand même.

Y’a le compte. Un point en plus pour la non-tentative de roulage dans la farine. J’aime pas les gens qui essayent de me rouler dès le premier rendez-vous.


- Mouais… j’imagine que vous ne faites pas ça souvent… c’était prévisible…


Je ne sais pas si c’est la tête qu’il a tirée quand j’ai balancé le montant, l’image de son vieux père qui s’est imposée à moi à ce moment-là, ou le temps que j’ai mis à lui répondre (haha)… mais je me sens subitement d’une humeur plus « pour une fois » que d’habitude.

Je fais disparaître sa bourse dans ma poche et je griffonne quelques mots et chiffres sur un carnet avant de lever à nouveau les yeux vers mon client.


- Je suis prête à accepter un demi-acompte pour cette fois, mais pour cette fois seulement hein. Si vous souhaitez à nouveau faire appel à moi, prévoyez davantage. Ne venez pas à moins d’avoir dans les quatre cent ducats sur vous.

Je repousse mes cheveux en arrière… j’aurais dû les attacher. Je le savais en plus qu’on serait en extérieur et que le vent a tendance à souffler ces derniers temps… pff…


- Quelqu’un passera chez-vous demain pour récupérer le reste de la somme et vous apporter ce qu’on aura déjà trouvé. Parce que pour répondre à ce que vous disiez, non, je ne vous donne pas la garantie que vous obtiendrez ce pour quoi vous me payez, pour la simple et bonne raison que je n’aime pas faire de promesses en l’air. On ne sait jamais. Ceci dit, jusqu’à présent, j’ai toujours trouvé ce que l’on m’a commandé… toujours.


J’ai envie de revenir sur cette histoire de « fiche »… mais je me ravise. J’ai déjà été assez claire de toute façon. S’il décide de la donner à quelqu’un, ou tout simplement de parler de tout ça à quelqu’un qui s’en servirait contre moi… de toute façon je le saurais. Xin me le dirait. Elle sait toujours tout et est particulièrement attentive à tout ce qui pourrait bien me nuire. Elle prend toujours bien soin de me prévenir quand elle sent que quelque chose de désagréable risque de me tomber sur le coin de la gueule… c’est très probablement en grande partie grâce à elle que je suis toujours libre d’ailleurs, j’ai fait pas mal d’erreurs stupides au début de ma carrière. Maintenant c’est plus rare… mais personne n’est parfait n’est-ce pas ?

Je me redresse en accordant un regard au paysage. C’est joli.


- Je suppose que nous en avons terminé pour aujourd’hui… si vous n’avez pas d’autres questions, je vais aller m’occuper d’autres affaires, et vous pourrez retourner aux vôtres comme si de rien était pendant qu’on récupère vos… ingrédients…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai besoin de ma dose   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai besoin de ma dose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» besoin de vos idées pour le syndicat.
» Besoin d'un conseil maquillage sourcil
» Besoin d'aide pour la dissertation
» Besoin d'une remplacante dans vaudreuil-dorion seulement
» besoin d aide svp...parent avec nous toute la journée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [RP] Excelsa Périphérique :: Lac-
Sauter vers: