Partagez | 
 

 Contexte - Conflits & Opinions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 579
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1465
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Contexte - Conflits & Opinions   Sam 3 Mar - 21:42

Ce sujet a pour objectif de clarifier les différents courants de pensée qui sont plus ou moins populaires à Excelsa en ce moment. Il est fort probable que des modifications y seront apportées au fur et à mesure de la croissance du forum.

Si pratiquement tout le monde en Ville s'accord sur la supériorité d'Excelsa sur les nations étrangères, les Grandes Factions et autres groupes se disputent le pouvoir à l'intérieur. Si votre personnage peut bien sûr avoir des opinions personnelles, il y a fort à parier que son point de vue a été fortement influencé par son entourage. Si ses propos divergent trop du discours officiel de sa factions, soyez certains qu'il y aura des conséquences également.

Mais après tout, rien de tel que le Conflit pour rendre une histoire intéressante !


_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 579
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1465
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Contexte - Conflits & Opinions   Sam 3 Mar - 21:43

Les Grandes Factions





Le Prieuré du Glaive de Myre : certainement la plus conservative des forces en présence, le Prieuré détient le quasi-monopole de la violence légitime et n'obéit réellement qu'à une seule personne, le Premier Prieur. Otton Egidio a beau être plus mesuré dans ses paroles et ses actions que la Princesse Aliénor, il n'en essuie pas moins de critiques. Si personne ne nie la nécessité de disposer d'une force suffisante pour assurer la défense de la Ville, des voix s'élèvent de plus en plus souvent contre la participation du Prieuré au Conseil des Princes. Le Premier Prieur devrait, dans leur esprit, être l'exécutant de la volonté des Princes et non l'un d'entre eux.

Naturellement, le Prieuré s'associe aisément avec les citoyens les plus croyants/patriotes de tous les horizons et la Maison des Navigateurs, autre force militaire et gardienne de l'ordre établi.
Ses relations avec les Industriels sont toujours tendues. Si le Prieuré a besoin des inventions technologiques et des armes, le Culte de la Machine est à peine toléré en Ville et "marche sur une glace très fine" comme diraient les Sigvarites.


La Maison des Navigateurs : détentrice de l'autorité fiscale, mais également généreuse gestionnaire du budget de la Ville, la Maison des Navigateurs fait rêver autant qu'elle suscite de haine. Favorisant ses membres et écrasant les entrepreneurs trop indépendants de son pouvoir, elle vise à la fois une large expansion de ses intérêts à travers le monde et le maintien de la situation actuelle en ce qui concerne la répartition du pouvoir. La Princesse Thalia Morlone est souvent critiquée de n'être qu'une marionnette aux mains du Conseil d'Administration et de son "omnipotent" président, Malik Esanji.

Généralement très mal vue par l'ensemble de la population qui a déjà eu à se frotter à ses percepteurs d'impôts ou à sa milice privée, elle entretien de bonnes relations avec quiconque a quelque chose à vendre ou acheter. Typiquement, elle aura tendance à prendre le Conservatoire sous son aile alors qu'elle se lancera dans des négociations sans pitié avec les Industriels et l'Académie. Le débat "à qui appartient cette invention, entre le sponsor et l'inventeur" refait régulièrement surface.


L'Académie : longtemps unique institution universitaire de la Ville, l'Académie vit mal sa perte d'influence et cherche par tous les moyens à regagner du pouvoir. On lui reproche parfois son protectionnisme outrancier, non seulement vis-à-vis des étrangers mais également de toutes les personnes extérieures. Elle garde jalousement ses secrets et ne les partage jamais gratuitement, même avec ses universités sœurs, le Conservatoire et l'Apothicariat.

Le récent changement au niveau du Conseil des Princes a fait pencher la balance de son côté dans ses relations avec les Industriels, pourtant des alliés potentiels, désormais contraints de faire plus de concessions, grâce à l'influence de l'exécrable mais puissante Princesse Rectrice. Les académiciens ne partagent pas du tout l'ouverture vers l'étranger du Conservatoire ni la volonté et les excès de l'Apothicariat les révoltent à peine moins que le reste des habitants d'Excelsa.


L'Apothicariat : dans leur soif de connaissance et dans leur mépris général du bien-être humain, les dignitaires des sections médicales de l'Académie se sont dissociés du corps universitaire en 1003. La naissance d'une nouvelle Faction a suscité des réactions très différentes mais rarement de l'indifférence. L'objectif principal de l'Apothicariat reste le Progrès et cela à tout prix. Si l'institution sait se faire discrète c'est pour deux raisons essentielles. Nouvelle venue sur la scène politique, elle ne jouit pas d'autant d'expérience ou d'influence que les autres mais surtout, elle ne veut pas attirer l'attention sur ses expériences.

Le Prieuré nie fermer les yeux sur certaines expériences et les disparitions d'habitants les plus malchanceux ou défavorisés, mais fait tout de même preuve d'un grand laxisme face à ce qui se passe au Grand Hôpital. La Maison des Navigateurs favorise aussi la jeune université, les deux puissances militaires ne pouvant se passer de soutien médical. L'Apothicariat n'hésite pas à commercialiser certaines de ses inventions mais fait tout pour préserver ses secrets face à l'Industrie et à l'Académie.


Le Conservatoire : avec son nouveau leader, le Conservatoire est sans doute le champion des changements sociaux et culturels à Excelsa. Faction considérée par beaucoup comme "mascotte" des riches et puissants, servant uniquement à faire joli, elle a été la première des plus jeunes et moins influentes à se hisser au Conseil des Quatre Princes. Elikia Lutyens s'est bien retrouvé au sommet de la chaîne alimentaire de la Cité, mais on le soupçonne de n'être qu'un bouffon ridicule en quête de renommée au mieux, un pion des trois autres Princes au pire.

Pourtant, le Conservatoire a déjà amorcé des changements radicaux : l'ouverture de ses cursus aux étrangers, distribution généreuse des bourses aux étudiants défavorisés pour ne cité que les plus controversés. Le Prince Compositeur est aussi le représentant de plus connu des idées sociales venant à l'encontre de la loi du plus fort (et du plus riche) à l'oeuvre jusqu'ici. Les véritables alliés du Conservatoire se cachent un peu partout, trop peu nombreux ou pas assez bien organisés pour faire le poids aux critiques incendiaires et banquiers, industriels et autres patrons. Mais si on lui a donné un Prince, c'est que quelqu'un a cru dans les idées du Conservatoire...


L'Industrie - une Faction si importante qu'on oublie souvent qu'elle n'a pas toujours été là. Les Industriels d'Excelsa, ouvriers, ingénieurs ou magnats, vivent avec la conviction profonde qu'ils portent Excelsa sur leurs épaules et que leur savoir-faire est la pierre angulaire de sa puissance. S'il y a un fond de vérité dans tout cela, les Industriels, certains estimant qu'ils mériteraient une révérence comparable à celle du Prieuré, ont vu leur position bafouée par la récente élection princière. Certains de leurs membres les plus riches ont fui vers la Maison des Navigateurs.
Le tout est perçu comme une insulte envers la Ville, l'ordre établi et la Machine.

Le Prieuré n'hésite pas à acheter des armes mais regarde d'un mauvais œil le Culte de la Machine, foi qui maintient la cohésion de l'ordre établi au sein des usines. L'Académie et la Maison des Navigateurs tournent autour des industries excelsiennes comme deux vautours pendant que les autres Factions hésitent encore sur quel pied danser. Le Conservatoire jubile, l'Apothicariat jure que le prochain poste princier sera pour lui. Mais tout le monde a conscience de la nécessité de produire, vite, bien et à moindre coût. On ne peut se contenter de désosser simplement cette Faction sans se préoccuper des conséquences, ce qui lui donnera sans doute le temps de se relever. La rage de de cette faction insultée par d'autres se manifeste souvent en la personne d'Amélia Shah, petite fille du défunt Prince Industriel, Denvis Shah. La jeune femme est extrêmement active depuis l'échec de David Thorn pour accéder au titre de Prince.


Les Oisillons : très hétérogène, la Faction criminelle est généralement motivée par le profit et les luttes des autres groupes d'influence génèrent souvent du bénéfice pour elle. Les gangs, réseaux et individus respectent des codes de conduite qui leurs sont propres. Lors de rares rencontres au sommet, entre les plus influents des Oisillons, on évoque souvent l'élection d'un Prince Homme de Paille qui agirait en leur faveur à tous. Mais vu la divergence d'intérêts, il semble peu probable que cela arrive dans un futur proche.

En plus de se livrer des guerres de territoire intestines, les Oisillons doivent faire face aux forces de l'ordre, les prieurs et les miliciens de la Maison des Navigateurs. Bien sûr, individuellement, chacun peut être un ennemi ou un client. Tout dépend des circonstances.


Les Citoyens : les Citoyens d'Excelsa qui n'ont pas (encore ?) associé leur destin à celui d'une des autres Factions sont la force dormante de la Ville. Chacun agit dans le sens de ses intérêts et convictions, sans qu'il soit possible de donner une vision globale de leur ensemble. Ce qui les unit tous, c'est l'amour de leur Cité et la volonté d'agir pour son bien-être. Ceci dit, chacun a une vision différente de ce à quoi ce bien-être devrait ressembler.

Que cela soit par la création de nouvelles organisations ou en rejoignant celles qui existent déjà, les Citoyens feront, tôt ou tard, peser un poids important dans la balance du pouvoir.


Note sur les étrangers : ce qui s'applique à la faction à laquelle ils appartiennent s'applique à eux aussi, bien sûr. Les dignitaires étrangers qui ne sont que de passage s'efforcent de protéger les intérêts de leur nation et de gagner de l'influence dans une Ville assez imperméable aux influences politiques extérieures mais ouverte au commerce et à la culture des étrangers.


_________________
Madame Guillotine !


Dernière édition par Otton Egidio le Sam 10 Mar - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Otton Egidio
Prince Prieur

avatar

Messages : 579
Fiche : Ici
Vice : Luxure
Faction : Prieuré
District : Prioral
Influence : 1465
Occupation : Premier Prieur
Disponibilité : Je vis ici

MessageSujet: Re: Contexte - Conflits & Opinions   Sam 3 Mar - 21:43

Les Idéologies






Il va de soi que les factions ne forment pas des monolithes idéologiques. Personne, ou presque, n'est dépourvu de convictions propres. Les nuances et les détails des opinions de chaque personnage sont laissés à la discrétion des joueurs et joueuses. Mais vous trouverez, ci-dessous, une liste des courants de pensée majeurs que l'on est susceptible de retrouver chez pratiquement chaque citoyen, quelque soit sa fortune, ses origines, sa faction ou son âge.


● Le Conservatisme : la volonté de préserver l'ordre établi, les usages, la répartition des richesses,... Largement appuyé par le Prieuré, le conservatisme est répandu, à des degrés divers, au sein de toutes les couches la population.


● La Foi Excelsienne : le patriotisme sain, extrêmement répandu à tous les niveaux de la société et attisé par le Prieuré et le Culte de la Machine. Les habitants sont fiers d'être ici et de contribuer au quotidien à la gloire et à la prospérité de leur Ville. Des nations étrangères voient cela parfois comme du fanatisme tuant l'individu, mais il est pratiquement impossible de convaincre un excelsien de cela.
Les problèmes commencent lorsqu'on commence à parler de la façon dont il faut se représenter le bien et la gloire de la Ville. Sans parler des moyens pour les atteindre...


● Le Culte de la Machine : conviction que la gloire d'Excelsa est due au pouvoir de la vapeur, de l'acier et de l'électricité. Les machines seraient la clé de voûte de la prospérité de la Ville et l'attention de chacun devrait être tournée vers leur travail, leur entretien et leur amélioration. La plupart du temps, ces croyances se marient assez bien avec le respect des Cinq Préceptes.
On entend parfois parler de sectes qui répandent des idées sur la "faiblesse de la chair" et le dévouement total à la Machine... Mais il est encore difficile d'avoir une vision claire de tout ceci.


● L'Expansionnisme : des voix s'élèvent régulièrement pour dire qu'Excelsa se devrait de devenir la capitale d'un grand empire à la fois militaire, industriel et commercial. Et cela passerait bien sûr par l'annexion des territoires voisins. Si, en vertu du Précepte de la Sécurité, la Ville a toujours joué la carte d'une défense puissante, l'idée que la meilleure défense soit l'attaque commence à faire son chemin. Sa principale messagère est l'Amirale Maeva O'Fell. D'autres, notamment les industries d'armement et même certains (rares) membres du Prieuré la soutiennent dans cette idée.
Très mal vue à l'étranger, cette idéologie joue la carte très sensible du patriotisme, voire du nationalisme. Elle trouve donc des partisans dans bien des maisons.


● La Grande République : l'idée vient de l'étranger. Plusieurs nations ont opté pour un style de gouvernement en conseil très étendu. Ses partisans réclament un Prince issu de chaque faction, voire plusieurs élus de chaque District. Juridiquement, les Princes en place ont le droit d'élire autant de confrères et consœurs qu'ils le désirent. Le chiffre quatre est davantage traditionnel que légal... Mais au-delà de la tradition, les gouvernements excelsiens successifs ont voulu concentrer au maximum le pouvoir, tout en contentant le plus de puissants possible.


● L'Empire : à l'inverse, un faible groupuscule défend l'idée d'un souverain unique, libre d'agir vite et avec une efficacité implacable. S'associant souvent à l'expansion territoriale et à un retour aux privilèges aristocratiques, les partisans d'un Empire excelsien brandissent généralement l'étendard de la grandeur de la Ville et du patriotisme (mal placé ?).


● La Xénophobie : si le patriotisme (voire le protectionnisme) est un sentiment fort et répandu, certains habitants d'Excelsa tombent dans les tristes travers du racisme, se fermant complètement aux étrangers, voire les agressant dans la rue (verbalement ou physiquement).
Dans une large majorité des cas, on se content de faire des affaires avec eux et de faire discrètement comprendre que si géniaux soient-ils, ils ne seront jamais de vrais excelsiens à moins d'être né sur le territoire de la Ville...


● Le Socialisme : idéologie assez récemment arrivée sur la scène politique et défendue avec ardeur par le Prince Compositeur Elikia Lutyens. Vue d'un très mauvais œil par les élites économiques, marchandes comme industrielles, elle se résume en une plus efficace et surtout plus équitable répartition des richesses incommensurables d'Excelsa. Le bien-être et le bonheur du plus grand nombre (sinon de tous) passerait ainsi avant le reste.


● La Cité Idéale : populaire parmi les universitaires et les industriels, l'idée que la Science doit avancer le plus vite possible, sans qu'il soit nécessaire de tenir compte des coûts ou des souffrances que ce progrès pourrait engendrer sur son passage.
Les plus extrémistes de ses partisans pensent que le pouvoir devrait être exclusivement entre les mains des penseurs et scientifiques pour s'assurer que seuls les "plus aptes" prennent des décisions vitales pour la Ville.


● L'Exploration : la cousine pacifiste de l'Expansionnisme. Les chercheurs, les entrepreneurs et les navigateurs excelsiens voient les défis géographiques et culturels qui s'étendent devant eux et sont prêts à beaucoup de sacrifices pour lever le voile sur leurs mystères.
Qu'il s'agisse des Gorges Glacées, de l'Ile du Silence, du développement des Chemins de Fer, de nouveaux moyens de transports (volants ?) ou de la découverte de nouveaux Continents, ils sont prêts à tout.


Notez que ces idées ne sont pas forcément toutes mutuellement exclusives. Au contraire, beaucoup s'appuient les unes sur les autres. Et, encore une fois, il est important que chaque personnage ait ses propres convictions et valeurs, quitte à ce qu'elles évoluent au fur et à mesure de son parcours.

Pour ce qui est des personnages étrangers, ils auront bien entendu au moins certaines valeurs de leur terre natale et se forgeront une opinion sur ce qui se passe à Excelsa...




_________________
Madame Guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contexte - Conflits & Opinions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contexte - Conflits & Opinions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gérer ses conflits avec succès (dédicace à Pimp)
» Pétition Libérez Asia Bibi condamnée à mort pour ses opinions religieuses
» Nos astuces pratiques pour supprimer des conflits du quotidien
» Peut on savoir les opinions d'autrui rien qu'à sa tête?
» les Conflits sont Inévitables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Administration :: Contexte & Règlement-
Sauter vers: